ELECTRIC FASHION

By on 03/05/2015

Il est indéniable que la Haute Couture est un art mais, pour de nombreuses personnes, elle reste un luxe inutile réservé à des femmes futiles et avides de mode à la recherche de vêtements uniques, afin de briller en société dans des tenues hors de prix. Bien heureusement, la réalité est loin de ce cliché. Les clientes sont le plus souvent des esthètes et savent reconnaître au premier coup d’œil une pièce couture d’une de prêt-à-porter et la valeur qu’elle représente en temps et en savoir-faire. En effet, la haute couture fait vivre un nombre considérable d’artisans dont le but est de toujours répondre à la demande des couturiers pour dépasser leurs limites dans des réalisations hors du commun. Cet amour pour leur métier se vérifie d’ailleurs le jour des collections où, lorsque leurs modèles défilent devant eux, il n’est pas rare de voir des larmes couler sur les visages des couturières ou des brodeuses.

Devenues de véritables mécènes des temps modernes, les clientes couture permettent de pérenniser cet art français réputé dans le monde entier. En réelles connaisseuses, elles ne se limitent pas aux Maisons de renom, et n’hésitent pas à investir sur de nouveaux noms, leur seul et unique but étant de découvrir l’exception, la nouveauté et permettre à la mode de se régénérer sans cesse. Parmi elles, certaines se sont faîte connaître par leur dressing impressionnant de pièces d’exception et, aujourd’hui, c’est l’américaine Christine Suppes qui décide au travers d’un ouvrage de plus de 200 images de dévoiler sa collection de tenues couture, sous l’œil du photographe anglais Frederic Aranda.

Electric_Fashion_By_Frederic_Aranda_et_Christine_Suppes

Electric Fashion est le résultat de cinq ans de travail entre le photographe réputé pour ses shootings dans les magazines de luxe (Vogue, Vanity Fair…) et Christine Suppes, passionnée de mode et qui a toujours souhaité dédier sa vie à la mode en tant que journaliste et pionnières dans l’histoire des magazines de mode online, ainsi que collectionneuse et supportrice inconditionnelle de la jeune création.

Electric_Fashion_Christian_Lacroix_©_Frederic_ArandaChristian Lacroix

Ce livre a été construit par les deux protagonistes comme un documentaire sur 30 ans de création. Ils ont souhaité montrer une double vision du vêtement au travers de shootings sur stockmans en studio, puis les montrer en parallèle en situation sur Christine Suppes dans des mises en scène savamment étudiées, afin de mettre en valeur ces pièces d’exception dont le but principal, contrairement à n’importe quelle pièce d’art, est d’être portées et de vivre au rythme de ses acheteuses.

Electric_Fashion_Christine_Suppes_en_On_Aura_Tout_Vu_©_Frederic_ArandaChristine Suppes en On Aura Tout Vu et chaussures Chanel

Il était inenvisageable pour cette esthète de mode et éditrice du site fashionlines.com de livrer des photos sans ajouter de sa plume experte des textes mentionnant l’origine ou l’histoire de chaque pièce exposée.

Electric_Fashion_Christine_Suppes_en_Vivienne_Westwood_©_Frederic_ArandaChristine Suppes en Vivienne Westwood

Electric_Fashion_Christine_Suppes_en_Geoffrey_Beene_©_Frederic_ArandaChristine Suppes en Geoffrey Beene, boucles d’oreilles Vivienne Westwood et sandales Chanel

On retrouve dans Electric Fashion l’incroyable collection de Christine Suppes allant des créations haute couture d’Alexandre McQueen, Christian Lacroix, Christian Dior, Chanel, Jean Paul Gaultier, Oscar de la Renta, On Aura Tout Vu, Yves Saint-Laurent aux pièces de prêt-à-porter les plus surprenantes de Vivienne Westwood, Geoffrey Beene, John Galliano, Balenciaga, Gianni Schicchi, Comme des Garçons, Ralph Lauren, Chloé, Yohji Yamamoto, L’Wren Scott, Dries Van Noten, Undercover James Galanos, Prada, By Walid, Rodarte et bien d’autres…., le tout préfacé par Ken Downing.

Electric_Fashion_Christine_Suppes_en_Christian_Lacroix_©_Frederic_ArandaChristine Suppes en Christian Lacroix

Electric_Fashion_Christine_Suppes_en_blouse_Chanel_©_Frederic_ArandaChristine Suppes en blouse Chanel

Le premier lancement de cet ouvrage est prévu à Londres le 11 Mai 2015 au V&A Raphael Gallery Museum lors d’une exposition de photographies de Frederic Aranda et de robes de Christine Suppes. Cet événement sera suivi par les lancements à San Francisco, New York, Los Angeles, Paris et Tokyo.

Electric_Fashion_Christine_Suppes_en_On_Aura_Tout_Vu_©_Frederic_ArandaChristine Suppes en On Aura Tout Vu

Electric Fashion aux éditions Skira.

Frédéric Blanc

About Fred

One Comment

  1. vancea guyot dolores aimée

    03/05/2015 at 13:09

    je suis heureuse de cette bonne nouvelle, j’admire Christine depuis plus de 10 ans grâce à ma chance de travailler auprès des créateurs “On Aura Tout Vu” pour lesquels j’ai une très grande admiration ,j’ai hâte de voir l expo. Un grand merci

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *