Eugène Riconneaus transforme ses souliers en pièce unique

By on 08/08/2014

Toutes les « shoes addicts » connaissent les souliers Eugène Riconneaus, mais savent-elles qui se cache derrière ces créations ?

A l’origine un jeune artiste skateur inspiré, peintre noctambule et féru d’artisanat, qui passe simultanément plus de 21 ans dans les ateliers français des bottiers de l’ancienne génération.

Eugène Riconneaus par John Scarisbrick

Tout débute vers l’âge de 13 ans quand ses passions pour le skate, les tennis, les femmes et les stiletos le poussent à suivre ses instincts et à se former lui même grâce à des références dans le milieu de la chaussure comme Northampton ou Romans, véritables bastions du soulier de haute manufacture, et notamment auprès un ancien bottier de chez J.Lobb à qui il doit beaucoup.

Rapidement il conçoit ses propres baskets, qui font vite de nombreux envieux et conçoit des souliers d’exception pour les femmes qui l’entourent (des artistes, des rédactrices, des mannequins…). A 18 ans, il livre sa première collection, qui sera suivie par de nombreuses.

Par amour pour le savoir-faire artisanal et en hommage aux bottiers français qui le lui ont transmis, ses créations sont entièrement conçues en France par des artisans qualifiés.

L’art étant le moteur de sa création, il a imaginé cinq souliers, à l’occasion de l’exposition in situ de Daniel Buren « Défini, fini, infini » au cœur du centre d’art Mamo à Marseille Modulor. Edités chacun en un seul exemplaire et signés à la main, Ils sont exposés depuis le 28 Juin et jusqu’au 30 Septembre 2014 à Marseille dans la boutique Chez Moi, Paris, perchée sur le toit de la Cité Radieuse de Le Corbusier.

Eugène Riconneaus-série limitée Daniel Buren

Pour cette édition unique, Eugène Riconneaus s’est imprégné de l’univers de Daniel Buren et de l’obsession des lignes. Il privilégie ainsi une démarche plus brute, proche du graffiti et des techniques des street-writers, style qui lui est proche.

Une occasion unique pour les amoureux d’art contemporain et de chaussures, de faire une pause culturelle au cours de vos vacances dans le Sud de la France.

Vous êtes tous concernés femmes et hommes, puisque deux modèles ont été créés pour vous messieurs.

Tennis Homme Eugène Riconneaus-Série Limitée Daniel Buren

Exposition “Défini, fini, infini”, du 28 Juin et jusqu’au 30 Septembre 2014 à Marseille – Cité Radieuse de Le Corbusier

Frédéric Blanc

About Fred

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *