Haute Couture Fashion Week Hiver 2015-16

By on 14/07/2015

C’est sous la canicule parisienne qu’ont été présentées les collections Haute Couture Automne-hiver 2015-16. La tendance d’une mode sans saisonnalité se confirme, ce qui en matière de haute couture se justifie tout à fait par des clientes vivant sous toutes les latitudes. Pas de réelles tendances, mais plutôt des affirmations de styles par les couturiers, qui profitent de cet art pour exprimer leur idée de la mode loin des contraintes du marketing.

Pour Atelier Versace, Donatella voit la femme en gipsy chic. Moins dominatrice qu’a l’accoutumée, elle est plus romantique, même si elle n’oublie pas d’être sexy. Les broderies et les couronnes de fleurs font un rappel aux années 70 sans pour autant tomber dans le passéisme.

Atelier_Versace_Haute_Couture_AH_2015-16

Dice Kayek a présenté une des collections les plus couture et portables de la semaine. Bien dans notre époque, elle s’adresse à des clientes jeunes et dynamiques qui désirent s’habiller en couture sans paraître « too much ». On retrouve bien évidemment la signature de son style dans ses robes, qui se parent de broderies de couleurs ou de cristaux, mais également une grande nouveauté avec des costumes et des smokings apportant une nouvelle dimension à son travail.

Dice_Kayek_Haute_Couture_AH_2015-16

Christian Dior, sous l’impulsion de Raf Simons, qui vient de renouveler son contrat comme Directeur artistique de la Maison, continue a explorer le style haute couture non ostentatoire. Des coupes, aux apparences simples pour une allure sobre, sont néanmoins de véritables chefs-d ‘œuvre de construction issus des petites mains d’un des meilleurs ateliers de Paris.

Christian_Dior_Haute_Couture_AH_2015-16

Ralph & Russo aiment les tapis rouges et les propositions de ces deux anglais sont idéales pour toutes les cérémonies officielles. Le style est épuré avec des coupes plus simples mais gagne en broderies. Des robes de cocktails courtes aux tenues longues en passant par les combinaisons pantalons. Les femmes élégantes auront une multitude de choix pour leurs soirées.

Ralph_&_Russo_Haute_Couture_AH_2015-16

Serkan Cura a son style et l’assume à 100%. Ici les plumes et les fourrures sont le leitmotiv de la maison. Son travail de la plume est aujourd’hui reconnu internationalement, puisque Victoria Secret lui demande à nouveau de collaborer avec elle pour son grand défilé. La maison Swarovski soutient le travail du jeune créateur et cela se voit. Les cristaux viennent se poser sur les mains sous forme de bagues fleurs géantes et se mêlent aux tenues dans une harmonie parfaite. Serkan ne limite pas son art à la femme. Il propose également des créations pour hommes, qu’il s’amuse à déshabiller pour mieux les parer.

Serkan_Cura_Haute_Couture_AH_2015-16

Chanel, dont le défilé est attendu presqu’ autant pour ses décors que pour sa mode, nous a entraîné dans l’univers du casino. Pour Karl Lagerfeld la mode est un jeu qui génère beaucoup d’argent dont ce décor était le meilleur emblème.

Chanel_HC_Final_©_Olivier_Saillant

On retrouve les tailleurs typiquement Chanel avec la célèbre veste qui a fait la signature de la maison. Des robes de cocktail et du soir proposent ainsi un vestiaire complet pour toute heure du jour ou de la nuit.

Chanel_Haute_Couture_AH-2015-16

Stephane Rolland a choisi l’intimité de ses salons pour proposer sa collection. Très épurées ses robes et ses combinaisons pantalons sont faites pour des femmes longilignes, zéro défaut et sûres d’elles.

Stephane_Rolland_Haute_Couture_AH_2015-16

Julien Fournié impose sa signature de saison en saison. On retrouve son style dès le premier tailleur ainsi que dans sa première robe longue décolletée V. Très noire, cette collection s’adresse plutôt à des filles jeunes qui souhaitent paraître plus femmes et mystérieuses.

Julien_Fournié_Haute_Couture_AH_2015-16

A l’opposé de ce style, Yiqing Yin a puisé sa collection dans la mue du serpent. Ses tenues semblent comme en lévitation autour du corps. La légèreté et la fluidité des matières n’entravent à aucun moment les mouvements et se transforment en seconde peau. Plus épuré qu’à l’accoutumée ce pourrait être un prêt-à-porter de luxe pour les non initiés, mais il n’en est rien, chaque détail de coupe nécessitant un réél savoir-faire pour un tombé si naturel.

Yiqing_Yin_Haute_Couture_AH_2015-16

Giorgio Armani Privé réinvente son style sans pour autant tomber dans la simplicité. La femme Armani aime les pantalons et il est un des rares à en proposer autant. Il n’en oublie pas pour autant les robes du soir, qu’ils brode à la limite de l’overdose, le tout dans un chic dont il est presque le seul à avoir le secret.

Giorgio_Armani_Privé_Haute_Couture_AH_2015-16

Alexandre Vauthier, à la tête de la plus jeune des maisons de haute couture, a su imposer son style dans le sérail des maisons de luxe. Sa femme est rock, sexy, jeune et belle. Elle aime montrer son corps au travers de fentes taillées dans les étoffes.

Alexandre_vauthier_Haute_Couture_AH_2015-16

Maison Margiela a présenté pour la première fois à Paris sa collection sous la direction de John Galliano, qui avait souhaité présenter la dernière fois à Londres. Pour les mauvaises langues qui disaient que le couturier était définitivement mort professionnellement, il prouve qu’il est bien vivant et qu’il sait se renouveler. Loin du style qui l’a fait connaître il réalise une collection Margiela 2015 dans laquelle il mixe les ADN de chacun pour un résultat unique.

 

Elie Saab, empereur de la robe de bal, invente la princesse 3.0. Elle défile à 100 à l’heure dans ses robes longues dorées et brodées sous les décibels de Nirvana. Elle se pare de bijoux d’inspiration byzantine avec une minaudière en fourrure pour une allure mélangeant les codes afin de mieux les réinventer.

Elie_Saab_Haute_Couture_AH_2015-16

Jean Paul Gaultier prouve qu’il n’est pas obligatoire de voyager au bout du monde pour imaginer une collection de haute couture. Il s’inspire de la Bretagne et de son folklore stylistique pour un résultat a mi-chemin entre tradition et modernité dépoussièrant considérablement l’histoire du costume. Tous les codes maisons sont présents, la marinière a plus que jamais sa place tout comme le trench, sans cesse renouvelés pour mieux perdurer.

Jean_Paul_Gaultier_Haute_Couture_AH_2015-16

Viktor & Rolf , dont le propriétaire du nom, Renzo Rozzo, a souhaité stopper le prêt-à-porter afin que le duo se concentre sur sa ligne haute couture et surtout les parfums, a opté pour une collection conceptuelle autour du monde de l’art et plus particulièrement des tableaux. La femme, comme extraite du cadre, prend vie se transformant en œuvre vivante.

Viktor_&_Rolf_Haute_Couture_AH_2015-16

Alexis Mabille a choisi le Palais Garnier, non pas pour défiler mais présenter une installation basée autour de sa collection de robes fourreaux pour les grands soirs.

Alexis_Mabille_Haute_Couture_AH_2015-16

Zuhair Murad a clôturé cette semaine en se reconcentrant sur son style et sur ce qu’il sait faire le mieux, une mode haute couture mêlant tradition et modernité. Il s’adresse à des jeunes filles qui aiment la vie, sortir et danser dans des tenues hyper sexy, glamour et chic. Reconnu pour ses robes transparentes ne dévoilant que ce que le couturier souhaite, il décide pour cette saison de libérer les jambes au travers de minirobes, de robes fendues et de combinaisons pantalons moulantes pour un résultat hyper contemporain.

Zuhair_Murad_Haute_Couture-AH2015-16

Frédéric Blanc

About Fred

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *