Le Top Model Angela Lindvall entre à Grevin

By on 10/08/2018

S’il existe de nombreuses façons d’accéder à la postérité, avoir sa statue de cire au Musée Grévin, est certainement la plus glamour qu’il soit. Les personnalités de la politique, de la chanson, du cinéma, du sport, sans oublier les grandes figures de l’histoire y côtoient depuis quelques années les plus grands noms de la mode, comme Jean Paul Gaultier, Chantal Thomass, Naomi Campbell, Cara Delevingne, Coco Rocha, Inès de la Fressange, etc. Elles sont rejointes, depuis juillet 2018, par le Top Model américain Angela Lindvall, dont l’arrivée coïncide avec la réouverture du très célèbre Palais des Mirages.

 

Inauguré le 5 juin 1882, le musée accueille chaque année plus de 700 000 visiteurs et regroupe aujourd’hui plus de 200 personnalités de cire. Chaque nouvelle arrivée étant un événement, Angela Lindvall est venue en personne admirer son double grandeur nature le 4 juillet 2018, en pleine fashion week haute couture.

Angela-LindvallAngela Lindvall

Découverte à 14 ans, elle commence sa carrière à New York en enchainant rapidement la une des magazines et les podiums internationaux en défilant pour les marques les plus prestigieuses comme Dolce & Gabbana, Jil Sander, Prada, Valentino, Calvin Klein…

En 1990, elle est élue «  mannequin de l’année » par Vogue et succède à Stella Tennant comme égérie de la maison Chanel.

On ne compte plus ses nombreuses campagnes publicitaires pour Fendi, Christian Dior, Chanel, Versace, Cavalli, etc. qui s’arrachent à prix d’or sa plastique et son visage parfaits. En 2001, elle pose pour le prestigieux calendrier Pirelli aux côtés de Giselle Bündchen. La même année, elle donne la réplique à Gérard Depardieu dans le film CQ de Roman Coppola, où elle incarne une actrice sur le tournage d’un film de science-fiction. Parallèlement à son travail de mannequin et d’actrice, elle s’investit pour la protection de l’environnement. Elle est fondatrice de la « Collage Foundation », une organisation ayant pour but de promouvoir le développement durable auprès des jeunes.

Angela-Lindvall_musee_Grevin_2018

Le choix de la Maison italienne Redemption, pour la robe qui habille sa statue n’est pas un hasard. Si Angela a été la muse de cette dernière, c’est également sa politique humanitaire, avec le reversement de 50% de ses bénéfices à des œuvres caritatives, qui a motivé sa décision. Pour compléter sa tenue, un bijou, Article22, fait à la main, à partir du métal recyclé des bombes à sous-munitions que les États-Unis ont déversé sur le Laos pendant plus de 9 ans.

Très impliquée, Angela Lindvall s’est jointe à Article22 pour créer une collection basée sur la géométrie sacrée, qui sous-tend notre existence collective et diffuse le message selon lequel nous pouvons changer le monde ensemble en commençant par nous-mêmes.

 

En plus de découvrir les célèbres statues de cire, le Musée Grévin, fait partie des joyaux parisiens incontournables avec son architecture du XIXe siècle et son célèbre Palais des Mirages, issu de l’Exposition Universelle de 1900.

Lorsque Eugène Hénard, ingénieur, architecte de son état s’appuya sur le phénomène optique de la multiplication des perspectives due à la réflexion des miroirs, il utilisa les jeux de lumière possibles grâce au nouvel éclairage des lampes à incandescence et imagina des décors architecturaux somptueux. Détruite après l’exposition, cette œuvre revit le jour au Musée Grévin à la demande de son président, Gabriel Thomas, encore plus perfectionnée.

110 ans plus tard, c’est à l’artiste Krysle Lip, jeune américain, auteur, compositeur, interprète et designer qu’ont été confiées la direction artistique et la transformation esthétique du Palais des Mirages, accompagné par le roi de la Haute Coiffure Charlie le Mindu et Sébastien Matthieu alias SM Bousille, célèbre tatoueur parisien, pour les personnages du troisième décor. Pour les bijoux, Angela Oheix et Lucie Lebrun de Légion Paris, ont opté pour l’acier brut obtenant des pièces effrontées, graphiques et résolument contemporaines.

La décoration florale de la jungle est signée Eriko Nagata qui associe l’art moderne à la mode pour un résultat unique et enchanteur. La création vidéo et la mise en lumières ont été confiées à Laurent Fradet, artiste multimédia, Jean Reydellet ainsi que Benoît Dauvergne, illuminent de façon féérique et fantastique les décors du Palais de Mirages.

Musee_Grevin_Palais-des-Miragesle Palais des Mirages 

Musée Grévin : 10 boulevard Montmartre, Paris 9

Du lundi au samedi de 9h à 17h

Toutes les infos pratiques sur le www.grevin-paris.com

Frederic Blanc

About Fred

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *