Mode et Danse, une union princière à Monaco

By on 23/04/2012

Très active dans le domaine des arts, la Principauté de Monaco possède sa propre troupe de Ballet, sous la présidence de s.a.r la Princesse de Hanovre, dirigée par le chorégraphe et directeur artistique Jean-Christophe Maillot.

 

Pour cette année du 19 au 22 Avril, la compagnie des Ballets de Monté Carlo propose un programme réunissant 3 chorégraphes et 3 designers ayant travaillé en étroite collaboration pour un résultat hautement esthétique. C’est ce week-end qu’a eu lieu la première de ce spectacle en présence de la Princesse Caroline, Livia Stoianova et Yassen Samouilov de la Maison On Aura Tout Vu, directeurs artistiques costumes et décors de la première pièce du chorégraphe et soliste Jeroen Verbruggen : Kill Bambi. L’auteur a souhaité travailler en étroite collaboration avec la Maison de Couture, afin de réaliser des costumes sur mesure et transporter le spectateur dans son monde onirique où imagination, réalité, amour et haine se mélangent pour ne faire qu’un. Au final, une réinterprétation du conte de Disney où chacun peut lire sa propre vision.

Kill Bambi par Jeroen Verbruggen

Jean-Christophe Maillot, quant à lui, a choisi de remonter Altro Canto 1, spectacle mondialement connu, créé en 2006 avec les costumes signés Karl Lagerfeld où le style pur du créateur permet aux danseurs de mettre en avant les mouvements du corps.

Alto Canto 1 par Jean-Christophe Maillot

Le ballet Body Remix, les variations Goldberg Acte 1 de la Canadienne Marie Chouinard est pour la première fois interprété par une autre compagnie que la sienne. Ce spectacle peut paraître dérangeant pour ceux qui sont confrontés au problème de la liberté du corps et de l’handicap. Les danseurs habillés, voire plutôt déshabillés par Vandal, dansent le plus souvent avec une seule pointe ou attachés avec des béquilles, des cordes, des harnais, des prothèses. Vandal a voulu, par ce style minimaliste, mettre en avant les handicaps physiques voire psychologiques que l’être humain peut rencontrer.

Body Remix, les variations Goldberg Acte 1 par Marie Chouinard

Au final, un spectacle qui demande a être vu, qui interpelle et qui propulse l’art, en particulier la danse contemporaine et la mode, à leur apogée.

Texte : Frédéric Blanc, photo: Alice Blangero

About Fred

One Comment

  1. fardeau rita

    27/04/2012 at 04:53

    Magnifique!

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *