Mercadal : une saga familiale

By on 14/05/2012

Depuis cinq générations, la famille Mercadal a les souliers dans la peau. A l’origine, fabriquant pour d’autres marques, c’est au début des années 1980 que Antoine Mercadal décide de mettre à profit le savoir faire familial en lançant sa marque sous le nom de son fils unique : Laurent Mercadal. Un succès immédiat dans le monde de la chaussure de luxe aux cotés de Stéphane Kélian, Charles jourdan et Sidonie Larizzi. Aujourd’hui, Mercadal est la seule maison indépendante et totalement française avec une fabrication dans leur propre usine en Italie.

Hyper dynamique, la famille lance en 1995, par l’intermédiaire de Marie-Laure, femme de Laurent Mercadal : Atelier Mercadal avec un style sobre, féminin, élégant et faussement strict. Ses inspirations : ses voyages à travers le monde et son amour des accessoires. Son but : embellir la femme.

Marie-Laure MercadalMarie-Laure Mercadal

ATELIER MERCADAL collection été 2012ATELIER MERCADAL collection été 2012

Aujourd’hui, c’est au tour de la petite dernière de la famille, Ines-Olympe, de se lancer dans l’aventure en créant Atelier Mercadal Vintage, une ligne plus abordable pour une clientèle plus jeune. Sa motivation : perpétuer l’histoire de la marque et, pour cela, elle puise dans la collection Mercadal et plus particulièrement dans le modèle « Elena », créé en 1980 et se tourne vers une fabrication en Espagne, pays de leurs origines et connu pour son savoir faire sur le travail du cuir et de la chaussure.

Ines-Olympe Mercadal

Ines-Olympe Mercadal
Un escarpin au talon conique de 7cm, où la couleur et les matières jouent un rôle majeur. En un mot, un soulier qui lui ressemble : classique avec une pointe décalée et rock.

Atelier Mercadal VintageATELIER MERCADAL VINTAGE

En résumé, trois marques au sein de la même famille: Laurent Mercadal : chausseur multimarque, Atelier Mercadal: une ligne top qualité, haut de gamme et Mercadal Vintage pour une clientèle plus jeune et plus branchée, trois bonnes raisons de devenir une cliente Mercadal.

Texte : Frédéric Blanc

About Fred

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *