N°5 CHANEL s’expose à Paris

By on 27/05/2013

Ce parfum mythique et connu à travers le monde pose son flacon emblématique au Palais de Tokyo de Paris pour tenter d’éluder le mystère de sa création, Gabrielle Chanel femme secrète n’ayant jamais voulu en révéler son origine.

Flacon Chanel 5

Cette exposition a été confiée à Jean-Louis Froment, commissaire des précédents volets de culture Chanel, qui se sont tenus successivement à Moscou, Shanghai, Pékin et Canton, dans le but d’imaginer, en recoupant les étapes de la vie de la couture, les faits qui sont à l’origine de cet élixir légendaire.

C’est au parfumeur Ernest Beaux que Gabrielle Chanel a confié la réalisation de son premier parfum qui semble-t-il est inspiré de son plus grand amour défunt, Arthur Capel, afin qu’il reste toujours présent auprès d’elle.

Boy Capel et Gabriel Chanel

Boy Capel lisant dans son appartement
C.1911 et Gabrielle Chanel lisant un journal à Royallieu,circa 1910

Arthur, dit Boy Capel, est à l’initiative de la réussite de Gabriel Chanel. C’est grâce à lui qu’elle découvre également la littérature qui deviendra une réelle passion tout comme les arts.

C’est en 1921 que le N°5 voit le jour, une période où la création artistique est très forte et dans laquelle Gabrielle Chanel est très intégrée côtoyant tout ce que le monde artistique pouvait compter de novateurs. Fan des mouvements cubiste et dada, le flacon en est l’emblème, jusqu’à l’étiquette d’une sobriété époustouflante !

Picabia_Francis_Tickets_ Packaging n5

Oeuvre de Picabia Francis Tickets, 1922 et Packaging N°5, 1921

On retrouve également dans cette simplicité aux couleurs noir et blanche le cadre dans lequel elle a grandi, l’orphelinat de l’abbaye d’Aubazine en Corrèze,et dont l’entrelacs des vitraux Cisterciens l’auraient inspiré pour la création du logo Chanel.

N°5, qui correspondrait à la cinquième proposition d’Ernest Beaux, devient immédiatement la propriété de la créatrice qui décide d’en faire don aux femmes du monde entier et en dévient l’égérie. Elle n’hésite pas pour cela de l’incarner lors de la première campagne publicitaire américaine, photographiée par François Kolla, dans le Harper’s Bazaar en 1937.

Publicités Chanel n°5

Pour découvrir l’exposition, le visiteur doit emprunter l’entrée en bas des marches du 13 Avenue Président Wilson et se retrouve plongé dans un jardin imaginé par Piet Oudolf, chef de file de la nouvelle vague des naturalistes qui signe ici sa première réalisation en France. L’artiste a donné libre cours à son imagination sans contrainte d’éléments composant le parfum, mais pouvant l’évoquer.

A l’intérieur de l’exposition, on découvre des livres, des œuvres d’art, des photos et des éléments ayant appartenus à la créatrice où faisant référence à l’histoire du parfum. Une bibliothèque et un atelier de senteurs sont également mis à disposition des visiteurs.

N°5 CULTURE CHANEL : du 5 MAI au 5 Juin au Palais de Tokyo

13, avenue du Président Wilson Paris 16 de midi à minuit, tous les jours sauf le Mardi.

www 5-culturechanel.com

Frédéric Blanc

About Fred

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *