Hugo Matha, quand le sac à main devient œuvre d’art

By on 22/06/2016

Des sacs à main, toutes les marques en font de toutes sortes, de toutes les formes et dans toutes les matières, mais des pièces vraiment différentes il n’en existe pas tant que cela, d’autant plus qu’elles copient les unes sur les autres pour un résultat bien souvent sans réel intérêt.

Pour les femmes qui souhaitent investir dans un modèle original, avec une vraie personnalité dans des matières de qualité et innovantes, les créations d’Hugo Matha sont faites pour elles.

HUGO_Matha

Fils de Vigneron, son attachement aux valeurs de la terre et aux matières nobles lui vient probablement de son éducation proche de la nature, tout comme son amour du bel ouvrage qu’il cultive sans cesse en travaillant avec de nombreux artisans français dont il admire le savoir-faire.

Artiste et entrepreneur dans l’âme, c’est vers la mode qu’il se dirige à travers un cursus à l’École Duperré dont il sort diplômé en 2012. Calme en apparence, mais boulimique de travail, il enchaîne ensuite une collaboration avec Olivier Chatenet et Dominique de Roche à l’occasion d’une exposition sur Yves Saint-Laurent puis entre chez Jean-Charles de Castelbajac pour approfondir ses connaissances. Vivant à 200 kms à l’heure, il crée sa marque éponyme en 2014 en présentant une première collection femme qui enflamme la presse avec des minaudières en plexiglas ultra modernes dont la pochette rigide joue les contrastes avec la souplesse du cuir du rabat. Succès immédiat, ce clutch se décline aujourd’hui également en bois et cuir.

Hugo_Matha_Sacs_AH_2016-17

Parce que la femme moderne ne peut se contenter d’un petit sac au quotidien, il lui imagine des modèles jour aux formes toujours originales, inspirées de l’architecture moderne et où la mixité des matières reste le leitmotiv.

Sacs_Hugo_Matha

Hugo_Matha_Sac_femme_AH_2016-17

Référence au passé, sans qui ce contemporain n’existerait pas, il réinterprète le panier de marché en plastique des années 70 en un sac en métal de couleur pour un clin d’œil plein d’humour.

Hugo_Matha_cabas_Metalliques

Toujours à la recherche d’innovations et perpétuel admirateur des techniques ancestrales, dont il aime pousser les limites pour imaginer de nouvelles formes, il s’amuse, avec des matières les plus inattendues, à juxtaposer des cuirs et des peaux exotiques issus des meilleurs ateliers français, à de la pierre de son Aveyron natal pour ses pochettes homme dont il exprime la masculinité au travers de cette matière brute.

Hugo Matha_Pochettes_Cuir_et_Pierre_Collection_Homme_AH_2016-17Pochette plate cuir et pierre

Hugo_Matha_Pochettes enveloppe_homme-cuir-et-pierre-AH_2016-17Pochettes enveloppes cuir exotique et pierre

Pour cette première collection à destination des hommes, qui sera disponible à l’automne 2016, Hugo Matha a souhaité exprimer la quintessence de sa vision du sac en tant qu’objet offrant des lignes pures, à la métallerie si discrète qu’elle disparaît. Utilisateur privilégié de ses sacs, ils sont à son image, discrets, raffinés pour des hommes sensibles à l’esthétique et dont « le cuir végétal, destiné à vieillir afin d’acquérir ce charme ineffable qui fait mûrir le beau garçon en bel homme », comme il aime le souligner.

Hugo_Matha_Sac_Homme_AH_16-17

Evocation à son cabas métallique féminin, il le transpose à l’homme pour en faire une malle en fil de fer accompagnée de pochettes en cuir rappelant les cartons d’artistes et faisant de cet objet une pièce assimilable à une œuvre d’art pouvant rester exposée dans son intérieur, le pratique et l’esthétique étant ici à leur apogée.

Hugo_Matha_Malette_Homme_2016

Déjà repéré par des grands noms, il développe aujourd’hui une collaboration avec la maison de cognac Hine pour laquelle il reprends les codes de la mythique doctor’s bag en kit de mixologue pour le voyage. On y retrouve sa passion des mélanges des matières avec l’introduction d’une planche en chêne embossée de sangles en cuir végétal, pour fixer le flacon de l’élixir ambré, qui prendront avec le temps la même tonalité. La praticité étant un des moteurs du créateur, la planche, en plus de servir de protection lors des déplacements, se transforme en surface de travail lors des instants de dégustation.

Hugo Matha n’a pas fini de faire parler de lui et à coup sûr marquera l’histoire de la maroquinerie traditionnelle pour laquelle il privilégie le made in France. A vous de participer à cette nouvelle aventure en succombant au charme contemporain de ses créations aussi pratiques qu’esthétiques.

Frédéric Blanc

About Fred

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *