Le jeu des chaises musicales se poursuit chez les directeurs artistiques

By on 19/03/2017

Finies les carrières à la Karl Lagerfeld avec un contrat à vie en tant que directeur artistique d’une maison. Génération « Kleenex » oblige, aujourd’hui la carrière des designers se fait au travers de différents passages chez des noms célèbres avec l’obligation d’intégrer leur ADN et d’y apporter leur style.

 

Entre pressions pour toujours plus de chiffres d’affaires et de couverture médiatique pour porter les maisons au firmament et l’envie de liberté des designers d’imposer leur style, nous en arrivons à cette situation de turn over permanent des noms de stylistes à la tête des marques.

Dernière collection pour Clare Waight Keller qui, après 6 ans chez Chloé, a présenté le 2 mars sa vision de la femme pour la griffe créée en 1952 par Gaby Aghion. Reconnue pour sa féminité, la marque parisienne aujourd’hui propriété du Groupe Richemont respecte toujours la philosophie de sa créatrice : « donner aux femmes la liberté d’oser être elles-mêmes ».

Elle est aujourd’hui remplacée par Natacha Ramsay-Levi, qui prendra ses fonctions le 3 avril 2017 avec la prise en charge du prêt-à-porter, de la maroquinerie et des accessoires.

natacha_ramsay_leviNatacha Ramsay-Levi

Natacha Ramsay-Levy était depuis 2013 directrice de la création du prêt-à-porter féminin chez Louis Vuitton sous la direction de Nicolas Ghesquière, avec lequel elle a également collaboré durant onze ans chez Balenciaga.

Sa première collection sera présentée lors de Paris Fashion Week printemps-été 2018 en Septembre 2017.

 

L’annonce, au mois de Janvier, du départ de Riccardo Tisci de chez Givenchy est tombée comme un coup de tonnerre. La mission de remplacer celui qui, depuis 2005, a su replacer le nom illustre parmi les marques bankables semblant impossible. Les rumeurs persistantes de son arrivée chez Versace aux côtés de son amie Donatella Versace continuent d’hanter les couloirs des rédactions de mode.

Aux dernières nouvelles de nouveaux bruits de couloirs annonceraient son arrivée chez Maison Margiela dont le contrat John Galliano ne serait pas renouvelé. Info ou intox l’avenir nous le dira……

En attendant, c’est la Maison Givenchy qui créée le buzz en annonçant l’arrivée de Clare Waight Keller à la direction des collections.

Clare Waight KellerClare Waight Keller

Elle est ainsi la deuxième femme, après Maria Grazia-Chiuri chez Dior, à intégrer la direction artistique d’une maison de couture du Groupe LVMH. Son style risque de marquer un changement radical au sein de la maison habituée à flirter avec les stars du hip-hop et les célébrités sulfureuses à l’image des Madonna, Beyoncé, Kim Kardashian, Kany West, … Avec son arrivée, les accessoires ont toutes les chances de revenir au premier plan comme elle l’avait fait jusqu’ici chez Chloé.

En plus de ses premières collections masculines, elle devra également faire face à la réalisation des collections haute couture.

Clare Waight Keller est diplômée du Royal College of Art de Londres. Elle a commencé sa carrière chez Calvin Klein, puis chez Ralph Lauren pour la ligne homme Purple pour rejoindre ensuite Tom Ford chez Gucci, en tant que concepteur principal, avant de prendre les rênes de Pringle of Scotland en 2005 et depuis 2011 ceux de Chloé.

 

Remarqué chez Dior durant la passation de pouvoir entre le départ de Raf Simons en Octobre 2015 et l’arrivée de Maria Grazia Chiuri en juillet 2016, Serge Ruffieux a dirigé le studio avec Lucie Meyer. Depuis le 1er Février, nommé comme successeur du duo Adrien Caillaudaud et Alexis Martial chez Carven, il présentera une pré-collection au mois de Mai ou Juin suivie d’un défilé en Septembre 2017.

C’est « son sens inné de la modernité, allié à sa grande maîtrise des techniques de la couture, en accord parfait avec l’héritage de Carven, symbole du chic parisien et d’une élégance décontractée », qui a motivé son choix a déclaré Sophie de Rougemont, directrice général de Carven.

Serge_RuffieuxSerge Ruffieux

En attendant la présentation de ses premières propositions, la maison, visant désormais une clientèle plus jeune avec des prix plus abordables, n’a pas défilé durant la dernière Paris Fashion Week préférant des rendez-vous privés avec acheteurs et presse afin de faire découvrir la collection automne-hiver 17-18, réalisée par le studio et inspirée par Mrs Dalloway, figure de la haute société d’Angleterre et héroïne du roman de Virginia Woolf.

 

Dans sa volonté d’expansion, la griffe italienne de souliers de luxe Santoni, fondée en 1975 par le maître Andrea Santoni à Corridonia, région réputée pour la fabrication de chaussures, a recruté le designer Marco Zanini afin de réaliser une ligne baptisée « Santoni edited by Marco Zanini » pour homme et femme avec un vestiaire composé d’intemporels qui a été dévoilée à Milan en Février 2017.

Marco_ZaniniMarco Zanini

Marco Zanini est né en 1971 à Milan, diplômé de la Nuova Accademia di Belle Arti en 2005 il débute comme premier assistant de Lawrence Steele. Il se fait rapidement remarquer en travaillant notamment pour Schiaparelli, Rochas, Versace, Halston et Dolce & Gabbana.

 

Contraint d’annuler son défilé femme Automne-Hiver 2017-18 suite au placement en redressement judiciaire de son fabricant, Ungaro se sépare dans la foulée de son directeur artistique, le très médiatique et talentueux Fausto Puglisi, qui avait su redonner vie à la maison, ce dernier souhaitant se dédier au développement de sa propre marque pour ses lignes femme, homme et accessoires.

La direction des collections vient d’être confiée à l’italien Marco Colagrossi 43 ans. Il commence sa carrière chez Dolce & Gabbana en tant que coordinateur pour les lignes femme et homme et devient responsable en charge du prêt-à-porter féminin et des projets spéciaux pour les célébrités. Il intègre ensuite le studio Armani en tant que Sénior Designer femme en relation directe avec Giorgio Armani. Parallèlement, il a collaboré comme consultant pour différentes marques de prêt-à-porter de luxe à l’international.

MARCO_COLAGROSSIMarco Colagrossi

Marco Colagrossi présentera sa première collection Resort 2018 au mois de juin à Paris. La fabrication sera assurée par l’usine italienne Cieffe S.r.I. basée à Soncino et réputée pour ses services de haute qualité permettant l’association de techniques de fabrication d’avant-garde et le savoir-faire traditionnel artisanal indissociables aux créations de luxe.

 

Si certains changements sont bénéfiques pour des maisons, d’autres semblent plus hasardeux, voire même destructeurs pour d’autres et Jil Sander semble faire partie de cette dernière catégorie.

Lancée en 1973 par l’allemande Jil Sander, la maison a été vendue en 1999 au groupe de luxe italien Prada, puis rachetée en 2006 par la société de capital-investissement Change Capital, basée à Londres, et enfin en 2008 par le groupe japonais Onward via sa filiale européenne. En difficulté depuis quelques années, la marque n’arrive pas à se relancer et peine à trouver celui qui la ramènera au firmament comme lors du passage de Raf Simons entre 2005 et 2012, dont la succession fut assurée par un retour éclair de la fondatrice avant sa reprise par Rodolfo Paglialunga qui vient d’annoncer son départ.

Rodolfo_PaglialungaRodolfo Paglialunga

D’après les rumeurs, ce dernier pourrait être remplacé par le couple Lucie et Luke Meier dont les talents ont été salués séparément. Lucie chez Dior a assuré l’intérim en compagnie de Serge Ruffieux. Auparavant elle avait travaillé pour Balenciaga et Louis Vuitton. Luke Meier, son mari, ancien styliste principal de la marque Supreme et cofondateur et directeur artistique du label masculin OAMC.

Affaire à suivre…..

 

Créée en 1986, la marque Tara Jarmon a su imposer son prêt-à-porter de luxe abordable à porter au quotidien par un style urbain tendance imaginé par la canadienne Tara Jarmon. Après plus de 30 ans à la tête de sa maison et l’acquisition du nom par le fonds AMS Industrie de Jean-Paul Bize depuis Septembre 2016, la créatrice ayant décidé de se consacrer à des nouveaux projets, confie le style à Colombe Campana.

Tara_Jarmon_et_Colombe_CampanaTara Jarmon et Colombe Campana

Agée de 35 ans, Colombe Campana est diplômée du Studio Berçot. Elle a travaille chez Capucine Puerari, Sonia Rykiel et Claudie Pierlot avant de rejoindre en 2013 le bureau de style parisien de la marque &Other Stories du groupe H&M. Elle occupe ses nouvelles fonctions depuis le 1er mars et à comme mission de pérenniser le style Tara Jarmon tout en lui insufflant un vent de modernité.

L’objectif de Francis Varesano, directeur général, est de doubler en cinq ans le chiffre d’affaires de la marque, estimé à 50 millions d’euros, par le biais d’un développement international.

 

Habituée des changements de directeurs artistiques la célèbre maison aux imprimés Léonard Paris a annoncé non pas un nouvelle arrivée au poste de designer, Christine Phung venant de présenter sa seconde collection, largement saluée par la presse, mais l’arrivée de Nathalie Tribouillard Chassain, fille du fondateur, au poste de Président Général du Groupe.

Nathalie_Tribouillard_ChassainNathalie Tribouillard Chassain

Daniel Tribouillard, aujourd’hui âgé de 82 ans, a fondé la maison en 1958. Il décide aujourd’hui de passer le flambeau tout en gardant l’esprit familial, Nathalie y exerçait jusqu’ici les fonctions de DG. Sa nouvelle mission est d’entretenir et de préserver l’identité de la maison tout en modernisant la marque, ce qu’elle compte faire en collaboration avec sa sœur Virginie.

Et maintenant à qui le tour ?

Frédéric Blanc

About Fred

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *