La joaillerie au masculin

By on 17/12/2017

Même si elle se veut plus discrète que pour la gent féminine, la joaillerie pour homme existe bien et prend une place de plus en importante dans les collections des créateurs de bijoux. Aujourd’hui, presque toutes les marques proposent des lignes masculines ou se spécialisent dans ce domaine.

 

D’origine allemande, René Talmon l’Armé est un artisan bijoutier-joaillier spécialisé dans la création de pièces uniques ou sur mesure. Son atelier, installé à Paris depuis 15 ans, dans une ancienne fonderie du haut-Marais, est considéré comme un écrin le plus secret de la création de la capitale.

Une atmosphère hors du temps, où se mêlent avec passion l’avant-garde, le souvenir de multiples voyages ainsi que l’inspiration byzantine et antique, accueille le visiteur dans ce véritable cabinet de curiosité, que René Talmon l’Armée a imaginé à son image. Entre boutique et atelier, les bijoux sont exposés aux côtés des multiples outils anciens, toujours utilisés pour la réalisation des pièces à la main. Toutes ses créations sont pensées, conceptualisées et fabriquées sur l’établi de la boutique, pièce maîtresse des lieux.

RENE_TALMON_L_ARMEE_boutique_paris

Rene_Talmon_L_Arme_boutique_paris

Rene_Talmon_l_Arme_boutique_atelier_paris

Loin du classicisme qui souvent caractérise la joaillerie, le créateur imagine des pièces issues de son imagination, uniquement dans des métaux précieux comme l’or 18 carats, l’argent 925 oxydé, les perles noires tahitiennes et de nombreuses pierres précieuses brutes comme le diamant noir, devenu son identité. Pour l’amour de son art, il n’hésite pas à associer aux métaux des matières moins nobles comme le cuir imprimé ou le galuchat.Aucune création ne ressemble à la précédente, c’est ce qui donne au travail de René Talmon L’armée un caractère unique et exceptionnel.

Si la femme n’est pas oubliée dans ses collections, l’homme tient une place prépondérante dans son univers. Il réalise des pièces fortes en provoquant le mélange des matières pour un aspect plus brut. La peau se mêle à l’or, l’argent massif brossé est travaillé pour reproduire le tressage d’un cuir où chaque détail déploie sa force de séduction.

RENE_TALMON_L_ARMEE_Bijoux_homme

Atelier René Talmon L’Armée : 3 rue Cunin Gridaine, Paris 3

Du lundi au samedi de 12h à 19h.

 

LucasPlus Jewelry est une marque new-yorkaise née de la volonté de son directeur artistique, Lucas Goossens, d’imaginer des objets à porter sur soi, des vecteurs d’énergies positives. Le symbole +, que l’on retrouve dans de nombreuses pièces est d’ailleurs bien plus qu’un effet de design, mais la représentation de quatre coins indissociable de l’humain : le soi, la nature, la sagesse et l’âme. Ils définissent le désir de l’homme de mieux se connaître, d’expérimenter le déroulement de sa vie, par leur présence au plus proche de la peau, ils sont là pour rappeler à chaque instant la pensée positive.

LUCASPLUS_JEWELRY_2017_bijoux_homme

La spiritualité n’est pas l’unique moteur de la marque, la technologie joue également une place prépondérante dans le processus de création. Les conceptions sont créées avec une combinaison de logiciels de CAO, d’impression 3D et de sculpture sur cire. Comme pour toutes les pièces de joaillerie, la finition de chaque pièce est faite à la main dans un atelier à quelques pâtés de maisons de l’Empire State Building.

LUCASPLUS_JEWELRY_2017_bijoux_masculins

LUCASPLUS_JEWELRY_2017_bague_homme

LUCASPLUS_JEWELRY_2017_joaillerie_homme

LUCASPLUS_JEWELRY_2017_joaillerie_masculine

LUCASPLUS_JEWELRY_2017

Lucas Gossens, a commencé à concevoir ses bijoux tout en découvrant son propre chemin, à l’époque en tant que mannequin nouvellement arrivé à New York. Sa passion et son désir de répandre le bien et son amour de la nature ont toujours été son moteur créatif. Rejoins aujourd’hui par Eduardo Sanchez-Iriartz R, son âme sœur partageant son amour pour la spiritualité, l’amélioration de soi et les bijoux, en tant que directeur créatif et partenaire, Lucas avec son partenaire souhaitent apporter au plus grand nombre la beauté au travers de leurs pièces, tout en partageant leur philosophie de vie.

 

Toujours à la pointe des tendances, La Maison Valerus présente cette année, un bijou novateur, unique et intemporel conçu pour sublimer la tenue de l’homme. Destinée à se glisser par-dessus les boutons placés au niveau de la manche, cette parure permet d’orner de manière unique, la veste associant l’esprit couture à celui de la joaillerie.

VALERUS_ELMANTINE

Pas moins de cinq ans de recherches et de travaux de conceptions ont été nécessaires aux ateliers pour développer des méthodes inédites de la conception à la fabrication pour créer ce bijou au design novateur, né d’une légende parisienne, dont la maison continue à faire vivre l’histoire.

« C’est à l’occasion de la remise du diplôme de son fils, qu’une comtesse souhaita lui offrir un bijou symbolisant cet accomplissement. Ils se rendirent chez un joaillier en plein cœur de Paris. La comtesse lui fit part de son désir de donner à son fils un bijou unique, élégant et discret. Lors de cette entrevue, la fille de l’artisan effleura l’avant-bras du jeune homme et sa main glissa sur les quatre boutons de la manche de sa veste. Ce geste inattendu et spontané ne put échapper à l’œil du vieil homme. Dans les semaines qui suivirent, il donna vie à cette pièce unique, parfait équilibre entre tradition et audace ».

Baptisé l’Elmantine, nom choisi en honneur de la fille de l’artisan, cet accessoire représente l’alliance du savoir-faire artisanal et de la modernité.

VALERUS_ELMANTINE_3D-ROSE_GOLd

Fidèle à sa légende, chaque Elmantine de la première collection pèse exactement une once d’or soit 31 grammes. Issu de Guyane, l’or est tracé et extrait dans le respect des populations locales et de l’environnement.

 

Depuis 20 ans, la maison Djula, sous la direction artistique de son fondateur Alexandre Corrot, révolutionne le monde de la joaillerie par son style et sa créativité débridée. Sans limites, son esprit révolutionnaire le pousse à contourner les codes de la joaillerie traditionnelle en osant lancer la tendance glam-rock, avec entre autres la collection « barbelés » devenue aujourd’hui une ligne classique pour l’homme, avec ses bracelets en or blanc ou jaune 18 carats, diamants noirs ou blanc, soulignant toute la masculinité de l’homme d’aujourd’hui.

DJULA_HOMME

Également engagée dans une démarche éthique, la maison Djula s’engage à connaître l’origine des pierres précieuses de ses bijoux, afin qu’elles ne proviennent exclusivement des zones sans conflit ni de carrières faisant travailler de jeunes enfants.

 

Historiquement réputée pour son savoir-faire du travail de la perle, la Maison Worms Paris, ouvre un nouveau chapitre de son histoire depuis 2016, en revenant sur le devant de la scène en proposant des bijoux pour femmes et pour hommes, mettant la perle en avant tout en prouvant son intemporalité et sa modernité.

Créée en 1900, Worms joaillerie s’implante à Paris avec sa boutique du 7 rue Royale, en mettant la perle fine à l’honneur. En 1925, Worms devient le premier importateur en France de perle de culture du Japon.

En 1950, Suzanne Worms sollicite François Rambaud, joaillier spécialisé dans le travail des pierres précieuses et des métaux nobles, afin de travailler à ses côtés. Il prendra vite les commandes de la maison. Rejoins par ses trois fils, ils enrichissent les collections de perles venues des quatre coins du monde faisant de la maison une référence internationale de joaillier haut de gamme.

En 1960, la troisième génération Rambaud fait du magasin Worms l’une des adresses de référence de la perle. S’appuyant sur leur expertise, ils réussissent à différencier 26 couleurs de perle, attribuées chacune à une lettre de l’alphabet. C’est ainsi que fut créé « l’alphabet de la perle ».

En 1961, la famille rencontre la Polynésie par l’intermédiaire du mariage de Hugues Rambaud à Matai Sandford. Par cette union, la famille Rambaud assiste à la naissance de l’industrie de la Perliculture de Tahiti. À partir de 1985, Worms ferme sa boutique, la marque est mise en sommeil, alors que Rambaud se consacre uniquement au négoce.

En 2008, Jerôme Térangi Rambaud est nommé PDG de la société Rambaud, face à la crise internationale il décide une restructuration de l’entreprise pour préparer l’avenir.

Dans sa politique de diversification, il décide en 2016 de redonner naissance à la marque Worms Paris.

Désireux de mettre en avant la dimension moderne de la perle de culture, la marque bouscule les codes en proposant une collection de bijoux où la perle se rebiffe, pour s’inscrire dans l’air du temps.

WORMS_Paris_Urband_Bracelet_homme_Cadenas_©_Christophe_Chaverou

C’est dans cette logique que Worms Paris, décide de proposer la ligne Cadenas U’rband, résolument mâle. Elle revisite le bijou masculin en proposant un bracelet mixant modernité et force de caractère au travers d’un cadenas stylisé, accompagné d’une perle de Tahiti, fixée par deux vis, monté sur un strap de couleur interchangeable, ce bracelet offre une liberté d’allure, assurant une élégance en toutes circonstances.

 

Parmi les grands noms de la joaillerie, De Beers se positionne comme le spécialiste du diamant depuis 125 ans, en taillant ses pierres, non pas pour leur poids, mais pour leur beauté. Mondialement reconnu pour ses bijoux femme, il décide, pour cet hiver,, d’étendre son savoir-faire à l’homme en proposant deux bijoux en totale adéquation avec l’esthétique masculine classique, en jouant avec une spécificité maison le diamant brut avec : Une paire de boutons de manchette Talisman en or blanc et diamant brut brun et une bague Talisman You & Me 5mm en or blanc ou jaune avec un diamant brut brun.

De_Beers_Boutons_de_manchette_Talismaet_bagues_Anneau_Talisman_You_&_Me_Homme_2017

Frédéric Blanc

About Fred

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *