ISSEY MIYAKE nous propose ses lumières

By on 15/06/2012

Comme tous les ans, à l’occasion des Designer’s Days, du 31Mai au 4 juin, Issey Miyake nous présente une création artistique où l’art rencontre son univers. Ces deux éléments, il faut bien le dire, ne font qu’un dans cette maison où le conceptuel prend forme pour nous habiller !

Issey Miyake pour Artemide

Cette année, ce sont des sculptures d’éclairage que nous avons pu admirer, provenant de la collection IN-EI ISSEY MIYAKE, conçues par Issey Miyaké et son Reality Lab et réalisées par Artemide.

Issey Miyake par Artemide

En japonais, « IN-EI » signifie « ombre, obscurité, nuance ». C’est pourquoi, ces produits lumineux ne sont pas réellement des lampes, mais plutôt des œuvres lumineuses. Elles doivent une partie de leur héritage conceptuel et technologique au Miyake Design Studio, en particulier à Issey Miyake et à son équipe de recherche et de développement: le Reality Lad. En 2010, ce dernier a présenté « 132 5.ISSEY MIYAKE » dont elles sont complètement inspirées et réalisées avec le même principe que cette ligne de vêtements.

collection 123 5 ISSEY MIYAKE

Une collection dont le processus de création est issu d’un programme mathématique mis au point à partir des principes géométriques tridimensionnels du mathématicien Jun Mitani pour un résultat inédit : la création de vêtements totalement pliabless à plat et redéployable en trois dimensions à partir d’une pièce de tissu unique.

C’est donc, tout naturellement, après le succès de cette ligne que le studio a décidé d’élargir ce principe aux produits d’éclairage.

Sensible à l’écologie, Issey Miyake a souhaité utiliser une fibre textile inédite obtenue à partir de matériaux entièrement recyclés, comme les bouteilles en polyéthylène terephthalate ( P.E.T). Elle permet de diffuser la lumière d’une manière très subtile et ingénieuse. Le recyclage des bouteilles utilise une technologie verte, qui réduit jusqu’à 40% la consommation d’énergie et les émissions de CO2 par rapport à la production de matériaux ordinaires. L’éclairage à leds conforte l’idée de la sauvegarde d’énergie.

Dans le respect de la ligne « 123 5. ISSEY MIYAKE », ces lampes, aux formes à la fois aériennes et architecturées, sont fabriquées en associant la technologie du pliage, la structure du matériau recyclé et le traitement complémentaire de la surface. Cette technique leur assure une tenue parfaite sans ajout de châssis interne et elles peuvent reprendre facilement leur forme à plat originelle en cas de déplacement.

Pourquoi « 123 5. ISSEY MIYAKE » ?

1 : chaque produit se compose d’une seule pièce de tissu unique.

2 : indique le pliage initial en 2D

3 : évoque la 3D de son déploiement dans l’espace

5 : précédé d’un espace vide, se réfère à la métamorphose de ces formes destinées à se transformer en vêtements ou en objets. Ce chiffre représente à la fois l’imagination et l’avenir de l’homme devenu responsable face à l’environnement.

Collection 123 5 ISSEY MIYAKECollection 123 5 ISSEY MIYAKE

Ces lampes sont visibles à la boutique Issey Miyaké du 11, rue Royal à Paris, jusqu’au 20 Juin 2012 et seront disponibles à la vente chez Artemide à partir de Novembre 2012 ainsi qu’une sélection à la boutique.

Texte : Frédéric Blanc

About Fred

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *