Le calendrier off de la haute couture Parisienne Automne-hiver 2019-20

By on 06/08/2019

Comme évoqué dans l’article sur la semaine de la haute couture parisienne automne-hiver 2019-20, le calendrier de la Fédération de la Haute Couture et de la Mode est de plus en plus chargé avec l’arrivée des membres invités. Parallèlement à l’introduction de ces nouvelles maisons, des noms étrangers et de jeunes labels profitent de cette semaine pour tenter de se faire remarquer et ainsi pouvoir espérer un jour entrer au planning officiel. Cela a d’ailleurs été le cas cette saison, avec Aelis qui, après seulement trois présentations en marge, a fait son entrée dans la cour des grands.

 

Parmi les habituées, on retrouve de nombreuses maisons libanaises, devenues aujourd’hui des incontournables de la couture, grâce à leurs styles hauts en couleur et d’une richesse incroyable.

Georges Chakra s’inspire de l’âge d’or d’Hollywood et ses actrices mythiques pour imaginer les tenues de ses clientes, éternellement à la recherche de sophistication et de bon goût pour leurs soirées de gala.

Georges-Chakra_Couture_AH_2019-20

Georges_Chakra_couture_AW_2019-20

 

Contrairement à ses confrères du Moyen-Orient, Ashi utilise très peu des strass, de paillettes et de couleurs pour ses collections, mais il puise dans l’architecture pour imaginer des volumes hors normes sublimant le corps des femmes.

ASHI_COUTURE_AH_2019-20

ASHI-COUTURE_FW_2019-20

 

Rami Kadi a réussi à se faire un nom sur la scène internationale de la couture en très peu de temps avec ses propositions jeunes, sexy et colorées. Après plusieurs présentations statiques, le jeune couturier a opté, depuis deux saisons, pour des shows grandioses mettant ses looks plus en valeur.

Rami-Kadi_Couture_AH_2019-20

Rami-Kadi_Couture_FW_2019-20

 

Tony Ward, qui a installé depuis un an ses salons couture au cœur du Faubourg Saint-Honoré, imagine la garde-robe du soir d’une cliente internationale qui aime la couleur et les formes hors normes pour ne jamais passer inaperçue.

Tony-Ward_Couture_AH_2019-20

TONY-WARD-couture_fw_2019-20

 

Ziad Nakad, qui a un talent indéniable pour imaginer des robes de rêve sublimant le corps des femmes et des ateliers maîtrisant l’art des broderies, a proposé une collection beaucoup plus construite qu’à l’accoutumée, grâce à un fil conducteur puisant sa source dans la mosaïque antique, l’architecture et la géométrie. Il en résulte des silhouettes à la taille marquée, des manches oversize, asymétriques dans lesquelles la légèreté est de mise.

Ziad-Nakad_Couture_FW_2019-20_©_Imaxtree-for-Mephistopheles

Ziad-Nakad_Couture_AH_2019-20_©_Imaxtree-for-Mephistopheles

 

De son côté, la Russie a été dignement représentée par Yanina et son univers hyper féminin. Moins classique qu’à son habitude, elle revisite les basics du vestiaire pour en faire des tenues modernes et sexy, mais pourtant d’un chic extrême.

Yanina-Couture_AH_2019-20

Yanina_Couture_FW_2019-20

 

Les créateurs français ne sont jamais en reste pour se frayer un chemin au milieu des grandes maisons et ainsi s’imposer comme la future relève de la création française. Depuis deux saisons, Armine Ohanyan impose son style sur les podiums afin de conquérir une clientèle avide de création différente. Réputée pour ses motifs exclusifs, ses coupes et ses volumes architecturaux, la jeune arménienne a opté cette fois-ci pour un style plus classique où on l’attend moins.

Depuis ce printemps, Armine Ohanian accueille ses clientes dans sa boutique parisienne située au 21 rue de Turenne, Paris 4e.

Armine_Ohanyan_Couture_AH_2019-20_©_Imaxtree-for-Mephistopheles

Armine_Ohanyan_Couture_FW_2019-20_©_Imaxtree-for-Mephistopheles

 

Eymeric François de son côté reste fidèle à son style. Femme dramatique à la taille sanglée dans des corsets, elle traverse les années sans prendre une ride et ne souhaite rien changer. La signature du maître se remarque immédiatement.Eymeric_François_Couture_FW_2019-20_©_Jean-louis_Coulombel.

Eymeric_François_Couture_AH_2019-20_©_Jean-louis_Coulombel

 

La Chypriote Maria Aristidou prend toujours appui sur la conception du tissu pour imaginer sa collection. Des fils tels que la laine, la viscose, le lurex, le coton, la soie et le velours sont commandés en France et en Italie. Puis une série de motifs est conçue avec un grand soin du détail, suivi d’une séquence de tests pour déterminer les fils utilisés, leurs épaisseurs, leur combinaison de couleurs, la conception des broderies faites à la main, leur qualité, contrôler durabilité, etc. L’ensemble des processus de conception et de production a lieu à Chypre.

Sa collection est une ode au clair de lune.

Maria-Aristidou-Couture_AH_2019-20_©_Imaxtree-for-Mephistopheles

Maria-Aristidou-Couture_FW_2019-20_©_Imaxtree-for-Mephistopheles

 

Si l’Inde est réputée pour ses broderies, dont de nombreuses maisons de luxe font régulièrement appel, ses couturiers sont très peu connus en Europe à l’exception de Manish Arora et de Rahul Mishra. Ce dernier qui défile à Paris lors des semaines de prêt-à-porter a souhaité présenter ses créations couture. Fidèle à son style, il propose un vestiaire féminin, romantique et discret.

Rahul-Mishra_Couture_AH_2019-20

Rahul-Mishra-Couture_AW_2019-20

 

Le couturier indonésien Didit Hediprasetyo se concentre sur une nouvelle couture à porter au quotidien. Ici, les tenues de jour sont majoritaires afin de satisfaire une clientèle qui aime vivre dans des tenues exclusives et confortables. Le cuir fait toujours partie des propositions, tout comme les volumes géométriques. On apprécie tout particulièrement le détournement du street style pour se mettre au service du chic parisien.

Didit_Hediprasetyo_Couture_AH_2019-20

Didit-Hediprasetyo_Couture_FW_2019-20

 

Enfin, pour les fans du blingbling, la collection de l’australien Steven Khalil et son overdose de broderies est parfaite.

STEVEN_KHALIL_Couture_FW_2019-20_©_Imaxtree_for-Mephistopheles

Steven-Khalil_Couture_©_Imaxtree-for-Mephistophele

 

Frédéric Blanc

About Fred

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *