La Paris Fashion Week Printemps-été 2018, met les nouveaux talents à l’honneur

By on 22/10/2017

Grandes messes incontournables de la mode, les fashion weeks sont avant tout la meilleure publicité des grandes marques. Ces dernières profitent de ces événements, pour la promotion de leurs produits, par des shows grandioses, laissant ainsi peu de place aux nouveaux créateurs, dont les moyens plus faibles ne permettent pas de se mettre en avant.

Pour contrer ce phénomène, la Fédération de la Haute Couture et de la Mode a entrepris, depuis quelques années, de venir en aide aux nouveaux designers en invitant de nouveaux noms au calendrier officiel et en imaginant, depuis 2012, Designers Apartment, un salon entièrement dédié à la jeune création.

 

Dirigé de main de maître par la responsable du projet, Patricia Lerat, spécialiste en commercialisation de marques, Designers Apartment est aujourd’hui devenu le salon incontournable durant la Paris Fashion Week. Il compte, à son actif, de nombreuses réussites comme celles d’ Y/Project, AVOC, Koché, Victoria/Tomas, Wanda Nylon, EachxOther ou encore Christine Phung…

Acceptés sur dossier, après une étude approfondie de la part de la Fédération et en accord avec Patricia Lerat, ces jeunes marques doivent compter plus de deux ans d’existence et avoir déjà un certain chiffre d’affaires. Ces nouveaux talents restent deux à trois saisons au sein de cet incubateur, le temps de se positionner en restant à l’écoute du marché, sans jamais abandonner leur personnalité, sous l’œil attentif de Patricia Lerat.

A la sortie du salon, les marques bénéficient d’une aide de la part de la Fédération.

Pour sa onzième édition, 12 marques étaient présentes, on y a retrouvé: Afterhomework (Paris), Coralie Marabelle, Dawei, kenta Matsushige, Mazarine, MiniMe Paris, Quoï Alexander, Victoria/Tomas, qui a défilé au calendrier officiel pour la première fois et Wilfried Lantoine. Elles ont été rejointes par Da/Da Diane Ducasse, Proêmes de Paris et Savoar Fer.

Designers_Apartment_session_Octobre_2017Pierre Kaczmarek et Ellena Mottola pour Afterhomework (Paris), Coralie Marabelle, Diane Ducasse pour DA/DA, Dawei Sun pour Dawei, Kenta Matsushige, Hélène Timsit et Quentin Poisson pour Mazarine, Marie Marquet pour MinieMe Paris, Marion Gauban Cammas et Ulysse Meridjen pour Proêmes de Paris, Quoï Alexander, Eliane Heutschi pour Savoar Fer, Victoria Felman et Tomas Berzins pour Victoria/Tomas et Wilfried Lantoine.

Afterhomework_Paris_SS_2018Afterhomework ( Paris)

Coralie_Marabelle_SS_2018Coralie Marabelle

Dawei_SS_2018Dawei

Kenta_Matsushige_SS_2018kenta Matsushige

Mazarine_SS_2018Mazarine

MiniMe_Paris_SS_2018MiniMe Paris

Alexander_Quoi_SS_2018Quoï Alexander

Victoria_Tomas_SS_2018Victoria/tomas

Wilfried_Lantoine_SS_2018Wilfried Lantoine

Issue du Studio Berçot, Diane Ducasse a fait ses armes chez Lanvin, Marc Jacobs, Michel Vivien et Vincent Daré. Suite à ses différentes rencontres et face à la découverte de ses univers riches et différents, il lui paraît évident de se lancer dans sa propre vision de la mode avec son label : Da/Da Diane Ducasse. Elle s’inspire souvent du dressing masculin, dont elle revisite les coupes, les volumes et les matériaux, afin de proposer des collections féminines, réalisées par des artisans européens.

Parallèlement à son activité de chef d’entreprise, elle enseigne au Studio Berçot et collabore avec diverses marques comme Yazbukey et Inès de la Fressange.

DA_DA_Diane_Ducasse_SS_2018Da/Da Diane Ducasse

Proêmes de Paris est une marque française, fondée en 2014 par Marion Gauban Cammas, issue des maisons Jean Paul Gaultier, Christophe Lemaire, Jean-Charles de Castelbajac et Ulysse Meridjen, issu du conseil et spécialisé en marques de luxe et sport.

Remarquée, dès sa création, par des pointures en distribution de marques de niche, la marque se retrouve distribuée chez Colette et Centre Commercial à Paris, ainsi que dans de nombreux points de vente en Asie. Réputée par un raffinement atypique, des tissus soigneusement sourcés avec une attention particulière portée aux imprimés, souvent exclusifs. Proême de Paris fait fabriquer ses créations principalement en France et en Italie.

Proemes_de_Paris_SS_2018Proêmes de Paris

Savoar Fer annonce la couleur par son nom, correspondant à la traduction phonétique de savoir-faire. Imaginée par la Suissesse Eliane Heutschi, diplômée de l’Académie des Arts et Design de Bâle, la marque, basée à Paris, se focalise sur la revisite des savoir-faire oubliés pour la création de vêtements contemporains.

Lancée en février 2017, avec une première collection intitulée : Chapitre 1 Dentelle aux Fuseaux, elle récidive pour l’été 2018, avec sa seconde nommée : Chapitre 2 Point de croix, remettant à l’honneur cette technique de couture simple, en lui offrant des lettres de noblesses.

SavoarFer_N2_PE_2018

SavoarFer_N2_SS_2018Savoar Fer

Parmi les jeunes marques présentes au calendrier officiel, issues de Designers Apartment ont a retrouvé :

Each x Other imaginé en 2012 par Ilan Delouis, designer de mode et Jenny Mannerheim, directrice artistique et galeriste avec la volonté d’imaginer un nouveau vestiaire intemporel, pour l’homme et la femme, en faisant appel à des artistes, des designers et des artisans, afin d’apporter une touche inventive et différente à leurs créations.

Fidèles à leur démarche, le duo a présenté des tenues urbaines, créatives aux volumes étudiés et recherchés.

EachxOther_SS_2018Each x Other

Koché a vue le jour en 2014, sous l’impulsion de Christelle Kocher, qui a souhaité réunir dans sa griffe ses deux passions : la street culture et sa passion du savoir-faire artisanal. Si au premier abord, on pouvait croire ce mariage impossible, elle prouve de saison en saison que cette union est tout à fait concevable et sa dernière collection en est une la consécration. Ce n’est d’ailleurs surement pas le hasard, si la créatrice a choisi l’enceinte de l’église saint Merri, pour présenter son défilé, unissant à la perfection le sportswear au style couture. Broderies, détails de coupe se mélangent à des pièces habituellement utilisées pour les moments de détentes, afin de former un nouveau style raffiné à porter au quotidien.

Koche_SS_2017

Koche_Final_SS_2017Koché

Neith Nyer a été créée en 2013 par Francisco Terra. D’origine brésilienne, il commence son apprentissage chez Givenchy et Carven et c’est tout naturellement en France qu’il décide d’implanter sa marque. Adepte des mélanges et des basiques de garde-robe qu’il aime retravailler. Fidèle à sa ligne de conduite, il propose un travail sur la déconstruction du vêtement.

Neith_Nyer_SS_2018Neith Nyer

Y/project qui a reçu le grand Prix de l’Andam 2017, est devenu un des noms les plus incontournables parmi les marques qui comptent ainsi qu’un prescripteur de tendances les plus dynamiques. Le style avant-gardiste, imposé par Glenn Martins, depuis le décès du fondateur Yohan Serfaty, est aujourd’hui présent dans les meilleurs points de vente du monde aux côtés des plus grands noms.

Y_Project_SS_2018Y/Project

Présentes ou non au calendrier officiel, les jeunes marques font évoluer la mode en participant à la renommée avant-gardiste et pointue de Paris. Elles sont indispensables à l’évolution des mentalités en matière de mode, permettant ainsi l’émergence de nouvelles tendances. L’avant-gardisme n’étant pas le fort des grandes marques, qui préfèrent puiser dans leur ADN afin d’assurer leurs chiffres d’affaires.

Anne Sofie Madsen, inscrite au calendrier officiel en 2015, présente sa vision artistique de la mode depuis la création de sa marque 2011. Diplômée de l’Académie Royale de Beaux Art du Danemark, elle commence son apprentissage aux côtés de John Galliano puis d’Alexander McQueen.

Sans pour autant perdre sa personnalité, ses collections toujours très créatives deviennent de plus en plus portables. Pour la saison été, elle propose ses premières créations masculines ainsi que sa deuxième collection de bijoux faite en collaboration avec Vibe Harloef.

Anne_sofie_Madsen_SS_2018Anne Sofie Madsen

Jourden, fondée en 2012 à Hong Kong par Anais Mak, repose sur le questionnement permanent de l’impact des cultures étrangères sur la société asiatique et plus précisément de l’influence des codes hérités du colonialisme britannique sur l’environnement de l’enfance de la créatrice à Hong Kong. Elle souhaite, à travers sa marque, réaffirmer une esthétique basée sur l’interprétation des attributs bourgeois de la féminité.

Pour le printemps-été, un certain optimisme tranche subtilement avec un certain conservatisme, tandis qu’une touche d’exotisme transpire doucement sur des formes courtes et décolletées.

Petit à petit la marque s’impose avec assurance, comme dernièrement dans les vitrines de chez Colette, avec son style reconnaissable au premier coup d’œil.

Jourden_SS_2018Jourden

JOUR/NÉ, fait incontestablement partie des jeunes marques françaises en plein essor, comme le prouve son entrée au catalogue de la Redoute 2017. Pour l’été c’est avec Coca Cola qu’elle s’associe pour une collection capsule de 15 pièces qui a défilé en même temps que la collection printemps-été baptisée « Residence Secondaire ». Dans la même lignée, cette capsule dévoile un vestiaire du quotidien inspiré des années 70’s, empreint de fraîcheur et de nostalgie. Denim rouge souligné de surpiqures blanches, poches en forme de cœur, popeline aux motifs hawaïens ou encore set en éponge.

JourNe_x_Coca_Cola_SS_2018Jour/Né X Coca-Cola

La collection JOUR/NÉ X Coca-Cola reflète à la perfection la modernité et la joie de vivre de ces deux marques et sera disponible dans une sélection de points de vente à l’international dès le mois d’avril 2018.

Pour les fans impatients, le T-shirt reprenant les codes phares de la collection ainsi qu’une bouteille inédite signée COCA-COLA X JOUR/NÉ est disponible dès maintenant chez Colette.

JourNe_SS_2018Journ/né

Liselore Frowjin s’est fait découvrir en France, lors du Festival de Hyères, en décrochant le Prix Chloé, en 2014. Depuis, cette Néerlandaise, amoureuse d’art, nous entraine chaque saison dans son univers créatif souvent aux antipodes. Pour l’été, c’est vers le Mexique qu’elle nous fait voyager avec des clins d’œil vers ce pays coloré avec des rappels de broderies ou de superpositions, tout en y intégrant des coupes et des détails contemporains futuristes avec des couleurs métalliques.

Liselore_Frowijn_SS_2018Liselore Frowijn

Basée à Shanghaï, Sirloin est le fruit de la réunion de la Japonaise Mao Usami et du Suédois Alve Lagercrantz, tous deux issus de la Central Saint Martins School. La marque a déjà reçu la bourse du grand Prix LVMH Prize, le L’Oréal Professional Young Design Talent et le prix Sally Woodward.

Fidèles à leur démarche créative, les deux complices ont souhaité avec cette collection dénoncer la société de consommation actuelle, avec comme point de départ Miami et le système américain dont la Chine s’est approprié les codes pour arriver à une société où plus rien n’a de valeur ni de sens.

Sirloin_SS_2018Sirloin

Frédéric Blanc

About Fred

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *