Covid-19, l’engagement des marques ne faiblit pas

By on 19/04/2020

L’annonce d’un début de déconfinement à partir du 11 mai n’a pas fait baisser l’engagement des marques de mode envers le personnel hospitalier. Depuis la fermeture générale des entreprises, non indispensables à la vie du pays, de nombreuses maisons ont décidé de mobiliser leurs ateliers, afin d’aider à leur échelle, dans cette lutte contre l’un des plus grands fléaux de notre époque.

 

Armor Lux a sollicité le personnel de ses ateliers pour faire face à la pénurie de masques. Non spécialisé dans la fabrication de ce produit, la société a opté pour la confection de masques barrières réservés à des usages non sanitaires, à destination des salariés des entreprises qui continuent leur activité.

À l’heure actuelle, 3000 masques sortent quotidiennement des ateliers et sont en cours d’homologation (DGA/IFTH/APAVE).

Parallèlement à cette activité, Armor lux produit également des masques et des surblouses pour le CHU de Brest. Le tissu est envoyé par le service hospitalier aux ateliers, qui le découpent et le confectionnent afin de réaliser 200 à 300 blouses par jour.

 

La maison de Couture On Aura Tout Vu a été contactée par Raisy Bantoo, responsable de la maison des femmes de Saint-Denis et le docteur Ghada Hatem de l’hôpital Delafontaine de Saint-Denis, afin de réaliser des surblouses pour le personnel hospitalier de cette région, particulièrement touchée par le virus.

Pour la réalisation de ce projet, la maison a mobilisé une partie de son atelier et a souhaité faire jouer la solidarité en invitant sur ses réseaux sociaux, les « amis » de la maison afin de fabriquer les blouses chez eux, au moyen d’un tuto, d’un patron et de tissu fourni par l’hôpital.

On_Aura_Tout_Vu_Covid-19

 

Serge Blanco, dans sa volonté de marque engagée et responsable, poursuit son engagement social par la production de surblouses et de masques au sein de ses ateliers du sud-ouest de la France.

Plus de 5000 surblouses lavables ont déjà été livrées à des CHU de la région Occitanie.

Pour la fabrication des masques lavables, la société a collaboré avec la manufacture française Jules Tournier & Fils, en activité depuis 1865. Ces masques ont obtenu la certification DGA et sont destinés à un usage par des professionnels en contact avec le public, afin que la « seconde ligne » puisse travailler plus sereinement en étant mieux protégée.

De plus, depuis le début du confinement, Serge Blanco reverse 10% de ses ventes e-shop à la Fondation pour la Recherche Médicale.

Serge_Blanco_Covid-19

 

 

Natan, la marque de couture belge d’Edouard Vermeulen, a mis à disposition ses ateliers pour la confection de masques de protection afin de fournir les hôpitaux bruxellois, de même que l’hôpital d’Ypres Iperman, d’où est originaire le couturier. Cinq personnes sous la responsabilité d’Edouard Vermeulen produisent environ 500 pièces par jour, dans des conditions optimales de sécurité.

Masque_de_protection_Natan

 

Depuis le 12 avril et jusqu’au dimanche 19 avril minuit, la marque de sac à dos Arsayo reverse l’intégralité des bénéfices de ses ventes à la fondation Hôpitaux de Paris-Hôpitaux de France. La marque de sac à dos sécurisé, connue pour ses valeurs végan, éthiques et éco responsables, a voulu venir en aide au plus vite, c’est pourquoi durant toute la période de cette campagne, elle propose également une remise de 10% sur tous les articles du site.

 

La maison Cinabre vient d’adhérer au mouvement « A little something », une vente aux enchères au profit des 43 000 soignants de Médecins Sans Frontières. Initiée par Sarah Andelman (fondatrice de Colette) et Sofia Sanchez de Betak (créatrice de Chufy), cette vente, qui commence le 19 avril 2020 propose différents lots avec une mise à prix de 100€. Pour l’occasion, Cinabre a préparé une version garnie de son sac « Hauteville », en glissant à l’intérieur un nœud papillon unique, spécialement fabriqué pour la vente aux enchères, dans un tissu vintage issu des archives maison.

Cinabre_Hauteville_A _little_something

Pour enchérir à la vente et découvrir les 74 autres lots, cliquez sur le lien.

 

Le monde de l’horlogerie, bijouterie et joaillerie s’est également mobilisé pour faire des dons afin d’organiser une grande vente aux enchères caritatives au profit de la Fondation Hôpitaux de Paris-Hôpitaux de France. Mis en ligne par la maison aux enchères françaises « Million », depuis le 15 avril jusqu’au 20 avril sur le site artprecium, le catalogue totalise 85 modèles offerts par les acteurs du secteur, d’une valeur marchande allant de 50 à 5000€.

Afin de rendre cette vente accessible au plus grand nombre, trois mises de départ sans aucuns frais pour les vendeurs et les acheteurs ont été instaurées : 50, 150 et 500€.

Vente_artprecium_Sylia-Toldano_Herbelin_Pacoma_RedLine_LangloisManchette: Sylvia Toledano, montre: Herbelin, boucles d’oreilles: Pacoma Paris, Collier: RedLine, bague: Langlois

La Maison Altesse, propriétaire des marques made in France Les Georgettes et Saunier, qui a déjà fait un don de plus de 4000 masques, s’associe à cette vente en proposant deux références iconiques : la manchette Papillon et le jonc Marius.

Vente_artprecium_Les_Georgettes_Saunier

Manchettes: Les Georgettes, Bracelet Jonc: Saunier

 

Bonne fin de confinement, et en cas d’envie de shopping privilégiez les marques qui s’engagent dans cette lutte.

 

Frédéric Blanc

About Fred

One Comment

  1. Pingback: Une vente aux enchères pour soutenir les EHPAD - Fashion Spider

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *