La petite robe noire à l’honneur lors d’une vente événement chez Shotheby’s

By on 17/09/2017

Quoi de plus indémodable, intemporel et élégant qu’une robe noire ? Si depuis des années, les tendances tentent d’imposer la couleur, cette pièce reste indétrônable comme le « must have » des femmes lors des occasions où il est bon ton d’être chic.

 

En matière de robes noires, l’un des plus grands spécialistes est indéniablement Didier Ludot. Reconnu mondialement comme le plus célèbre «antiquaire de mode» français, son nom est synonyme de pièces d’exception pour les clientes internationales, qui viennent des quatre coins du monde, visiter sa boutique du Palais Royal, dans le but de dénicher des tenues de haute couture ou de prêt-à-porter uniques chargées d’histoire. En 40 ans, cet amoureux de mode s’est confectionné une des plus grandes collections de haute couture contenant les pièces les plus rares.

Il était donc impossible pour ce spécialiste du vintage de passer à côté du phénomène de la robe noire. Il a d’ailleurs consacré un ouvrage baptisé : « la petite robe noire », aux éditions Assouline en septembre 2001, qui est considéré aujourd’hui comme une référence sur ce sujet. Puis huit ans plus tard, il dédiait une exposition à cette dernière, dans les vitrines du Ministère de la Culture, à quelques pas de sa boutique.

Vente_Didier_Ludot_2017_Givenchy_1956Givenchy 1956

En juillet 2015, Sotheby’s avait dévoilé une partie de l’univers de Didier Ludot. Les créations mythiques des plus grands couturiers avaient ainsi défilé à la galerie Charpentier et conquis le cœur des collectionneuses et collectionneurs le temps d’une vente éclatante. Dans cette même volonté de partager sa collection et de redonner vie à ses trésors, Didier Ludot , avec le concours de Kerry Taylor Auctions, récidive le 3 octobre en soumettant au feu des enchères 140 « petites robes noires »

Vente_Didier_Ludot_2017_ Balenciaga_Baby_Doll_1958_et_Cardin_1970Balenciaga “Baby Doll” 1958 et Pierre Cardin 1970

Cette vente jette un nouveau coup de projecteur sur ce classique de la mode. Pour accomplir cette mission, Didier Ludot a de nouveau sollicité le savoir-faire de Sotheby’s pour disperser une partie de ses réserves : « je rends aujourd’hui hommage à la fabuleuse épopée de la petite robe noire et aux créateurs qui ont écrit son histoire dont le catalogue se fait l’écho vertigineux des Années Folles aux années 2000. Ces pièces, estimées entre 500 et 5 000€, que j’ai collectionnées avec passion ont été créées par les plus grands couturiers, de Chanel à Marc Vaughan, en passant par Jean Patou – dont certaines pièces furent prêtées au Metroplitan Museum de New York – Balenciaga, Yves Saint Laurent, Pierre Balmain, Yohji Yamamoto. Une vingtaine de robes signées Christian Dior célèbrent les soixante-dix ans de l’illustre maison. Et parce que la petite robe noire n’aime pas sortir seule, des escarpins de Roger Vivier et des fourrures accompagnent cette sélection. »

Vente_Didier_Ludot_Chanel_1960_et_Lanvin_1937Chanel 1960 et Lanvin 1937

Vente_Didier_Ludot_2017_Lelong_1946_et_Givenchy_par_A_McQueen_1998Lelong 1946 et Givenchy par Alexander McQueen 1998

Vente_Didier_Ludot_2017_Christian_Dior_1950_Christian_Dior_par_Yves_Saint_laurent_1960Christian Dior 1950 et Christian Dior par Yves Saint laurent 1960

Vente_Didier_Ludot_2017_Poiret_Madone_1921_et_Patou_Nuit_de_Chine_1925Poiret “Madone” 1921 et Patou “Nuit de Chine” 1925

La vente retrace l’histoire de la petite robe noire, depuis son apparition en 1926, sous l’égide de Gabrielle Chanel jusqu’aux créations actuelles de Viktor & Rolf, en passant par le cinéma de la Nouvelle Vague. Intergénérationnel, cet emblème du chic parisien a d’abord été porté par les plus grandes actrices pour enfin sublimer toutes les femmes. Cette toilette, aux pouvoirs magiques, floute les défauts, exalte toutes les beautés et fait tourner les têtes de ceux qui la regardent.

Vente_Didier_Ludot_2017_Lanvin_1937Lanvin 1937

Vente 1921 – 2010 Les Petites Robes Noires, collection Didier Ludot: le 3 Octobre 2017

Sotheby’s 76 rue du Faubourg Saint-Honoré, Paris 8

Frédéric Blanc

About Fred

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *