Technologie et avenir de la mode

By on 03/03/2016

La mode a connu de nombreuses évolutions à travers les siècles. Reflet de la société, les vêtements sont de véritables indicateurs du changement des mentalités voire même de véritables engagements politiques ou religieux. Si au cours du siècle dernier, elle a véritablement subit de grands changements, elle semble guère se renouveler aujourd’hui et puise sans cesse dans le passer pour mélanger les styles et inventer le nôtre.

Ce phénomène se constate d’ailleurs à chaque changement de saison, où tous les magazines annoncent successivement les grands retours des années 40, 50, 60, 70, 80 ou 90 avec la remise à jour de la jolie madame, du tailleur, de la mini, du hippy chic, du disco…. , sans compter l’éternel come-back de la mode ethnique inspirée des vêtements traditionnels de différents pays.

Devant ce constat, que penser de la mode des années 2000 ? Se contente-t-elle uniquement de réinterpréter le passé ? Au premier abord on pourrait le croire, ce qui n’est pas le cas, puisque la mutation de notre génération provient de l’avance des techniques en matière textile et de la réalisation. S’il est difficile d’inventer de nouvelles formes sans tomber dans le ridicule, l’être humain étant toujours composé d’un tronc, de deux bras et de deux jambes, des milliers de designers et couturiers travaillent sans relâche pour imaginer des tenues toujours plus créatives ou pratiques, la science les aidant à innover pour que les vêtements apportent de nouvelles fonctions à celles initialement prévues.

Cette révolution a débuté avec la création de tissus intelligents intégrant différentes molécules apportant des fonctions hydratantes et amincissantes.

Bien-être, confort, santé, praticité, la science œuvre aux côtés des fabricants de tissus pour toujours plus d’innovations dans l’industrie textile. Si au départ beaucoup de ces inventions se sont retrouvées surtout cantonnées au domaine sportif avec des tissus techniques améliorant la respiration du corps, l’évacuation de l’humidité, une adhésion moins importante aux phénomènes extérieurs pour les spécialistes de la vitesse, la protection contre le froid pour les spécialistes de la haute montagne, etc…, aujourd’hui ces avancées se mettent au service de la mode pour une élégance et un bien-être optimal, voire même une note d’originalité purement esthétique.

Le japonais Kunihiko Morinaga, lors des fashion weeks parisiennes s’est fait remarquer avec sa marque Anrealage, qui utilise des tissus dont la lumière fait partie intégrante des collections au travers de la photochromie. Ce principe se base sur l’action de la lumière qui modifie l’aspect des tissus à son contact. Couleurs, formes, motifs évoluent en fonction de la luminosité offrant ainsi à celles qui portent ces vêtements des changements tout au long de la journée tout en gardant la même tenue.

Anrealage_Printemps-été_2016

Ces innovations ne sont plus réservées uniquement à une élite pouvant se permettre d’acheter des pièces de créateurs, et on retrouve de plus en plus de sociétés spécialisées dans ce type de produits les proposant à des prix abordables.

Quel homme n’a jamais rêvé d’une chemise anti-transpirante et intachable ! C’est pour répondre à ce besoin, que Sébastien François, consultant de métier pour qui le port de la chemise blanche impeccable était un besoin constant, a imaginé la chemise idéale, le marché ne répondant pas à sa demande. Ses recherches l’on amené à observer les innovations dans les domaines sportifs, militaires et médicaux et c’est ainsi qu’il a découvert de nouvelles technologies textiles pour s’en inspirer au profit de la mode.

Il travaille alors avec le Centre Européen des Textiles Innovants (CETI) de Lille et c’est dans leur incubateur « Innotex » que son projet se concrétise et qu’il le baptise Le Lab.

Il s’associe ensuite aux meilleurs artisans pour la fabrication de ses produits répondant à 4 critères indissociables :

  • un tissu impénétrable et respirant
  • un toucher extrêmement doux
  • une durabilité qui perdure lavages après lavages
  • une coupe impeccable et actuelle.

Chemise_Le-LAB

Disponible à partir de Février 2016 sur le site Le Lab, sa gamme cumule élégance et praticité avec des chemises dessinées par des stylistes parisiens, dans des coupes travaillées avec un maître tailleur, aux finitions coutures dans un coton au toucher doux et laissant une liberté de mouvements optimale. L’apport de métal dans la fibre évite les taches par un effet déperlant tout en évitant la transpiration.

Il en est de même pour le jean qui vit sa révolution au travers de l’invention de Salman Choudhry, développée par Odo, une start-up Américaine. Ce nouveau denim higt-tech possède une technologie antitache mise au point par l’ajout de millions de petits picots sur lesquels les molécules rebondissent et permettent de faire glisser tous les liquides, le miel y compris, sans que la moindre particule s’incruste à l’intérieur des fibres.

Non content d’éviter les tâches, ce jean a la capacité de s’auto-nettoyer, sans jamais laisser d’odeurs, par l’ajout de grains d’argent, entre 10 et 15 grammes par pantalon. Odo a puisé cette technologie propre aux combinaisons des cosmonautes.

Odo_jeans_Homme_et_femme_©_Usman Jamshed Studio

Autre atout : le réel besoin écologique et économique, le lavage annuel des jeans représentant 7200 verres d’eau. Ne pas laver les laver durant un an équivaut à cinq ans d’eau potable pour un être humain.

La plate-forme de financement collaboratif Kickstarter à procédé en décembre à une ouverture des pré-commandes afin de recevoir les fonds nécessaires pour le lancement de la production. Les commandes ayant dépassé toutes les espérances les premiers jeans arriveront en boutique dès Juin 2016 au prix de 138€.

Une ligne de t-shirts et de chaussettes dotés de la même technologie est désormais disponible sur la plateforme aux prix de 33 et 23 €.

ODO_T-shirt

Il y a quelques mois, Fashion-spider vous a présenté le costume 3.0 par Dupuy de Lôme. C’est une véritable révolution dans cet univers très conservateur aux formes classiques, mais dont la technologie anti-hacking fait toute la différence. Les poches équipées d’anti-NFD deviennent de véritables barrages face au piratage des données des smartphones et des cartes bancaires.

Dupuy_de_Lome_Costume_anti-hacking

Dans le même esprit, la marque Tru Virtu a conçu le porte-carte anti-piratage. Utile et élégant, cet indispensable a fait l’objet de dépôts de brevets assurant la protection des documents en évitant le scanning illégal des données personnelles (RFID scanning), la démagnétisation (radiations électromagnétiques) et enfin les conséquences néfastes des éléments extérieurs (eau, sable, neige ou frictions mécaniques) grâce à l’introduction d’aluminium dans la structure de sa maroquinerie.

Deux lignes sont proposées, la Leather Aluminium dans laquelle on retrouve des Card Case, Credit Cards Cases, Dash & Cards, Money & Cards et Papers & Cash disponibles dans les plus beaux cuirs italiens allant des coloris les plus sobres aux plus flashy.

Tru_Virtu_Version_Cuir

La Silk Aluminium, élégante par son aspect mat satiné, confère une résistance élevée aux rayures et se décline dans 5 coloris différents.

TRU_VIRTU

Idéale au quotidien, dans les transports en commun, pour les hommes et femmes d’affaires et les voyageurs dans les aéroports à travers le monde, cette nouvelle maroquinerie a toutes les chances de se placer dans les indispensables de la vie moderne.

Pour rester dans le domaine de l’accessoire, une nouvelle difficulté a fait son apparition avec l’utilisation prolongée des écrans d’ordinateurs, de smartphones, de tablettes et de télévision à cause de la lumière bleu qui fatigue, provoque la sècheresse oculaire, des éblouissement, des maux de tête, une vision flou et à long terme des troubles du sommeil, irritabilité, troubles de l’humeur, développement de la cataracte et DMLA (dégénérescence maculaire liée à l’âge). Pour palier à ces méfaits, Blueberry a conçu la monture « Taille M ». Arrondie de style rétro affirmé, agréable à porter avec son toucher peau de pêche, elle adoucit les traits des visages allongés, carrés ou rectangulaires tout en filtrant la lumière bleue et en protégeant le capital visuel, tel un véritable accessoire de mode utile, dans une déclinaison de 8 coloris permettant de s’adapter aux hommes comme aux femmes et à toutes les tenues au prix de 39€.

Lunettes_Blueberry

Pour les porteurs de lunettes, de nouvelles montures viennent compléter cette ligne avec des verres correcteurs permettant toujours plus de prévention face à la lumière bleue.

Dans notre société, il devient quasiment impossible de se séparer de son téléphone et c’est la poche du pantalon qui reste le lieu le plus pratique pour le ranger. Spartan a travaillé sur une nouvelle génération de caleçon à l’aspect traditionnel, mais en y incluant des fibres d’argent dans la maille de coton permettant un effet bouclier contres les ondes. Les bénéfices de cette innovation ont été testés et certifiés par l’Institut Langevin à Paris, spécialiste dans l’étude des ondes.

De nombreux travaux ont montrés que les ondes des téléphones portables seraient très nocives pour la fertilité. Face à ce problème de santé publique et devant la prise de conscience très faible de la gente masculine, ce phénomène n’étant pas visible à l’œil nu, une jeune start-up française a développé un caleçon révolutionnaire baptisé Spartan.

Caleçon_Spartan

C’est à partir du constat que les hommes qui gardent leur téléphone portable dans la poche de leur pantalon pendant plus de quatre heures par jour voient leur production de spermatozoïdes réduite de 50% et que sur la partie restante la qualité et l’ADN sont aussi altérés*, qu’a été conçu ce produit qui bloque 99% des ondes émises par les téléphones, la 4G et la Wifi.

Second bénéfice de l’ajout de la fibre d’argent, cette matière empêche la formation de mauvaises odeurs grâce à ses propriétés antibactériennes. Le confort reste agréable tout au long de la journée dans un boxer dessiné à Paris.

*Étude provenant de la clinique Cleveland aux Etats-Unis et confirmée par des centaines d’études dans le rapport Bioinitiative de 2012.

La maison Française de maroquinerie et d’accessoires Gallucha lance le premier sac à main connecté et intelligent baptisé «Gallucha & Moi». Ce système commercialisé dès le printemps 2016 à 75€ additionné au prix du sac, permet la connexion au contenu essentiel du sac.

Grâce à ce dernier le sac et son contenu deviennent à la fois autonome et sont reliés au smartphone. Créée spécifiquement par la marque, l’application pour smartphone Gallucha & Moi a été pré-paramétrée pour un usage rapide er simple. Les contenus précieux, clés, passeport, agenda, nécessaire de maquillage, sont stickés et enregistrés dans l’application. La communication avec les sacs est établie et le smartphone émet une alerte si un objet le quitte.

Sac_avec_Application_Gallucha_&_Moi

Avec cette innovation, Gallucha allie cuir haut de gamme, savoir-faire de qualité et technologie pour des femmes à la recherche de pièces haut de gamme et à la pointe des tendances hight tech.

Jusqu’à maintenant les skieurs et motards avaient la possibilité de connecter leur casque à leur Smartphone afin de rester reliés au reste du monde en toute sécurité sans manipulation. Aujourd’hui, 80DB Original se positionne sur ce marché avec un blouson. Cette société est une entreprise familiale française créée en 2000 dont l’idée était de proposer un produit unique à la croisée des chemins entre coupe-vent et doudoune, de grande qualité et répondant aux agressions hivernales au travers d’une imperméabilité optimale, une isolation maximale et un confort idéal.

Le 80DB utilise la technologie STOPTOCOLD ® construite à partir de fibres synthétiques qui apportent un pouvoir d’isolation très élevé, très proche d’un garnissage en duvet. Elle assure également un excellent rapport isolation/poids, même lorsque les fibres sont humides. STOPTOCOLD ® est très efficace d’un point de vue thermique, légère et résistante à l’humidité provenant de l’extérieur. Elle sèche très vite et se lave en machine.

C’est en 2014 que l’idée de la connexion s’ajoute à ce produit pour lui apporter une fonction complémentaire en toute discrétion. Il est livré avec un casque stéréo muni d’un système anti-emmêlement, zippé, permettant de brancher n’importe quel smarphone ou baladeur MP3. Ecouter de la musique ou passer un coup de fil devient un jeu d’enfant grâce à la fonction main libre.

Blousons_80DB_Original

Eram a dévoilé en 2015 une innovation technique avec une chaussure révolutionnaire, à l’état de projet pour le moment, mais qui verra très certainement le jour dans les années à venir.

En effet, qui n’a jamais passé des heures à chercher la couleur de chaussures accordée à sa tenue sans jamais la trouver ?

C’est en partant de cette idée que l’agence Phoceis et Eram ont développé une idée d’objet connecté : la chaussure baptisée #choose. Elle est pilotée par application smartphone qui permet de changer, en quelques secondes, la couleur des chaussures en fonction des tenues.

#choose_Eram

Elle possède également une fonctionnalité donnant la possibilité de retrouver un modèle en utilisant un algorithme de reconnaissance de formes et d’images (fonctionnalités #find et #match # chosse) révèlant le potentiel de l’internet des objets.

Cette innovation a pu voir le jour grâce à l’appel lancé par le Picom (Pôle de Compétitivité du Commerce) et le cofinancement du FEDER (Fonds Européen de Développement Économique et Régional) destiné à sélectionner les meilleurs projets proposés par les PME et leur donner accès à une collaboration avec une entreprise de distribution offrant un cas d’usage métier. Phoceis a été sélectionnée parmi les 36 propositions faites par des PME. Séduite par le concept, l’enseigne de chaussures Eram a apporté son savoir-faire pour réaliser un produit fini.

Cette liste est loin d’être exhaustive de nombreux laboratoires travaillant sur de nouvelles innovations pour toujours plus de praticité, de confort et de sécurité. Nous sommes donc loin d’avoir encore tout vu dans ce domaine.

Frédéric Blanc

About Fred

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *