Des gants parfumés… pour renouer avec le raffinement à la Française

By on 10/02/2012

Symbole du luxe et du raffinement français, le gant parfumé trouve son origine sous le règne de Louis XIII qui introduit en 1614 le titre de «Maître Gantier Parfumeur» à la cour de France. La maison Causse renoue avec cet art oublié en s’associant aux parfums Iunx et à la Mégisserie Alric. Enssemble, ils ont mis au point un procédé inspiré des méthodes anciennes pour parfumer le cuir et faire renaître l’art des gants parfumés dans une vision contemporaine. Le parfum l’éther d’Iunx sublime le cuir d’agneau plongé et donne naissance à un gant aux senteurs subtiles de myrrhe, de rose cuite et de bois sucré.

Quid de l’Iunx ?
Le mot Iunx vient du grec ancien. Il signifie la fascination et la séduction par le parfum. Iunx invente un nouvel univers de parfums, un mélange de poésie et de modernité dans un monde impalpable. L’ensemble des parfums a été imaginé et travaillé par Olivia Giacobetti qui propose des parfums vivants, presque en mouvement. L’Ether est un parfum au rythme lent, une vapeur douce et chaude qui s’échappe d’un feu de résine, un souffle de bois glissant sur la peau, pur et enveloppant.

Quid de la maison Causse ?
L’histoire de la maison Causse s’inscrit dans l’épopée des grandes manufactures de gants de peau de Millau, héritière d’un savoir-faire dont cette cité a fait sa spécialité à travers les siècles, devenant l’épicentre mondial de la ganterie. Fondée en 1892, elle a acquis ses lettres de noblesse à travers le temps auprès des grands couturiers et des maisons de mode. Gants de ville et du soir, gants en cuir d’agneau, de pécari ou cuirs exotiques, ils répondent tous aux mêmes critères de qualité d’un artisanat de luxe « Made in France ». Aujourd’hui, dernière manufacture de gants en activité à Millau, c’est une vision du gant qu’elle propose avec ses propres collections au style chic et intemporel présentées à Londres, New York, Moscou, Tokyo, Shanghai et dans sa boutique parisienne.

Quid de la mégisserie Alric ?

Depuis 1931, la mégisserie Alric travaille à Millau les peaux d’agneaux, de chevreaux et de veaux. Son savoir-faire ancestral s’est enrichi à travers le temps avec les différentes générations familiales oeuvrant au sein de l’entreprise et poursuivant la tradition de technicité et d’exigence. Spécialiste du cuir plongé et velours sur peaux légères, elle est une des dernières mégisseries à utiliser le procédé de pelenage à la chaux anciennement développé pour la ganterie. Ce procédé confère aux cuirs une souplesse, des propriétés de teinture inégalables et un toucher unique.

Peaux de la mégisserie AlricEn vente à la boutique Causse. 12, rue de Castiglione. 75001 Paris et à la boutique Costes – Iunx. 239, rue Saint-Honoré. 75001 Paris . Prix: 390 euros.

About Corinne

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *