Christian Louboutin imagine une capsule avec Sabyasachi

By on 24/11/2017

Particulièrement créatif, Christian Louboutin imagine chaque saison de nombreux modèles afin de satisfaire ses fans toujours avides de nouveautés. Déjà en boutique depuis plusieurs mois, la collection automne Hiver, s’enrichit, ce mois de novembre, d’une collection capsule aux inspirations indiennes, imaginée en collaboration avec son ami Sabyasachi.

 

Le chausseur français, amoureux des voyages et des cultures lointaines, s’associe avec son ami Sabyasachi, l’un des créateurs indiens les plus influents de par le monde, pour proposer une collection exclusive de souliers accompagnée de petits accessoires pour femme et homme, confectionnés avec des saris tissés à la main, issus des archives personnelles du couturier.

Capsule_AH_2017-18_Christian_Louboution_x_Sabyasachi

Si, aujourd’hui, la réputation de se dernier s’est faite grâce à sa clientèle glamour, parmi laquelle, il compte les membres de la royauté, ainsi que des stars Bollywoodiennes , son nom s’est au début fait connaître par son amour pour l’artisanat local qu’il encourage et soutient depuis toujours tout en lui apportant un twist de modernité, en imaginant des pièces contemporaines riches de savoir-faire ancestral.

Pour Christian Louboutin, l’artisanat indien est une pure merveille, il se place parmi les plus riches et les meilleurs du monde, il n’hésite pas à répondre présent, lorsque le créateur indien lui propose de créer de spectaculaires souliers pour son défilé en juillet 2015. Il s’ensuit en 2016, une petite collection de sacs qui entérine une amitié créative.

Quelques mois plus tard, Sabya invite Christian Louboutin à découvrir sa collection privée de saris et rubans, plus somptueux les uns que les autres. Devant tant de merveilles soigneusement gardées entre les murs de la maison de son ami à Calcutta, il a l’idée d’imaginer une collection de chaussures issues de tissus uniques, impossible à reproduire pour certains et en minuscules quantités pour d’autres.

Sabyasachi_X_Louboutin_FW_2017-18

C’est ainsi que les deux compères décident d’exporter ces joyaux indiens hors de leur pays pour les confier aux bons soins des meilleurs artisans du monde sous leurs directions artitiques.

Christian_Louboutin_X_Sabyasachi_©_Guillaume-Fandel

Il en résulte une collection d’une petite douzaine de modèles de souliers pour femmes, parmi lesquels une divine cuissarde ornée de brides délicates, qui corsètent la jambe avec une rare sensualité.

Christian_Louboutin_X_Sabyasachi_Products_Tarun-Vishwa

Pour les hommes, le chausseur revisite ses grands classiques. Le mocassin prend des allures de soulier de mariage indien traditionnel avec son bout brodé, tandis que les Louis Junior se pavanent dans de sublimes patchworks de couleurs et motifs.

Sabyasachi_X_Louboutin_Creation_modele_homme

Les sacs ne sont pas oubliés avec le Piloutin, la célèbre pochette du soir dont la forme évoque l’oreiller d’une princesse qui se pare de rubans pour l’occasion. Une adorable petite poupée « Charm » vêtue de rubans et de cristaux accompagne chaque sac, en clin d’œil aux actrices Bollywoodiennes.

Christian_Louboutin_X_Sabyasachi_sac_©_Guillaume_Fandel

Christian_Louboutin_X_Sabyasachi_Pochette_©_Guillaume_Fandel

Christian_Louboutin_X_Sabyasachi_Poupee_©_Guillaume_Fandel

Enfin le tandem a imaginé un roman, graphique aussi glamour qu’amusant « La belle au sommeil profond » ou l’histoire d’une sublime actrice indienne endormie sous l’emprise d’un sort, dont les seuls créateurs peuvent la délivrer. Le livre sera offert en boutique et complètera les précieuses boîtes personnalisées spécialement conçues pour accueillir les modèles de cette collection capsule.
L’histoire est dévoilée sur le christianlouboutin.com depuis début octobre.

BD_Christian_Louboutin_x_Sabyasachi_2017

BD_Christian_Louboutin_x_Sabyasachi_2017_2

BD_Christian_Louboutin_x_Sabyasachi_2017_3

Déjà distribuée depuis un mois dans un certain nombre de boutiques à travers le monde, la capsule Christian Louboutin x Sabyasachi arrive le vendredi 24 novembre 2017 dans la mythique boutique du 21 rue Jean-Jacques Rousseau, Paris 1er.

Avis aux amateurs de collecteurs, ne perdez pas une minute pour bloquer votre vendredi après-midi afin acquérir une pièce unique, célébrant l’union Paris/Calcutta.

Frédéric Blanc

About Fred

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *