La mode et les impressionnistes

By on 20/10/2012

Depuis le 25 Septembre et jusqu’au 20 Janvier 2013, le musée d’Orsay consacre une grande exposition sur le thème de la mode et des impressionnistes. Des costumes et des robes d’époques se mélangent aux œuvres majeures permettant de comprendre les tableaux.

Robe de Madame Bartholomé 1881Robe de Madame Bartholomé Albert Bartholomé-dans la serre 1881

Soucieux de rendre compte de la vie contemporaine, l’impressionnisme a privilégié la représentation de la figure humaine dans son milieu quotidien et dans ses activités à la ville comme à la campagne.

Edouard Manet-Le balcon- Auguste Renoir-danse à la ville-1883Edouard Manet-Le balcon Auguste Renoir-danse à la ville-1883

De cette quête incessante de saisir au mieux la vie de l’homme moderne entre 1860 et 1880 et de la représenter, même si le but n’était pas d’en faire le vestiaire, découle une grande série d’œuvres nous faisant découvrir la mode de cette époque

James Tissot - Le cercle de la rue royale James Tissot – Le cercle de la rue royale

Il était donc logique que le groupe de luxe LVMH / MOËT HENNESSY, LOUIS VUITTON et CHRISTIAN DIOR participe activement à la réalisation de cette exposition ainsi que le musée Galliera-musée de la mode de la ville de Paris.

Bazille - Réunion de famille Bazille – Réunion de famille

MARC-ANTOINE BARROISA cette occasion la réunion des musées nationaux-Grand Palais a fait appel au couturier Marc-Antoine Barrois, pour la création d’un foulard-cravate « Montesquiou ».

Montesquiou par Boldini

 

Créateur pour hommes élégants, il ré-interprète cet accessoire du dandy de l’époque le plus en vogue :le comte Robert de Montesquiou.

Foulard montesquiou par Marc-Antoine BARROIS pour la RMN-GP

 

Fidèle à son amour des belles étoffes, ce foulard, destiné aussi bien à l’homme qu’à la femme, est réalisé en satin de soie noir dans un atelier de fabrication française au prix de 59€ .

 

Les chapeaux à l’époque des impressionnistes étant la baseMARIE MERCIER de l’élégance féminine, il était naturel de demander à Marie Mercié, la chapelière Parisienne, de créer trois modèles en exclusivité pour la boutique du Musée. Pour celle qui considère depuis 25 ans que le chapeau doit être une œuvre d’art, ce courant pictural s’est offertt à elle comme une nouvelle réflexion créative pour la réalisation de ces trois modèles en paille destinés aux femmes.

Comme le reste de ses créations, cette série exclusive est fabriquée dans son atelier parisien selon un savoir-faire et des techniques traditionnels.

Chapeaux Marie Mercie pour la RMN-GP“Petit monsieur “: bibi en paille naturelle: 380 €

“Le chapeau bleu”: chapeau en paille synthétique: 350 €

Corazza”: canotier en paille lurex sublimé d’une fine dentelle grenat: 400 €

Ces deux séries de créateurs sont vendues en exclusivité à la boutique du musée d’Orsay durant l’exposition L’impressionnisme et la mode et sur www.boutiquesdemusees.fr.

Texte: Frédéric Blanc

About Fred

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *