Coups de cœur sur les collections printemps-été 2014

By on 17/10/2013

Avec ses 98 défilés officiels, sa vingtaine de défilés off et de sa trentaine de présentations en showroom, les neuf jours de la fashion week printemps-été 2014 ont été bien remplis. Coups de cœur et découvertes de nouveaux talents ont bien sûr été au rendez-vous et il était indispensable de vous en faire part.

Dans les incontournables des grandes maisons, on retrouve CHANEL qui, comme à son habitude, a défilé au grand Palais dans un décor de musée entièrement dédié à la marque, imaginé et réalisé par le grand maître Karl Lagerfeld. S’inspirant du monde des artistes, il détourne les palettes de peintre et les matières pour une collection entre mode et art.

CHANEL SS 2014

Le style est là, très reconnaissable avec le tweed, matière fétiche de la maison, une fois encore retravaillé avec des rubans de mousseline, d’organza, de dentelle et de fils de scoubidou. Il est effiloché voire déchiré pour un effet plus actuel. La maille, le crêpe de Chine, la dentelle imprimée de motifs en silicone, la guipure façon gomme, le cuir, les broderies de perles et les nombreux galons en tissu ou en corde complètent cette palette de matières.

CHANEL SS 2014

Toujours dans la tendance, les indispensables noir, blanc et marine sont largement complétés de tenues colorées où le rose, le bleu, le jaune, le vert et les pastels semblent sortir d’un nuancier de peintre. Dans son éternelle recherche du style Chanel, ce sont les perles qui sont retravaillées en taille XXL portées en ras du coup, bague, manchette ou revisitant le sautoir emblématique.

CHANEL SS 2014

Toujours aussi attendu depuis l’arrivée de son désigner artistique Heidi Slimane, le défilé SAINT LAURENT PARIS a encore créé la controverse, qui semble d’ailleurs etre devenue le leitmotiv des journalistes ! Moins « trash », toujours aussi rock, l’esprit Yves Saint Laurent est toujours là, mais revisité pour une jeune femme moderne qui aime sortir en se moquant des convenances. Elle porte des mini robes du soir avec des boots lamées ou des escarpins agrémentés de chaussettes en lurex.

Saint Laurent Paris par Heidi Slimane

Le jour, elle n’hésite pas à jouer le style « tomboy » dans des costumes ultra masculin mais, comme elle aime brouiller les pistes, elle se la joue hyper féminine dans des micros jupes aux blouses transparentes, qui pour la petite histoire avaient déjà créé la révolution lors de leur création.

Saint Laurent Paris par Heidi Slimane

Heidi slimane a très bien compris la Maison. Il joue la polémique et les ventes prouvent qu’il est bien dans la bonne direction, tout comme les magazines de mode qui expliquent à leurs lectrices comment se composer la garde-robe rock grunge de l’hiver 2013-14 qu’il a relancée.

LOUIS VUITTON a clôturé cette semaine avec une bien triste nouvelle. Marc Jacobs, qui est à l’origine du réveil de la maison et de la création du prêt-à-porter, tire sa révérence pour se consacrer à sa griffe.

LOUIS VUITTON SS 2014

Pour magnifier 16 ans de création, c’est dans un décor entièrement noir, composé de la compilation des décors les plus emblématiques des précédents shows, qu’il a présenté une de ses plus belles collections à la limite de la couture. Il rend hommage ici à ses héroïnes (Edith Piaf, Kate Moss….) et à ses amis designers ( Karl Lagerfeld, Rei Kawakubo…) par des clins d’œil dans les tenues.

LOUIS VUITTON_MARC JACOBS_ SS 2014

Quand on parle de show, s’il y en un a qui a marqué cette semaine plutôt morose, c’est bien celui de JEAN PAUL GAULTIER qui a enflammé le danse floor du Paradis latin où il a présenté sa version féminine de l’été. Il s’est inspiré de la Télé réalité et de ses concours de danse et a fait appel à la chorégraphe Bianca Li pour tout orchestrer. Aux commandes, et sur scène, accompagnée Rosy de Palma complètement démentes dans leur rôle de juge, elles ont donné des appréciations aux mannequins qui proposaient différentes chorégraphies allant du rockabilly au Tango en passant par le rock et la salsa.
Jean Paul Gaultier SS 2014 photo THOAI NIRADETH

Le show aurait pu faire oublier la mode. Ce ne fut pas le cas : il était impossible de passer à côté de cette vraie collection Gaultier pur jus, dans laquelle on retrouve tous les basiques de la marque indéfiniment réinterprétés pour une actualité toujours inégalée.

Jean Paul Gaultier SS 2014 photo THOAI NIRADETH

Toutes les tendances de la saison se retrouvent dans la collection BARBARA BUI et la patte de la créatrice se lit au premier passage. L’allure reste rock pour des femmes urbaines qui assument leur corps dans des robes moulantes, des shorts ou des pantalons parfaitement coupés qui allongent la silhouette. Pas de noir cette saison, mais une ode aux tons d’été et en particulier aux bleus. Le jean est travaillé, déstructuré, usé, effiloché pour devenir une matière d’exception pour un effet très chic.

Barbara Bui SS 2014

EMANUEL UNGARO a fait son retour sur les podiums la saison dernière, sous la direction artistique de l’italien Fausto Puglisi, qui dessine également sous son propre label et redonne des couleurs à la maison pour l’été prochain. Le designer a su réinterprété l’esprit Ungaro en faisant défiler des filles belles, sûres d’elles avec une mode légère et colorée où tous les codes du créateur de la Maison sont bien présents. Seul bémol, le volant noir appliqué comme un fil rouge sur quasiment toute les tenues et les chaussures, certainement un hommage à Monsieur Ungaro, mais qui devient ici vraiment too much .

Emanuel Unagaro SS 2014

Il était impossible de faire l’impasse sur JACQUEMUS, Nouveau chouchou des rédactrices, avec sa mode hyper jeune, sans prise de tête pour des filles bien dans notre époque. Simon Porte Jacquemus a su, avec son premier défilé « le petit pull marine », déchainer toutes les passions pour devenir cette saison un des défilés à ne pas manquer.

Jacquemus SS 2014

C’est dans une salle de jeu électronique qu’il nous a livré sa vision de la féminité pour la saison prochaine où il s’est inspiré des filles de la Grande Motte, son lieu de vacances. Ici pas de détails, mais une mode brute simple, très street où les découpes donnent le style. Bleu, Blanc Rose, le tout porté avec des Sprint court. Ce deuxième opus a tout pour devenir un nouveau best-seller.

Jacquemus Loves Spring Court SS 2014

En marge des défilés, les présentations en show-room ou sur rendez-vous permettent de découvrir les vêtements de près et de rencontrer les créateurs.

L’incontournable de cette semaine est bien évidemment ALEXANDRE VAUTHIER, qui nous reçoit en personne pour présenter son travail. Complètement inspiré de sa collection couture, son prêt-à-porter est chic, sexy, rock et classique à la fois. Ses tenues subliment la femme qui, pour lui, doit être remarquable et remarquée en toutes circonstances.

Alexandre Vauthier SS 2014 Photos  by Mathieu Cesar/Iconoclast

PAULE KA par Serges Cajfinger continue son travail sur la jeune fille qui aime mixer les styles. Ses collections à première vue très jeunes s’adaptent parfaitement à toutes les femmes en fonction des mélanges et de leur accessoirisation. Paule Ka est l’image de la Parisienne par excellence, chic et toujours surprenante. Elle se moque des convenances car elle sait qu’elle a le petit plus que le monde entier envie à Paris !

Paule Ka SS 2014

Nouvelle venue dans le monde des créateurs, GAUCHERE par Marie Christine Statz est une marque française basée à Paris qui suit la tradition d’un atelier couture classique. Elle a été créée depuis 2011 et tous ses vêtements sont fabriqués exclusivement en France par les plus prestigieux ateliers. Le design de la marque se base principalement sur l’utilisation des tissus Lurex et sur le savoir-faire artisanal pour la confection et les coupes. La femme Gauchère est une femme artiste, distinguée, cultivée, qui aime les vraies valeurs et ses vêtements soulignent son assurance.

Gauchère SS 2014

Ces présentations sont aussi un bon moyen de découvrir des marques qui ne sont pas encore représentées en France, mais qui par la mondialisation du commerce via le net n’est plus un frein à dénicher des tenues que personne d’autre n’arbore à vos côtés.

Trois ont éveillé ma curiosité :

Tout d’abord, YDE par Ole Yde, scandinave déjà bien connu dans son pays pour faire partie des couturiers officiels de la famille royale, nous entraîne dans un monde où la femme aime sortir à l’ heure des cocktails et des soirées dans des robes légères hyper féminines. Pour l’été il s’est inspiré des couleurs de « Skagen », un petit village au nord du Danemark où de nombreux artistes sont venus peindre la luminosité si particulière qui réside dans ce lieu.

YDE SS 2014

Pour sa première venue en France, l’anglaise CORRIE NIELSEN, qui a présenté à Londres lors de la dernière fashion-week sa collection « the fobidden Liaisons », est une véritable découverte. Un univers à part, proche de l’esprit de John Galliano à ses débuts. Elle s’est plongée dans l’univers cinématographique autour du thème de la Chine et des costumes traditionnels pour réaliser ses pièces qui semblent être montées en 3D dans de nobles matières pour un effet ultra chic à la limite de la couture et qui ne peut laisser de marbre une amoureuse des beaux vêtements.

Corrie Nielsen SS 2014

Pour Finir, Anastasia Romantsova a présenté pour la seconde fois à Paris sa collection « A LA RUSSE ». Elle s’est inspirée d’une mélodie jouée pendant une merveilleuse journée d’été ensoleillée pour un résultat très estival où Alcon, oiseaux de joie, pommiers en fleurs se transforment en imprimés pour se poser sur des longues robes au charme romantique.

A LA RUSSE SS 2014

Frédéric Blanc

About Fred

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *