La Fashion Week Tunis 2021 enflamme le désert Tunisien

By on 12/12/2021

Pour sa dernière édition, la Fashion Week Tunis a délaissé les ruines de Carthage pour s’installer dans le désert Tunisien dans le cadre somptueux de l’Anantara Sahara Tozeur Resort. À l’image d’un camp Africain, le palace s’est transformé en temple de la mode durant trois jours permettant ainsi à la presse nationale et internationale de découvrir les collections des designers invités, mais également des rencontres privilégiées avec la génération montante de créateurs locaux de mode et life style.

 

Pas moins de 21 défilés ont illuminé les trois nuits de cet événement, qui a accueilli la presse française, allemande, italienne, espagnole, portugaise et bien sûr tunisienne, à la recherche de nouveaux talents. Bien loin des a priori habituels, la sélection a démontré une grande ouverture d’esprit et un avant-gardisme proche des grandes tendances internationales. Si certains designers ont choisi de rendre hommage à leurs origines et aux costumes traditionnels, ils ont tous opté pour une revisite du style en surfant sur la mixité des influences pour un résultat totalement contemporain.

 

Anice Montacer, Président Exécutif de la Fashion Week a décidé de présenter en ouverture des festivités la collection Mektoub with Love, de Bernard Aidan et Sabra Gafsaoui. Après New York et Paris, c’est à Tunis que Bernard a décidé d’établir sa nouvelle marque mixant son savoir-faire au talent de sa collaboratrice. En total accord avec les nouvelles tendances de l’upcycling, ils ont exclusivement utilisé des matériaux recyclés en s’associant au groupe tunisien Indigo, garantissant l’obtention de pièces exceptionnelles, originales et porteuses d’histoires permettant la création de nouvelles tenues totalement originales et uniques.

MEKTOUB_WITH_LOVE_TFW_2021_©_Jérémie_Leconte_pixel_Formula

MEKTOUB_WITH_LOVE_Show_TFW_2021_©_Jérémie_Leconte_pixel_Formula

MEKTOUB_WITH_LOVE_TFW_2021_Show_©_Jérémie_Leconte_pixel_Formula

Impossible de parler d’évolution des styles sans la vision de la nouvelle génération. C’est pourquoi l’Agence tunisienne de la Formation Professionnelle a proposé un défilé imaginé par des étudiants. Très présent dans les looks le denim est ici mis à l’honneur et se mixe à de multiples matières issues du secteur de la couture, mais également de l’artisanat local. Un brin déjantée et brouillonne, cette collection collaborative entre étudiants reflète la situation actuelle de notre époque où la jeunesse souhaite se démarquer de ses ainées sans pour autant délaisser les codes de la haute couture.

Agence_tunisienne_de_la_formation_professionnelle_TFW_2021_©_Jeremie_Leconte_pixel_Formula

Defile_Agence_tunisienne_de_la_formation_professionnelle_TFW_2021_©_Jeremie_Leconte_pixel_Formula

Agence_tunisienne_de_la_formation_professionnelle_TFW_2021_Homme_©_Jeremie_Leconte_pixel_Formula

La créatrice Fatma Ben Soltan imagine pour sa marque Soltana une mode féminine et engagée pour des femmes libres qui osent afficher leur envie de séduire en toute liberté. Pour sa nouvelle collection baptisée Dynasty, elle invite à un voyage au cœur du glamour où le noir, le rouge et l’or se donnent rendez-vous dans un style glamour italien où le raffinement côtoie un esprit rock.

Fashion week Tozeur Decembre 21_©_Jeremie_Leconte_pixel_Formula

Soltana_show_TFW_2021_©_Jeremie_Leconte_pixel_Formula

Soltana_TFW_2021_©_Jeremie_Leconte_pixel_Formula

Après un cursus à l’institut des hautes études au Koweït et une première expérience dans une entreprise maltaise, Yousra Sen a choisi d’ouvrir sa marque YS en 2015 à Kampala en Ouganda. Spécialisée dans les kimonos et vêtements de plage avec des broderies tunisiennes et Est-africaines, sa marque a contribué au succès de la campagne des 100 jours de la mode africaine.

YS_Yosra_Sen_©_Jeremie_Leconte_pixel_Formula

YS_Yosra_Sen_Show_FWT_2021_©_Jeremie_Leconte_pixel_Formula

YS_Yosra_Sen_FWT_2021_©_Jeremie_Leconte_pixel_Formula

Lore and Heart by les sœurs Salma et Cyrine est la marque par excellence qui a prouvé que le savoir-faire tunisien a tout à fait sa place dans la mode actuelle. Dès leurs premières collections de prêt-à-porter, elles choisissent de mettre en avant des savoir-faire menacés. La Jebba et le Safsari, des habits traditionnels tunisiens se transforment en ponchos en lin ou en laine avec des motifs géométriques leur apportant une touche de modernité. Pour leur première participation à la Fashion Week, les deux sœurs ont proposé la collection Colorful, Strong and Pure avec des créations féminines et masculines, dans lesquelles certaines pièces peuvent surfer sur le genderless.

Parallèlement à cette ligne à l’approche artisanale, Salma et Cyrine sont également à la tête d’une ligne de cuir haut de gamme Vegan baptisée : Boyo.

lore_and_heart_FWT_2021_©_Jeremie_Leconte_pixel_Formula

lore_and_heart_FWT_2021_Collection_Femme_et_homme_©_Jeremie_Leconte_pixel_Formula

lore_and_heart_FWT_2021_Collection_Homme_©_Jeremie_Leconte_pixel_Formula

De son côté, Yosra Dhifloui nous a invités à une balade élégante dans l’univers d’un safari citadin. À la fois très élégante et chic, la collection s’appuie sur les éléments des tenues des aventuriers pour imaginer un nouveau dressing féminin qui n’hésite pas à emprunter les codes de la masculinité, à l’image des robes ou de ses pantalons multipoches. La femme se libère et se joue des convenances en oubliant son sac à main, sans pour autant oublier sa féminité. La femme Yosra Dhifloui ne serait-elle pas la femme tunisienne d’aujourd’hui ? Libre de faire et de porter ce qu’elle veut !

YOSRA_DHIFLAOUI_FWT_2021_©_Jeremie_Leconte_pixel_Formula

YOSRA_DHIFLAOUI_FWT_show_2021_©_Jeremie_Leconte_pixel_Formula

YOSRA_DHIFLAOUI_show_FWT_2021_©_Jeremie_Leconte_pixel_Formula

Pour le deuxième jour des défilés, Amjad Khalil a présenté sa collection hyper féminine aux accents haute couture. Placées sous le signe du grand soir, avec des robes de bal, courtes ou longues, les tenues revisitent les grands classiques des incontournables des cérémonies, sans pour autant tomber dans le has been too much.

Petit prodige de la mode, il commence à exercer sa passion à l’âge de 9 ans en confectionnant des vêtements pour les élèves du théâtre de l’école primaire.

Amjad_Khalil_FWT_2021_©_Jeremie_Leconte_pixel_Formula

Amjad_Khalil_Show_FWT_2021_©_Jeremie_Leconte_pixel_Formula

Amjad_Khalil_FWT_2021_show_©_Jeremie_Leconte_pixel_Formula

Si durant des années la mode dite « propre » avait peu d’intérêt, elle est aujourd’hui devenue plus pointue grâce à la prise de conscience des jeunes designers sur l’importance de réduire le niveau de pollution engendré par l’industrie vestimentaire. C’est en partant de ce principe que Hedi Ben Mami a imaginé sa marque Benma, un label de prêt-à-porter éco responsable au style effortlessly chic, mélangeant modernité et tradition. Ses inspirations sont principalement la mer, le soleil, la verdure et l’architecture propres aux villes du bassin méditerranéen. Telle une invitation au voyage, Hedi nous a transportés dans son univers à la fois romantique et très engagé.

BENMA_FWT_2021_show_©_Jeremie_Leconte_pixel_Formula

BENMA_Show_FWT_2021_©_Jeremie_Leconte_pixel_Formula

BENMA_FWT_2021_Homme_©_Jeremie_Leconte_pixel_Formula

Trending Topic est également une marque durable et générée imaginée par Asma & Yasmine Turki. Chaque article (des accessoires aux vêtements en passant par l’emballage) est fabriqué à la main de manière éthique dans l’atelier local. Les tissus et embellissements sont tous upcyclés. Afin de produire très peu de déchet et d’éviter les invendus, les produits sortent en série ultra limitée ou en précommande, principe qui évide la surproduction et qui permet une quasi-exclusivité pour la clientèle. Loin du style classique tunisien, Asma et Yasmine Turki s’adressent à la jeunesse tunisienne, qui souhaite rompre avec les interdits. Libérée de la contrainte du genre pour les garçons et des interdits vestimentaires pour les filles, cette collection est un hommage à la joie de vivre en toute liberté.

Trending_Topic_show_FWT_2021_©_Jeremie_Leconte_pixel_Formula

Trending_Topic_FWT_2021_show_©_Jeremie_Leconte_pixel_Formula

Trending_Topic_FWT_2021_©_Jeremie_Leconte_pixel_Formula

Eye K by Ines Kacem propose un vestiaire contemporain, à la fois inspiré du dressing masculin, mais également de la lingerie féminine. Les looks parlent d’eux même, ils invitent à affirmer la personnalité de ceux et celles qui les portent. Une mode chic et engagée dans laquelle le souci du détail est placé à son paroxysme.

Eye-K_FWT_2021_©_Jeremie_Leconte_pixel_Formula

Eye-K_Show_FWT_2021_©_Jeremie_Leconte_pixel_Formula

Eye-K_FWT_2021_Show_©_Jeremie_Leconte_pixel_Formula

Petit génie de la mode, Braim Klei impose sa mode avant-gardiste depuis 2015. Loin des inspirations de ses confrères tunisiens, il puise ses idées dans la littérature française, la peinture, l’univers sombre et les designers japonais comme Yohji Yamamoto, qui fait partie de ses maîtres incontestés. Pionnier du mouvement anti fashion avant-gardiste de la scène mode locale, il va à contre-courant en proposant des vêtements inspirés de l’architecture minimaliste. Précurseur de la mode androgyne, il propose une collection genderless, dans laquelle il intègre des matières naturelles comme la maille XXL, le synthétique avec le vinyle, mais également techniques comme le néoprène ou encore 3D avec un manteau géométrique à effet luminescent. Si une grande partie de la collection joue sur le rigide, il explore un nouveau registre plus flou sur lequel il excelle au travers de deux robes à allure métallique liquide.

BRAIM-KLEI_FWT_2021_©_Jeremie_Leconte_pixel_Formula

BRAIM-KLEI_FWT_2021_Show_©_Jeremie_Leconte_pixel_Formula

BRAIM-KLEI_Show_FWT_2021_©_Jeremie_Leconte_pixel_Formula

Ouverte sur l’internationale, la Fashion Week a accueilli les créations de la créatrice hongroise Kata Szegedi. Élue meilleure créatrice de mode aux Fashion Awards Hungary en 2009, Kata propose une mode contemporaine à destination d’une clientèle cosmopolite à la recherche de pièces d’exception. À la fois minimaliste et architecturale, la collection est le fruit d’un travail minutieux sur les coupes, les entrelacs, les découpes et la rigueur.

Kata Szegedi_Femme_FWT_2021_©_Jeremie_Leconte_pixel_Formula

Kata Szegedi_show_FWT_2021_©_Jeremie_Leconte_pixel_Formula

Kata Szegedi_Homme_FWT_2021_©_Jeremie_Leconte_pixel_Formula

Soraÿa, fidèle à ses racines tuniso-italiennes, la marque célèbre l’artisanat et l’élégance avec une approche moderne. Fabriquées en Tunisie et taillées pour les femmes d’une nouvelle ère, ses créations couture pointues et élégantes sont destinées à des clientes romantiques, modernes à l’élégance sobre.

SORAYA_show_FWT_2021_©_Jeremie_Leconte_pixel_Formula

SORAYA_FWT_2021_Show_©_Jeremie_Leconte_pixel_Formula

SORAYA_FWT_2021_©_Jeremie_Leconte_pixel_Formula

Farès Cheraït est un créateur de mode tuniso-allemand. Après avoir obtenu son diplôme au London College of Fashion en 2001, il continue sa formation chez Azzedine Alaïa, qui influence la suite de sa carrière et son style. Au lendemain de la révolution tunisienne et de l’explosion culturelle qui s’ensuit, Farès Cherait décide d’ouvrir Mooja, un concept store original mettant en avant les créateurs locaux les plus avant-gardistes.

Toujours à l’écoute de ce qui se passe sur la scène mode mondiale, il lance aujourd’hui Life after Life, un label entièrement positionné sur la seconde main. Pour la FashionWeek il s’associe à Jaye pour imaginer un show entièrement composé de pièces vintage.

Life_after_Life_Femme_FWT_2021_©_Jeremie_Leconte_pixel_Formula

Life_after_Life_Show_FWT_2021_©_Jeremie_Leconte_pixel_Formula

Life_after_Life_Homme_FWT_2021_©_Jeremie_Leconte_pixel_Formula

Baptisé Born in Exile, la marque d’Ibrahim Shebani, reflète la situation de son fondateur. D’origine libyenne, il puise dans ses racines pour imaginer des collections dans lesquelles les codes de la mode actuelle rencontrent des broderies ou imprimés traditionnels créant ainsi la rencontre entre deux mondes vivants en parfaite harmonie.

Born in Exil, se place parmi les meilleurs collections de la saison et  fait assurément partie de la listes des noms à suivre. Déjà plusieurs fois remarquée, la marque figurait, en mars 2020, parmi les 5 finalistes de la catégorie prêt-à-porter au Fashion Trust Arabia. La même année, elle était finaliste au prix de mode Vogue Arabia.

Born_In_Exile_FWT_2021_©_Jeremie_Leconte_pixel_Formula

Born_In_Exile_Show_FWT_2021_©_Jeremie_Leconte_pixel_Formula

Born_In_Exile_FWT_2021_show_©_Jeremie_Leconte_pixel_Formula

Lancée en 2019, Miss Anaïs est une marque spécialisée dans la couture/rock imaginée par Myriam Riza. Fille de la couturière Raoudha Riza, son goût est influencé par l’élégance raffinée dans laquelle les broderies traditionnelles tiennent une place prépondérante. Pour ses créations, elle s’appuie et revisite les bases de la couture ancestrales pour imaginer des pièces à destination de jeunes femmes à la recherche de modèles uniques, à la fois précieux et contemporains. Sa rock attitude transparait au travers de l’utilisation de cuir brodé qu’elle mélange à la dentelle, la mousseline, la soie, les sequins.

Miss_Anais_FWT_2021_©_Jeremie_Leconte_pixel_Formula

Miss_Anais_Show_FWT_2021_©_Jeremie_Leconte_pixel_Formula

Miss_Anais_couture-FWT_2021_©_Jeremie_Leconte_pixel_Formula

Toujours dans un esprit couture, Mirine Miladi a proposé sa vision de l’élégance pour les grands soirs. Spécialiste des robes de mariées, la créatrice image également les tenues des invitées dans un esprit glamour. Fidèle aux grands classiques de la couture, la collection se compose principalement de robes de bal réalisées dans de riches étoffes aux découpes savamment étudiées, pour laisser entrevoir le corps. Ouverte sur ce qui se passe à l’international, Mirine mixe les modèles « traditionnels » à des tenues beaucoup plus occidentalisées à l’image de ses robes noir et argent, sa robe à froufrous fluo ou encore sa revisite de la veste oversize en robe du soir pour les plus avant-gardistes.

Mirine-Miladi_Couture_TFW_201_-©_Jeremie_Leconte_pixel_Formula

Mirine-Miladi_Couture_TFW_201_SHOW_©_Jeremie_Leconte_pixel_Formula

Mirine-Miladi_Couture_TFW_2021_ ©_Jeremie_Leconte_pixel_Formula

Anissa Aida par Anissa Medded fait partie des marques qui ont complètement intégré le principe de la mixité entre l’orient et l’occident. En accord avec les nouveaux codes de la mode internationale, la créatrice propose un prêt-à-porter éthique et durable qui incarne un dialogue entre sa Tunisie natale et le Japon qui la fascine. Les collections s’inspirent des vêtements traditionnels et emblématiques du vestiaire tunisien comme le Barnous, Kadroun et le Dengri, en les entremêlant à des références japonaises. Les coupes architecturées définissent un style épuré, élégant et intemporel. La palette de couleurs essentiellement composée de blanc et de bleu est un clin d’œil à la Méditerranée.

Ouverte sur le monde, Anissa a grandi entre la Tunisie et Paris. Passionnée de mode, elle étudie le design de mode à la Parsons school de New York. Après avoir travaillé pour différents créateurs à Paris, New York, Londres, elle retourne en Tunisie pour créer son label en 2016.

ANISSA AIDA_FEMME_FWT_2021_©_Jeremie_Leconte_pixel_Formula

ANISSA AIDA_Show_FWT_2021_©_Jeremie_Leconte_pixel_Formula

ANISSA AIDA_HOMME_FWT_2021_©_Jeremie_Leconte_pixel_Formula

Né à Tunis par Chemseddine Mechri est à l’origine une marque fondée autour du design. Imaginé il y a 10 ans, le label se spécialise tout d’abord sur les luminaires en acier, inox et cuivre ainsi que sur des petits meubles. Face au succès, le designer étend sa création à d’autres objets de décoration d’intérieur, en y introduisant de nouveaux matériaux tels que les fibres végétales, l’halfa, le jonc et le mélange de laine. Conscient de la richesse de l’artisanat local, il collabore avec de nombreuses régions du pays afin d’enrichir ses collections.

Pour son prêt-à-porter il propose un dressing jeune, riche et coloré, composé de tissus recyclés et de broderies issues des meilleurs brodeurs.

Ne-a_Tunis_FWT_2021_©_Jeremie_Leconte_pixel_Formula

Ne-a_Tunis_FWT_2021_Show_©_Jeremie_Leconte_pixel_Formula

Ne-a_Tunis_Show_FWT_2021_©_Jeremie_Leconte_pixel_Formula

Incontournable de la Fashion Week Tunis, Atmosphère Couture by Mouna Ben Braham a proposé sa nouvelle collection haute couture made in Tunis. Sa maison ouverte depuis 10 ans, elle a su conquérir de cœur des femmes les plus élégantes et les plus influentes du pays avec ses créations osées et sexy, mêlant savoir-faire artisanal et tradition revisitée. En total respect avec les codes de la couture, Mouna utilise les plus belles étoffes qu’elle fait broder à outrance, afin de proposer des pièces uniques pour des grandes occasions à destination de femmes qui ne souhaitent jamais passer inaperçues, à l’image des princesses des temps modernes.

ATMOSPHERE_HAUTE_COUTURE_FWT_2021_©_Jeremie_Leconte_pixel_Formula

ATMOSPHERE_HAUTE_COUTURE_Show_FWT_2021_©_Jeremie_Leconte_pixel_Formula

ATMOSPHERE_HAUTE_COUTURE_Mariee_FWT_2021_©_Jeremie_Leconte_pixel_Formula

Comment imaginer la clôture de cet événement sans la présence de Narciso, la marque ultra branchée de Seyf Dean Laouiti ? Enfant terrible de la mode tunisienne, il joue de ses origines tunisiennes et Taiwannaises, pour imaginer une mode multiculturelle à la fois avant-gardiste, osée et pourtant très inspirée des codes classiques de la haute couture. À l’écoute de ce qui se passe autour de lui, Seyf s’inspire de l’actualité pour imaginer ses collections. Sa mode engagée s’intéresse à la condition des femmes, à leur liberté, à leur droit de s’habiller comme elles le veulent, mais aussi à celle des hommes, à ceux qui souhaitent assumer leur sexualité au grand jour sans être jugés. Couturier engagé, Seyf propose bien plus que de simples beaux vêtements, mais de réels manifestes pour une ouverture des esprits.

NARCISO_Femme_FWT_2021_©_Jeremie_Leconte_pixel_Formula

NARCISO_FWT_2021_©_Jeremie_Leconte_pixel_Formula

NARCISO_Homme_FWT_2021_©_Jeremie_Leconte_pixel_Formula

La mode c’est aussi les accessoires. Dans un pays où les parures ont une grande importance, la marque Rayhana par Sondes Ben Moussa, se place comme un incontournable. Depuis 2007, elle propose des bijoux alliant des matériaux nobles comme l’argent, l’or, le vermeil, à des pierres précieuses et fines. Loin du minimalisme, Rayhana propose des pièces XXL, faites pour attirer l’attention et démontrer la passion des femmes pour de la joaillerie d’exception à porter en accumulation pour assumer sa passion du luxe. Femme touche-à-tout, Sondes Ben Moussa imagine également une ligne de prêt-à-porter de luxe dans laquelle elle mêle les inspirations orientales et occidentales.

Rayhana_TFW_2021_©_Jeremie_Leconte_pixel_Formula

Rayhana_TFW_2021_Show_©_Jeremie_Leconte_pixel_Formula

Rayhana_Show_TFW_2021_©_Jeremie_Leconte_pixel_Formula

En marge de la Fashion Week, un défilé consacré au travail du denim a été organisé dans l’enceinte de l’usine de montage Sartex. Dans un pays réputé pour son savoir-faire textile, Sartex fait partie des sociétés les plus importantes dans la confection d’articles de jeanswear avec ses 4500 employés. Totalement exportatrice, la société comprend deux usines de production basées à Monastir et à Tozeurs Positionnée sur le secteur premium, elle collabore avec des marques comme Polo Ralph Lauren, Hugo Boss, Guess, Timberland… Dirigée par les frères Zarad, la société a opté pour une production plus propre privilégiant le délavage laser, la réutilisation de l’eau à 85% et l’utilisation de produits chimiques certifiée propre. Tourné vers l’avenir, un service de développement de projets 3D a été mis en place afin de toujours mieux collaborer avec ses partenaires.

SARTEX_Femmes_FWT_2021_©_Jeremie_Leconte_pixel_Formula

SARTEX_SHOW_FWT_2021_©_Jeremie_Leconte_pixel_Formula

SARTEX_Homme_FWT_2021_©_Jeremie_Leconte_pixel_Formula

Le cadre idyllique de l’hôtel Anantara a permis l’installation d’un village de créateur dans lequel les créations de Minassa et de son incubateur de la scène culturelle et créative tunisienne ont pu exposer leurs créations afin de faire découvrir la nouvelle génération de créateurs de mode, de cosmétiques et de design tunisiens.

Anantara_Tozeur_Exterior

Un grand merci à Anis Montacer, président exécutif de la Fashion Week Tunis.

Florence Julienne, responsable de la communication internationale.

L’équipe beauté : Beauty by Hend: Hend Henid et Wissem Yahyaoui avec les produits Make up For Ever.

Jérémie Leconte/pixel Formula pour les photos.

Tunis Air et l’office du Tourisme Tunisien.

 

LA SÉRIE N°40 sera entièrement consacrée aux créations qui ont été présentées durant les trois jours de la Fashion Week Tunis . Rendez-vous début janvier 2022.

 

Frédéric Blanc

About Fred

Frédéric Blanc, styliste photo, attaché de presse et fashion éditor de Fashion-spider, le magazine spécialisé mode et beauté, fait partie des figures incontournables de Paris.

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply