Christine Phung s’engage pour le made in France

By on 15/01/2024

Nom incontournable de la mode française, Christine Phung fait partie des rares designers à cumuler les fonctions de directrice artistique pour de grands noms de la mode, tout en continuant à développer sa propre griffe à travers de nouvelles collections ou collaborations avec différentes marques.

 

Née d’un père cambodgien et d’une mère française, Christine Phung développe rapidement une réelle passion pour les arts. Après un passage à l’École des Beaux-Arts de Rueil-Malmaison, elle intègre l’école d’art appliqué Duperré à Paris, dans la section Design de Mode. Elle finit son cursus mode en 2002 avec un cycle de Création à l’Institut Français de la Mode.

christine_phung_photo_yannick_labrousse Christine Phung

Elle enchaine alors les missions en tant que styliste de mode pour différentes maisons comme Christophe Lemaire, Kenzo, See by Chloé, Vanessa Bruno, Sonia Rykiel ou encore Lacoste, Rossignol, Veja et même chez Baby Dior.

Elle lance sa propre marque en 2011 et participe au Mango Fashion Awards, où elle fait partie des dix finalistes. Cette même année, elle remporte le Grand Prix de la Création de la Ville de Paris.

Dès ses premières créations, elle affirme son identité avec un style inspiré des techniques traditionnelles, telles que les plissés, les patchworks, la broderie ou la sérigraphie qu’elle réinterprète et modernise. Elle intègre rapidement le calendrier officiel de la fédération de la haute couture et de la mode où elle présente neuf collections.

En 2013, elle remporte le Prix des Premières Collections de l’Andam.

Cette visibilité lui permet alors d’être approchée par la direction de Georges Rech où elle imagine deux collections entre 2015 et 2016.
En mars 2016, elle prend la direction artistique de la maison Leonard et y revisite le style durant 4 ans et demi.

En 2020, elle devient pour deux ans directrice artistique image de Princesse tam tam.

Si durant cette période la marque Christine Phung a été mise en sommeil, la créatrice enchaîne cependant les collaborations avec notamment Matthieu Mercier pour la création d’un imprimé (2016), Les Galeries Lafayette pour une capsule de maroquinerie (2016), Lucas de Staël pour un modèle de lunettes (2016), ainsi que différentes contributions artistiques comme avec le magazine The Drawer (avril 2017), une série de photographies pour le livre d’art Spectre 01 : pornographie minérale (2017) ou encore avec l’association caritative Alama Project qui soutient l’artisanat des femmes Massaï et qui sera l’occasion d’imaginer sa collection Massaï pour Léonard en 2018.

Ensuite, elle collabore avec Panac Éditions pour la direction de canapés et de fauteuils (2029 et 2022), avec le pâtissier Sébastien Gaudard pour la traditionnelle galette des Rois (2020).
2023, signe le grand retour de la marque Christine Phung au travers d’une capsule engagée, made in France et Arty.

Très engagée envers la planète et la consommation raisonnable, cette collection est pour la créatrice le moyen d’imaginer des chemises et des robes en coton biologique, imprimées avec des encres écocertifiéees et confectionnées en France dans un atelier de couture à Paris. Les jupes et les foulards sont de leur côté cousus à la Fabrique Nomade, un atelier solidaire de réinsertion professionnelle des artisans d’art migrants et réfugiés en France.

christine_phung_capsule_automne-hiver_2023-24_photo_marilia-destot_et_cecile_bortoletti

La collection est disponible sur le e-shop de la marque.

En total accord avec l’esprit engagé de sa dernière collection, Christine devient cette année la directrice artistique de la marque LAFRANÇAISE Mailles in France.

Créé en 1930 dans le bocage vendéen, fidèle à ses valeurs et soucieux de perpétuer le savoir-faire français, B.SOLFIN reprend en 2010 les tricots Philips implantés à Villers-Bocage sur les terres de Normandie. La société sauve ainsi de la liquidation cet atelier de confection, riche d’un patrimoine industriel français dans le textile ainsi que 30 emplois. Cette acquisition permet ainsi de lancer en 2019 la marque LAFRANÇAISE par B. SOLFIN dont la spécificité réside dans la vente de produits en maille avec comme canal de distribution la vente à domicile.

Quatre ans plus tard, Christine Phung prend les manettes du style afin d’accompagner la marque de maille dans une nouvelle ère, entièrement tournée vers la modernité et une distribution 100% digitale. Fidèle à sa passion pour les imprimés et la couleur, la créatrice imagine une collection rajeunie, dans laquelle elle s’amuse à jouer avec les tonalités tendances, les dégradés et les motifs.

Avec un style beaucoup plus en accord avec les tendances les plus pointues de la mode et les principes rigoureux de qualité mis en place par LAFRANÇAISE (tests de tenue, lavage, séchage, utilisation de fibres longues, teinture à cœur, tricotage serré, finitions mains), la marque souhaite s’imposer avec la participation de Christine Phung comme la marque de maille française éthique.

Pour une production raisonnée, la marque propose deux collections par an avec une petite production afin de limiter les stocks d’invendus. Certains articles sont proposés à la précommande afin de produire les quantités justes nécessaires.

Pour ce nouveau départ, la collection hiver a été produite en quantité très limitée avec un réassort en fonction de la demande sous quatre semaines.

Dernier plus de la marque et non des moindres, la société garde en réserve tous les fils utilisés lors de la création des modèles, et offre la possibilité de renvoyer les pulls en cas d’accroc afin de leur redonner l’état originel.

lafrancaise_maille_in_france_par_christine_phung_hiver_2023-24_courtesy_lafrancaise

Rendez-vous sur le site LAFRANÇAISE mailles in France pour découvrir la nouvelle collection par Christine Phung.

Frédéric Blanc

About Fred

Frédéric Blanc, styliste photo, attaché de presse et fashion éditor de Fashion-spider, le magazine spécialisé mode et beauté, fait partie des figures incontournables de Paris.

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply