Avec les bougies, les créateurs s’invitent dans vos intérieurs

By on 21/01/2014

Envie d’une pièce de créateur… optez pour une bougie Karl Lagerfeld, José Levy, Hervé L.Leroux, Bensimon, Caroline Herrera.

La maison de prêt-à-porter Karl Lagerfeld a choisi Welton London, marque de bougies parfumées de prestige, pour créer les senteurs, fabriquer et distribuer sa ligne siglée Karl Lagerfeld. Pour cette première collection sous le nom Karl Lagerfeld, le créateur de parfums, John-Paul Welton basé à Grasse, a su capter l’univers de la maison pour le traduire olfactivement et le décliner en 3 bougies parfumées : Oud et Bois de santal, Figue et poivre noir et Essence rare. http://www.karl.com

Essence Rare Karl Lagerfeld

Essence Rare Karl Lagerfeld

Oud & Bois de Santal est un accord oriental gourmand qui débute avec des notes chaudes de noisettes, de tabac mêlées au feu de bois qui dévoilent un cœur de santal, nuancé par la fraîcheur de la fleur de sel à la tonalité marine. L’alliance du miel doré et d’un soupçon de vanille en fond libère un sillage suave.

Figue et poivre noir est une création fraîche, florale, piquante et veloutée à la fois. La douceur de la figue sublimée par son accord avec le santal libère une chaleureuse note boisée lactée. Le côté épicé et vert de l’élémi annonce un cœur relevé qui met en exergue le poivre noir allié à la cardamome piqués de feuilles de violette. Le cèdre et le santal Mysore en fond s’enveloppent d’une pointe d’iris dégageant une douceur poudrée.

Essence rare est un boisé épicé qui met à l’honneur l’iris et le bois de cachemire. La cannelle à la sensualité ardente en tête s’adoucit au côté du bois de cachemire boisé musqué puis son cœur rayonne d’encens, de cuir intense, d’iris poudré, le tout pimenté d’une pointe de safran. Ce cœur repose sur un fond boisé où s’entremêlent santal, vétiver et patchouli.

Pour l’ouverture de la 1re boutique Diptyque au Japon, José Levy signe 2 photophores. En résidence à la Villa Kujoyama, l’Institut français de Kyoto en 2011, José Levy est parti à la rencontre d’artisans japonais pour capter leur relation à la lumière et réaliser une installation pour la première Nuit Blanche de la ville : un parterre de 50 bougies Diptyque. De retour à Paris, pour célébrer l’ouverture de Diptyque Tokyo, il imagine 2 photophores lanternes abritant deux bougies intitulées Tokyo et Paris.

Lanternes Paris-Tokyo signées José Levéy pour Diptyque

Lanternes Paris-Tokyo signées José Levéy pour Diptyque

Un jeu entre les deux cultures puisque le macaron « Paris » est légèrement plus petit que « Tokyo » comme certains accessoires de table japonais réservés aux femmes qui sont toujours d’une taille légèrement inférieure aux exemplaires masculins. « J’aime l’idée des choses (…) qui se découvrent. Que la première perception soit immédiatement bousculée, modifiée, transformée, déplacée. » explique le créateur.

Présent au Japon depuis plus de dix ans, « c’est à Tokyo, dans le quartier d’Aoyama, au luxe alternatif et dont l’éclectisme correspond aux valeurs de la maison, que Diptyque vient mettre en scène son art de vivre, pour notre première boutique japonaise » explique Fabienne Mauny, directrice exécutive de la marque. La boutique ? Un petit immeuble de deux étages, à deux vitrines. C’est en traversant un jardin japonais, hommage à cette culture ancestrale, que l’on pénètre dans ce lieu dédié aux sens. Une sculpture, comme un tronc d’arbre stylisé fait de 550 bougies, petites et grandes, ancre le lieu dans son essence : le culte de l’odorat… À droite, un mur consacré à la maison, où, pour choisir une bougie, on l’extrait pour la poser sur un coussin et humer l’intérieur du verre imprégné… Quelques cubes fermés par les tissus des créateurs de la maison abritent la gamme 34 boulevard Saint Germain, iconique… www.joselevy.fr et www.diptyqueparis.fr

Hervé L.Leroux drape même les bougies. Autodidacte, Hervé L. Leroux crée en 1985 sa marque sous le nom d’Hervé Léger, un nom indissociable depuis les années 90 des robes à bandes qui donnent aux femmes un corps de sirène. Un différend avec son investisseur se traduit en 1999 par la perte du contrôle de sa société, puis de l’usage commercial de son nom. Hervé Léger devient, en 2000, Hervé L. Leroux. Plus de bandes mais des drapés, sa nouvelle marque de fabrique. Ses robes longues ultra glamour, d’une souplesse infinie, foulent alors les tapis rouges et habillent des femmes plutôt pulpeuses. Réputé pour sa passion de la forme féminine, ses robes de haute couture drapées sont littéralement sculptées sur le corps. La matière : le plus souvent un jersey de viscose ou de soie qui permet des tombés superbes. La structure de la robe assure des formes parfaites ou presque à celle qui l’enfile grâce à un gainage invisible en dessous.

Bougie Hervé L.Leroux

Bougie Hervé L.Leroux

La giroflée représente la note de tête. C’est une ancienne petite fleur avec un parfum puissant et envoûtant. Pétales de Jasmin, Magnolia, Gardénia et Tubéreuse ont été sélectionnés pour la note de cœur. Musc et de bois de cèdre représentent la base. La bougie en porcelaine noire est fabriquée à la main à New York par le studio de design de parfum Joya pour Hervé L. Leroux. Elle est inspirée par ses créations drapées. L’idée de l’arête de coupe en biais évite toute brûlure au moment de l’allumage. www.hervelleroux.com

Bensimon, une maison qui ne s’arrête pas aux frontières du textile. Voyageur, Serge Bensimon est passé du surplus militaire à la mode, de la décoration à l’art, de l’art à la littérature, sans déroger à sa vision personnelle : une certaine idée du lifestyle où la couleur, l’élégance, et la joie de vivre s’entremêlent… Au début des années 80, il ouvre avec son frère Yves la 1re boutique dans le Marais, rue des Francs Bourgeois. Inspirée par l’univers du voyage, l’enseigne des collections Bensimon devient Autour du monde. Aussitôt, d’autres boutiques voient le jour et notamment, Home Autour du monde, à la fois des lignes de prêt-à-porter et des objets de décoration. Le style : un mélange des genres et des couleurs, dans un esprit casual chic et féminin, qui privilégie la couleur et les belles matières. Une mode déclinée avec toujours autant de passion pour les teenagers, fans de la Tennis, à travers la ligne B.TEAM, un vestiaire mixte. Serge Bensimon n’en finit pas d’étendre son univers avec en 2009, la librairie Artazart qui accorde une place au design et au graphisme. Dans la foulée, il ouvre sa galerie d’art, la Gallery S.Bensimon, un espace d’expression entre art contemporain et design.

Bougie myrrhe de Bensimon

Bougie myrrhe de Bensimon

La bougie parfumée Home Autour du Monde réveille vos désirs les plus lointains et transporte aux quatre coins du monde avec ses 12 senteurs enivrantes. De fabrication française, elle est 100% artisanale, avec une cire 100% végétale et une mèche 100% pur coton. www.bensimon.com

Caroline Herrera, une élégance intemporelle
Né au Vénezuela, Carolina Herrera a baigné dès l’enfance dans une certaine culture mode internationale. À 13 ans, sa grand-mère l’emmène à Paris pour assister au défilé de haute couture Cristobal Balenciaga. Comme elle le dit: «Mon œil était habitué à voir de belles choses”. Réputée pour son élégance impeccable et un style intemporel, Carolina Herrera a été considérée dans les années 1980 comme l’une des femmes les mieux habillées et a été photographiée par les photographes les plus célèbres. Elle a présenté sa première capsule à New York en 1981 avec les encouragements de Diana Vreeland, légendaire rédactrice en chef du Vogue. Aujourd’hui, c’est une entreprise familiale, où mère et fille travaillent en étroite collaboration. Carolina Herrera de Baez a rejoint l’entreprise en 1997 en tant que directeur de la création à la maison Herrera parfums, qui propose, entre autres, des bougies : Figuier de Cisile, Cuir et Feu, Jasmin de Chine sont les trois senteurs élégantes développées par la marque. www.carolinaherrera.com

La bougie Carolina Herrera

La bougie Carolina Herrera

 

About Corinne

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *