Disparition de Manfred Thierry Mugler, le monde la mode française en deuil

By on 24/01/2022

Alors que depuis le 30 septembre 2021, le MAD Paris célèbre l’œuvre du Thierry Mugler avec l’exposition rétrospective Couturissime, le compte Instagram du couturier a annoncé sa mort ce dimanche 23 janvier 2022 à l’âge de 73 ans.

 

Issu de la bourgeoisie strasbourgeoise, Thierry Mugler rêve de quitter par tous les moyens ce monde qui ne lui convient pas. Attiré par les arts, il pratique la danse classique dès l’âge de neuf ans, qui lui permet de rejoindre les ballets de l’opéra du Rhin à 14 ans. Il découvre alors le plaisir de monter sur scène, une passion qu’il gardera jusqu’à la fin de sa vie. C’est également à cette époque qu’il commence son apprentissage du monde du spectacle en s’intéressant aux jeux de lumière, la mise en scène, mais également la création de costumes. En parallèle, il s’inscrit à l’école des Arts Décoratifs de Strasbourg pour y suivre des études d’architecte d’intérieur.

En 1969, il décide de s’installer à Paris où il commence à se faire remarquer en vendant ses dessins et croquis à des fabricants du Sentier. Passionné par le monde underground homosexuel de la nuit parisienne, son allure surprend et attire. Portant ses propres créations, il comprend vite que son style ne laisse personne indifférent et se lance alors dans le stylisme qu’il expose dès 1970 dans sa première boutique parisienne « Gudule » du quartier Saint-Germain. Son talent dépasse rapidement les frontières de la France et il devient styliste indépendant pour des marques de prêt-à-porter à l’international.

Son envie d’indépendance et d’affirmer son style hyper féminin le pousse en 1973, à monter sa première marque baptisée Café de Paris. Cette première collection signera sa marque de fabrique : le parfait équilibre entre classicisme et modernité hyper sexualisée.

Son label prend rapidement son nom et malgré un style aux antipodes de la mode des années 70, il devient un incontournable.

En 1978, il habille les serveurs du Palace et ouvre la première boutique Thierry Mugler, place des Victoires, dans laquelle il impose sa vision du design, en demandant à Andrée Putman de l’aménager. Il lance également sa première collection masculine en revisitant les grands classiques masculins en leur insufflant modernité grâce à une silhouette immédiatement reconnaissable par l’utilisation d’épaulettes.

Les années 80 lui apportent une renommée mondiale lui permettant en 1992 de présenter sa première collection haute couture au calendrier officiel de la Chambre Syndicale de la Haute Couture. Avant-gardiste, il fait partie des premiers couturiers à imaginer des shows de mode conçus comme des spectacles à part entière.

Collection_Anniversaire_des_20_ans_Haute_couture_automne-hiver_1995-1996_©_Patrice_Stable Collection Anniversaire des 20 ans. Haute Couture automne-hiver 1995-1996 © Patrice Stable (photo issue de l’exposition Couturissime).

 

La même année, il s’associe à Clarins pour ouvrir Thierry Mugler Parfums. Son premier parfum Angel, révolutionnaire par son flacon en forme d’étoile et son jus particulier, reste aujourd’hui encore un des plus grands succès de la parfumerie française.

Jerry_Hall — Nouveau-Mexique_1995 Campagne_publicitaire_du_parfum_Angel_Collection_Superstar_Diana_Ross_Pret-a-porter_printemps_ete_1991_©_Manfred_Thierry_Mugler Jerry Hall,  Nouveau Mexique 1995. Campagne publicitaire du parfum Angel. Collection Superstar Diana Ross /Prêt-à-porter printemps-été  1991 © Manfred Thierry Mugler. (photo issue de l’exposition Couturissime)

 

Passionné par la photo, il deviendra le photographe ou le directeur artistique des campagnes publicitaires de la maison. Ses visuels majestueux, shootés aux quatre coins du monde, révolutionnent le monde de la mode, car ils s’apparentent plus à des œuvres d’art qu’à des shooting mode.

En 1997, la maison de couture est rachetée par le groupe Clarins.

En 2002, Thierry Mugler, décide de quitter le monde de la mode pour explorer d’autres expressions artistiques.

En 2003, le département haute couture ferme ses portes. Le prêt-à-porter est confié à différents stylistes, comme Rosemary Rodriguez (de 2008 à 2011) puis Nicolas Formichetti (de 2009 à 2013), David Koma (de 2013 à 2017) et enfin Cassey Cadwallader depuis 2017.

 

De son côté Thierry Mugler, qui reste impliqué jusqu’en 2013 dans la création des parfums, le design des flacons et la direction artistique des visuels, décide d’explorer d’autres moyens d’expression comme la photographie, la création de costumes de spectacle, la mise en scène.

En 2009, il crée les costumes de scène de Beyoncé pour sa tournée mondiale « IAm… ». Il participe également à la chorégraphie et à la direction artistique.

Défiguré par un grave accident de sport, il décide de faire de son corps une œuvre d’art à l’image d’un architecte qui réinvente un corps. Il réapparait alors en 2013 sous le nom de Manfred Thierry Mugler en produisant un spectacle revisitant le music-hall. Baptisé Mugler Follies ce spectacle révolutionne le monde du cabaret.

En 2015, il ouvre Le Studio Mugler, un studio de création qui propose d’appliquer son savoir-faire au design d’intérieur et à l’architecture.

En 2019, il est chargé de la création des costumes et de la direction artistique du ballet Mc Gregor + Mugler, au London Coliseum. Cette même année, après 20 ans sans avoir créé de pièces sous son nom, il dessine la robe de Kim Kardashian à l’occasion du Met Gala. Cette robe sera directement inspirée d’une pièce d’archive exposée à la rétrospective Mugler au Musée des beaux-arts de Montréal.

Cette exposition est aujourd’hui visible au Musée des Arts Décoratifs de Paris jusqu’au 24 avril 2022.

Manfred Manfred_Thierry_Mugler_Reinier_RDVA_Exposition_Couturissime_©_2021_Courtesy_MAD_Paris Manfred Thierry Mugler à l’exposition Couturissime

 

Manfred Thierry Mugler : 21 décembre 1948 / 23 janvier 2022

About Fred

Frédéric Blanc, styliste photo, attaché de presse et fashion éditor de Fashion-spider, le magazine spécialisé mode et beauté, fait partie des figures incontournables de Paris.

One Comment

  1. Pingback: Disparition du couturier espagnol Antonio Miró - Fashion Spider

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply