Milan Fashion-week

By on 23/02/2014

Après New-York, Londres, Milan, l’hiver 2014-15 envahit, en ce mois de Février 2014, toutes les grandes capitales avec les plus belles collections des créateurs de mode féminine. Fashion-spider a choisi cette saison de faire le focus sur trois noms qui ont marqué cette semaine.

Peuterey, qui aime faire voyager ses adeptes, a décidé de les emmener dans les villes les plus effervescentes du monde sur les pas d’héroïnes bravant le froid avec assurance par l’utilisation de « outwear traditionnel » mêlé à la technologie, cœur de cible de la maison. Conçue pour exprimer le dynamisme de la vie actuelle, elle a tout prévu pour faciliter la vie de la femme, qui n’a plus le temps de changer de tenue entre ses rendez-vous de la journée et ceux du soir. La palette se module pour traduire l’atmosphère des panoramas urbains : nuances froides des capitales du nord aux tonalités profondes des métropoles du business international et des highways infinis dans un esprit dark biker.

Peuterey FW 14-15

Pour N°21, Alessandro Dell’Acqua joue avec les codes et transforme la femme en garçon manqué en créant une garde-robe où tout se mélange, le féminin au masculin, la souplesse à la rigueur, la mousseline au shetland, le jour au soir, bref un style chaotique à l’image de notre société où les règles sont en complète métamorphose. Le tout est magistralement rehaussé de broderies, de matières précieuses comme les plumes et la fourrure, qui donnent encore plus de contraste au mixage des pièces. Les chaussures, ballerines richement brodées ou boots masculines apportent un esprit de contradiction qui exprime à la perfection l’idée que la mode est aujourd’hui une affaire de style, le plus important n’étant pas de tenir compte des convenances, mais de créer sa propre image en toute liberté.

N°21 par Alessandro Dell'Acqua FW 2014-15

La femme Andrea Incontri est une citadine beaucoup plus classique, mais qui ne manque pas d’humour avec ses manteaux et tailleurs multipoches et ses robes aux motifs tridimensionnels. La palette de couleurs est empruntée à la ville avec le gris asphalte et à la nature avec des tons bruns et mousse. Des couleurs plus vives comme le rouge et l’ocre viennent réveiller l’ensemble pour casser le côté guerrière des villes, qui se dégage des lignes très masculines. L’hyper féminin se retrouve dans des robes et des tailleurs et surtout dans les ensembles shorts voire micro shorts qui apportent une modernité à l’ensemble un peu trop old fashion.

Andrea Incontri FW 2014-15

Prochaine escale : Paris pour sa fashion week du 25 Févier au 5 Mars suivie d’un résumé des tendances par Fashion-spider

Frédéric Blanc

About Fred

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *