Napapijri investit le Palais de Tokyo

By on 23/10/2018

Napapijri est née en 1987, de l’imagination d’un fabricant italien de sacs de voyage souhaitant donner un nouveau sens aux vêtements d’extérieur, en associant des matières innovantes à une attention particulière, portée sur le style. Il s’inspire de l’esthétique des grandes expéditions des siècles passés et des explorateurs intrépides qui ont transformé leurs vies en parcours uniques. Marque à la croisée des chemins, son nom, si particulier, puise sa source dans le finnois, signifiant Cercle polaire arctique tout comme son logo reprenant le drapeau norvégien.

 

Depuis 2012, Napapijri a éliminé la fourrure, puis la plume de la ses créations, elle a également développé des collections tournées vers le futur, comme la ligne Ze-Knit qui prône le slow fashion et la consommation réfléchie. Elle confirme son engagement pour la cause environnementale à travers sa nouvelle campagne shootée au Palais de Tokyo par Vito Fernicola, mettant en scène l’actrice Morgane Polanski et le chanteur Disiz La Peste. Les deux égéries arborent la parka Skidoo Superlignt, modèle iconique, emblème des valeurs de la maison. Sa technologie Thermo-Fibre développée par le département R1D de Napapijri se substitue à la fourrure et la plume, tout en proposant un design ultra léger qui régule la température du corps. Elle est l’incarnation de ses efforts pour limiter son impact environnemental et représente une étape déterminante en faveur d’un approvisionnement éthique.

Cet engagement se retrouve dans son nouveau slogan « No Fur, No Down, just Warmth ».

Disiz-La-Peste_Napapijri_No-Fur-No-Down_Just_Warmth_2018-19

Morgane_polanski_Napapijri_No-Fur-No-Down_Just_Warmth_2018-19

Le Palais de Tokyo n’a pas été choisi au hasard pour cette campagne. En effet, Napapijri étant aujourd’hui mécène dans le monde de l’art, elle soutient la carte blanche donnée à l’artiste Tomas Saraceno au Musée d’Art Moderne de Paris, qui explore de façon poétique des valeurs chères à la marque, comme l’écologie.

En parallèle de cette exposition, elle investit un pop-up durant trois jours, en corrélation avec le travail de l’artiste, sur le thème de la légèreté. Un espace expérimental dans le Palais de Tokyo est mis en place dans lequel il y a la possibilité de se balancer sur des balançoires géantes, se bercer dans des poufs géants, vivre en apesanteur le temps de concert live ou faire l’expérience des matériaux du futur grâce à un mur sensoriel.

En plus de découvrir la dernière collection Napapijri, découvrez :

Le 26 octobre de

14h à 18h, Le Mellotron

Événements privés, uniquement sur invitation :

19h à 20h, Gommage & Fabrizio Mammarella

20h à 21h, Mr TC live

21h à 13h, Les Yeux Oranges

Napapijri_No-Fur-No-Down_Just_Warmth_2018-19_Morgane-Polanski

Le 27 octobre de

12h à 18, Le Mellotron

18h à 20h, Lamusa II

20h à 21h, Il est vilaine live

21h à 23h, Dj Sundae

Napapijri_No-Fur-No-Down_Just_Warmth_2018-19_Disiz-La-Peste

Le 28 octobre de

12h à 18h, Le Mellotron

18h à 20h, Loic Minel

20h à 21h, Curses live

21h à 23h, C.A.R

Palais de Tokyo : 13 avenue du Président Wilson, Paris 16.

Frédéric Blanc

About Fred

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *