La mode japonaise à l’honneur à Paris

By on 17/10/2017

Si la mode française est reconnue internationalement, celle issue des créateurs japonais la talonne depuis les années 80. Elle s‘est imposée avec un style qui lui est propre dans lequel chaque détail de coupe est intellectualisé et s’apparente à une tendance à part entière. Parfois considérée comme trop conceptuelle, pour certains, elle s’expose actuellement à Paris à la Maison de la culture du Japon, afin de mieux se faire comprendre et démontrer sa portabilité et sa fantaisie.

 

Baptisée ANOFUKU, le vêtement réinventé, cette exposition est la quatrième de la série Transphère, initiée en 2016 et dédiée à la création contemporaine japonaise. Cette dernière se concentre sur la rencontre de deux créateurs de mode parmi les plus innovants, Keisuke Kanda et Kunihiko Morinaga.

Tous deux, bien qu’ils adoptent des approches radicalement différentes dans la confection de leurs vêtements, montrent en réalité de nombreux points de convergence et développent une vision commune.

Keisuke Kanda, donne vie à des concepts empreints de mystère, au moyen d’une confection manuelle délicate. Il occupe une place singulière dans le monde de la mode par sa communication limitée au niveau local.

Kunihilo Morinaga, quant à lui, oscille entre l’ordinaire et l’extraordinaire, il applique à ses vêtements des thèmes conceptuels, en recourant autant à la confection manuelle qu’à des technologies de pointe. Depuis 2014, il présente ses collections lors de la Paris Fashion Week avec sa marque Anrealage.

anrealage_expo AnokukuAnrealage / printemps-été 2016

Le projet « ANOFUKU », que l’on pourrait traduire par « vêtement de quelqu’un », fusionne les visions des deux créateurs et dépasse le domaine de la mode. Keisuke Kanda et Kunihiko Morinaga entremêlent et réorganisent avec la plus grande souplesse, le passé, le futur, les cultures japonaises et occidentales, l’ordinaire, l’extraordinaire, les matériaux, les technologies, le business, la confection manuelle, ainsi que leurs souvenirs personnels, pour créer des « vêtements » offrant une image possible de l’avenir. Loin des concepts de « fashion » qui semblent s’être figés à notre époque, c’est peut-être une nouvelle définition, ouverte vers l’avenir, du terme « vêtement » dans son acception première qui nous est ici offerte.

Construite en 3 zones, l’exposition débute avec la rencontre de ces deux designers alors qu’ils étaient étudiants, ainsi que les débuts de leur carrière de créateurs de mode. Les images d’un défilé sauvage dans un train à Tokyo y sont également présentées.

keisuke_kandakeisuke kanda

ANREALAGE_SS_2009_et_AW_2010_WIDESHORTSLIMLONGANREALAGE PE 2009 et AH 2010 collection :Wide Short Slim Long

S’ensuit une installation imaginée par les deux protagonistes, en association avec le studio d’animation Ghibli pour d’enfants, avec l’équipementier sportif Asics pour des costumes sportswear et des sandales de sport, ainsi qu’avec la chaîne de librairies Tsutaya pour des bibliothèques portatives.

KEISUKE_KANDA_Ghibli_Expo_ANOFUKUKeisuke Kanda x Ghibli

ASICS_x_Keisuke_Kanda_x_ANREALAGE_Jersey_meets_suitsASICS x Keisuke Kanda x Anrealage: quand le jersey rencontre le costume

Chaque produit se présente sous la forme de produits concrets, selon la thématique issue des marques et des points forts de chacune des entreprises qui y collaborent : « souvenirs humains » pour Ghibli, « Nouvelles fonctions » pour Asics et « Multi-usages » pour Tsutaya.

Pour finir, le public est invité à expérimenter les principes de confection du vêtement réinventé par Kanda et Morinaga. Cet «  atelier » est animé par les médiateurs ou de façon ponctuelle et aléatoire, par les deux créateurs.

 

Parallèlement à cette exposition, le magasin : The Japan Store Isetan Mitsukoshi, installé au rez-de-chaussée de la Maison de la Culture, propose un pop-up store présentant en exclusivité la collection printemps-été 2018 de Kenta Matsushige.

Découvert au Festival d’Hyères en 2014, le designer a ouvert sa marque éponyme en France en 2015 avec des tenues inspirées de l’architecture, dans un esprit multiculturel mêlant des inspirations japonaises aux Européennes. Ses vêtements se caractérisent par des lignes modernes confectionnées avec des techniques de couture françaises.

Kenta_matsushige_SS_2018

Po-up store Kenta Matsushige : du 10 au 21 octobre 2017.

 

Exposition ANOFUKU, le vêtement réinventé

Du 06 septembre au 28 octobre 2017

Maison de la culture et du Japon à Paris: 101bis, quai Branly, Paris 15

Entrée libre du mardi au samedi de 12h à 20h.

 

Prochaine exposition de la série Transphère :

Transphère #5 : Tomoko Yoneda : du 27 mars au 19 mai 2018.

Frédéric Blanc

About Fred

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *