Le Modiste Jacques Pinturier pose ses cartons à chapeaux au musée

By on 04/08/2015

Les vacances sont le moment idéal pour prendre son temps et se cultiver en allant voir des expositions. Pour les fans de mode et les amateurs de chapeaux, qui restent en France cet été, et qui parcourent le pays ou qui visitent la région de la Loire, l’exposition de Monsieur Jacques Pinturier, célèbre modiste parisien, est incontournable.

Bien Plus que de simples accessoires de mode, les chapeaux et leurs techniques de fabrication s’apparentent à de réelles œuvres d’art qui dépassent l’intérêt unique des afficionados du couvre-chef et des amateurs de belles choses.

Méconnu du grand public, Jacques Pinturier fait partie des grands noms de la mode. Il a décidé en 2005 et en 2013, à l ‘arrêt de sa carrière, de faire don d’une grande partie de sa collection de chapeaux à l’Atelier-Musée du Chapeau, La Chapellerie à Chazelles-sur-Lyon.

Le_Musée-Atelier_de_La_Chapellerie

46 années de travail son ainsi représentées au travers de ses créations et aussi de documents, croquis et photographies permettant de mieux comprendre sa passion et son processus de fabrication jusqu’à la réalisation. Aucune exposition n’avait encore été consacrée à cet artiste en France et les 80 pièces exposées dans l’ancienne chaufferie datant du XXe siècles lui rendent un hommage digne de son engagement pour son savoir-faire.

Son surnom, Monsieur Jacques, c’est ainsi que ses proches l’appellent, lui vient de l’époque où il travaillait chez Gilbert Orcel, puis Antonio Canovas del Castillo. Sa femme Betty, alors seconde vendeuse chez Gilbert Orcel, oncle de Jacques, le nommait de cette manière en suivant la tradition ancestrale dans les ateliers de s’adresser au patron, et par ricochet le neveu du patron a bénéficié de cette appellation.

Son parcours professionnel servira de trame à travers les trois étapes importantes de sa carrière : Orcel, Castillo et sa griffe Jacques Pinturier.

Création_Jacques_Pinturier_Capeline_1990Capeline en canevas rouge et noir . Calotte ronde en canevas doublé noir avec très grand bord rouge, bordée de velours et plissé en un gros nœud peint en noir. Début des années 1990.

Né en 1932, sa passion des chapeaux semble déjà présente et il s’amuse dès l’âge de 10 ans à dessiner ses premiers modèles, qu’il montre à son oncle Gilbert Orcel, modiste de renom. En 1950, il intègre l’atelier familial en participant activement à la conception des modèles. Il lance notamment en 1951 le principe des voilettes en demi-lune et, en 1955, celui des voilettes moulées sur une coiffe. De cette période, il dit avoir eu beaucoup de chance d’entrer « dans la mode par le bas et par le haut, par l’apprentissage technique et par la création ».

En 1964, introduit par Jacques le Brigant, directeur artistique de Nina Ricci, il entre chez Castillo et dirige la création des chapeaux.

Janvier 1968 voit naître son propre atelier, rue Cambon, où il travaille seul et essentiellement pour une clientèle privée, tout en collaborant, dans les premières années, aux collections de couturiers tels Jean-Louis Scherrer, Molyneux, Christian Dior, Balenciaga et Schiaparelli.

Chapeaux_Jacques_pinturier_Toque_en_Canevas_Coloré_1995_et_Création_en_toile_2017Toque en canevas coloré, «la rose des sables». Canevas moulé sur sculpture, évoquant la pierre trouvée dans le désert. Il est peint à la bombe dans un dégradé de couleurs, allant du bleu, à la base de la création, aux tons jaune et orangé. Un ruban de velours bleu turquoise orne tout le pourtour, masquant le fil de métal gainé de velours jaune d’entrée de tête. 1995 / Création en toile de peintre découpée. Ovale de toile de peintre découpé tel une pelure d’orange. La toile, peinte de couleur blanche est bordée d’un fil de métal rigide gainé de velours noir. De petits miroirs en plastique découpés en forme de larmes ornent la création de 2007.

S’éloignant de la conception traditionnelle du chapeau, il se définit comme un artiste et non comme un modiste et se tourne résolument vers la recherche. Il réinvente des modèles traditionnels, façonne des formes sobres et également audacieuses, voire d’une excentricité contrôlée, pour des occasions particulières. Ses chapeaux ont bien évidemment connu la gloire sur les champs de courses d’Ascot et dans les mariages princiers.

Chapeau_Jacques_Pinturier_Capeline_1995Capeline en grillage léger bleu. Capeline asymétrique, plongeante d’un côté, relevée de l’autre, en grillage, très léger, bleu donnant de la transparence. Ouverte sur le dessus, elle est ornée d’un nœud en canevas blanc garni de larmes en feutre noir. Printemps 1995.

Cet artiste à la vision particulière de la mode a toujours travaillé ses créations en osmose avec la personne à qui elles étaient destinées. Pour lui, cliente et créateur participent ensemble à la vie de cet art de l’éphémère par une initiation réciproque indispensable, qui consiste comme par magie à révéler l’image d’un visage. Il insiste tout particulièrement sur le regard qui contribue au dialogue instauré entre la cliente et le modiste.

Créations_Jacques_Pinturier_Assemblage_Géométrique_2002_Chapeau_Volumineux_2002Assemblage géométrique d’un rond découpé et d’un rectangle, tous deux réalisés dans une photographie – ciel bleu et nuages blancs – d’inspiration surréaliste.Un visage a été dessiné au trait noir, sous un nuage du rectangle. Création portée pour une exposition au magasin du Printemps. Octobre 2000. / Volumineux chapeau en plastique et canevas rose. Calotte ouverte sur entrée de tête en métal gainé de velours rose, avec 2 longues et fines brides de velours assorties. Bord en plastique, très large, travaillé dans un mouvement vertical et ornée de motifs en paille rose. Deux grands volumes en canevas rose, disposées horizontalement, ornent l’avant ainsi que quatre boules bijou qui garnissent le point de fixation. 2002.

L’exposition permet de découvrir des pièces dont les matériaux sont très inhabituels, détournés de leur destination, comme par exemple le rhodoïd, la toile de métal rigide employée nue ou gainée de velours. Ils ont permis à Monsieur Jacques de créer des formes abstraites et uniques, confortables et légères, qui s’apparentent aux créations de haute-mode.

Ornement_de_tête_2006_Jacques_Pinturier_Ornement de tête «Note de musique». Note de musique géante réalisée à partir d’une pellicule plastifiée, effet miroir collée sur une toile de peintre, fixée sur un serre-tête en velours bleu nuit. Voilette noire en garniture. 2006.

L’Atelier-Musée du chapeau a ouvert en 2013 sur le site de la Chapellerie, ancienne usine Fléchet, qui a vu le jour en 1902 et entièrement réhabilitée à Chazelles-sur-Lyon, principale cité de production du chapeau de feutre de luxe en France au début du XXe siècle. Résolument tourné vers la valorisation des savoir-faire, ce lieu unique dédié au chapeau, à la mode et au luxe, est un véritable espace de découverte qui sert d’écrin aux créateurs emblématiques et raffinées des grandes maisons françaises (Nina Ricci, Saint-Laurent Paris, Hermès, Jean Paul Gaultier, Dior, Givenchy, Lanvin…), mais également des entreprises qui ont fait la renommée de Chazelles-sur-Lyon .

Le_Musée_Atelier_de_La_Chapellerie_Atelier_d'appropriage 16Atelier d’appropriage

Musée_Atelier_de_La_Chapellerie_Atelier_de_pailleAtelier de paille

Musée-Atelier_de-La Chapellerie_vitrine_1920-25vitrine 1920-25

Le site accueille une exposition permanente et un espace d’exposition temporaire, un atelier de production, un centre de formation en mode-chapellerie, un centre de ressources et de documentation, les réserves, un espace événementiel, cinq ateliers de créateurs, une boutique et un restaurant.

Exposition Monsieur Jacques, Jacques Pinturier du 25 Avril au 4 Octobre 2015

Atelier-Musée du Chapeau, La Chapellerie : 31 rue Martouret, 42140 Chazelles-sur-Lyon

Ouvert tous les jours de l’année de 14h à 18h sauf les lundis, les25 décembre, 1erJanvier et 1er mai.

Ouvert tous les jours de Juillet et d’aout de 11h à 18h30.

Plus de renseignements sur le site.

Bonne visite

Frédéric Blanc

About Fred

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *