Léa Peckre invente une nouvelle façon de proposer sa mode

By on 30/11/2018

Dans un monde ultra concurrentiel, où les grands noms de mode proposent des collections sans cesse renouvelées, il devient de plus en plus difficile, pour la jeune création, de se faire une place. Sans grands moyens publicitaires, il est impossible pour les designers indépendants de proposer leurs visions de la mode, les acheteurs professionnels préférant se focaliser sur des noms bancables. Il en résulte une offre quasi identique à travers le monde, qui entraîne une uniformisation de la mode sans grand intérêt.

 

Afin de répondre à une clientèle différente, qui ne souhaite pas se résoudre à piocher dans ces choix d’acheteurs, sans un réel travail de dénicheurs de talents, Léa Peckre invente une nouvelle façon de proposer ses créations, sans intermédiaires et sans contraintes de saison avec un projet baptisé cette année : « Toutes les femmes sont des sorcières ».

Instaurée depuis janvier 2018, cette idée se concrétise par une proposition par mois, à destination de femmes différentes, afin de répondre aux désirs de chacune.

Dévoilées, chaque mois sur son compte Instagram, via une série de visuels et de vidéos, de nouvelles pièces inspirées par une personnalité sont proposées. Les looks présentés au fil des mois s’additionnent pour former la collection 2018. Coupes classiques détournées de la lingerie, jeux de transparences, pièces tailleurs aux proportions revisitées, silhouettes looses ou fittées, mi-masculines, mi-féminines, ce vestiaire de « sorcière » moderne met en valeurs des basiques, redessinés et des modèles images comme pourrait l’être un défilé. Cette offre ajustée aide sa cliente à faire ses choix afin de trouver la bonne pièce au bon moment.

Lea_Peckre_Toutes_les_femmes_sont_des_sorcieres_janvier_2018Janvier 2018

Lea_Peckre_Toutes_les_femmes_sont_des_sorcieres_Mai_2018Mai 2018

Lea_Peckre_Toutes_les_femmes_sont_des_sorcieres_Juillet_2018Juillet 2018

Lea_Peckre_Toutes_les_femmes_sont_des_sorcieres_Aout_2018Août 2018

Lea_Peckre_Toutes_les_femmes_sont_des_sorcieres_Septembre_2018-2Septembre 2018

Lea_Peckre_Toutes_les_femmes_sont_des_sorcieres_Octobre-2018Octobre 2018

Lea_Peckre_Toutes_les_femmes_sont_des_sorcieres_Novembre_2018Novembre 2018

Fin 2018, la collection «  Toutes les femmes sont des sorcières » propose un vestiaire complet, comprenant une veste de tailleur en jacquard motif carreau, un long manteau en drap de laine, des robes transparentes en tulle, complétées par des bodys, des robes seconde peau, un top corset, des pantalons ajustés, maxi cape hoodie, une chemise en popeline à col seventies et une jupe loose à nouer autour de la taille.

Format également propice aux collaborations, chaque année, la marque s’associe avec trois photographes. 2018 a commencé avec Camille Vivier et Hugo Comte puis avec Valentin B Giacobetti.
Deux bagues initiales reprenant le logo de la marque ont été développées avec The Lettering.

Le rendez-vous est déjà pris pour 2019 avec une saison 2 composée de 12 épisodes avec une nouvelle histoire et de nouveaux personnages.

Afin de ne pas passer à côté d’une pièce en série limitée, une visite s’impose  tous les 1ers du mois sur l’e-shop et sur le compte Instagram de Léa Peckre afin de découvrir un nouvel article.

Pour les parisiennes, qui préfèrent le shopping en boutique, Léa Peckre ouvre son pop-up store au sein de la boutique Études et présentera, pour la première fois, 12 silhouettes en édition limitée issues de le collection 2018.

Pop-up Store Léa Peckre chez Etudes : du 1er au 15 décembre 2018.

14 rue Debelleyme, Paris 3

Frédéric Blanc

 

About Fred

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *