Ernest ou l’art de la séduction par la chaussure

By on 24/05/2015

Moins connu que certains chausseurs dont rêvent toutes les femmes pour parer leurs pieds, Ernest fait pourtant partie de l’histoire de la chaussure et plus particulièrement de l’escarpin à talons vertigineux.

ERNEST_ete_2015_Palombe_python_moutardeEscarpinsPalombe python moutarde

Fondée en 1904 par le chausseur Ernest Amselle, la maison Ernest, spécialiste du talon haut, a prouvé par sa longévité que le style et le savoir-faire étaient indémodables et savaient passer les années sans prendre une ride.

Nichée à deux pas du Moulin Rouge et de Pigalle, la boutique Ernest fait évidemment partie du circuit des initiés du Paris coquin et amoureux des belles choses. En acquérant une paire de souliers Ernest, c’est un peu une partie de l’histoire de l’élévation et de liberté que l’on achète. En effet, au travers de ses talons aiguilles allant jusqu’à 14 centimètres sans patins, ses bouts pointus provocants et son éventail de pointures allant jusqu’au 46 offrant ainsi aux femmes comme aux hommes une capacité de séduction infinie, le chausseur leur a donner une nouvelle liberté.

Enest_modèles_Elysée-Vernis_et_MadameEscarpins Elysée vernis rouge et Madame noir

Réputés sur toutes les scènes des cabarets, ces talons vertigineux ont inspiré un bon nombre de créateurs dans les années 80-90. A l’image de JeanPaul Gaultier, ils ont créé leur propre modèle de souliers Ernest, et influencé une nouvelle génération de chausseurs, qui instaurent une révolution dans le monde de la chaussure en faisant passer ces accessoires du statut de fonctionnel à celui d’objet de désir, de fantasme et de pouvoir.

Depuis 2012, la maison Ernest, qui n’a jamais cessé son activité vit une seconde jeunesse grâce à son acquisition par Isabelle Bordji, ancienne élève du studio Berçot. Elle a commencé sa carrière comme directrice artistique de la maison Cervin, spécialisée dans le bas couture. Une continuité tout à fait en adéquation avec sa carrière.

Isabelle_Bordji_Ernest_ParisIsabelle Bordji

Les bases de la création restent fondées sur celles du créateur Maison avec le respect des singularités, la liberté d’être soi-même, sans tabou ni jugement. Ce cocktail, accompagné de la rigueur et du savoir-faire de la maison Ernest, est un véritable succès qui compte de nouveaux adeptes chaque jour, remettant ce nom mythique dans le carnet d’adresses incontournables des élégantes de la capitale.

Ernest_Collection_été_2015Collection Printemps-été 2015: Pam rouge, Passion python moutarde, Perséphone, Poème dentelle, Poème moutarde, Promesse

Même si Ernest s’est fait connaître par sa hauteur vertigineuse de 14cm et néanmoins confortable, Isabelle Bordji, a voulu décliner, pour toutes les femmes qui souhaitent vivre en talons toute la journée, deux modèles emblématiques dans deux hauteurs supplémentaires. Ainsi Isabelle 14 cm devient Petite Isabelle 12 cm et Bébé Isabelle 10 cm, et Hillary 14 cm devient Petite Hillary 12 cm et Bébé Hilary 10 cm.

ERNEST_en_14_12_et_10_cm

Tous les modèles en cuir sont entièrement fabriqués en Italie et sont vendus chez Ernest au : 75 boulevard de Clichy, 75009 Paris

et sur le site : www.ernest.fr

Frédéric Blanc

 

About Fred

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *