Les « in and out » des directeurs artistiques

By on 18/02/2018

Quoi de neuf à la tête des plus grandes marques de mode en ce début 2018 ? Poste le plus convoité par les designers, ces sièges éjectables sont devenus de véritables enjeux pour les créateurs. À l’image d’un mouvement permanent, il devient impossible de se rappeler qui s’occupe du style de telle ou telle maison, les changements étant devenus bien trop rapides, c’est pourquoi une mise à jour est nécessaire.

 

Alors que le dernier papier de Fashion-Spider vous laissait sur une interrogation concernant l’absence de designer chez Céline, suite au départ de Phoebe Philo en décembre 2017, LVMH a révélé le nom du successeur le 22 janvier 2018, en créant un séisme dans le milieu. En effet, avec le retour d’Hedi Slimane au sein du groupe, en le plaçant à la tête de Céline, la rivalité entre le groupe de Bernard Arnault et Kering semble intarissable.

Nommé parmi les créateurs les plus talentueux de son époque, Hedi Slimane à commencé par se faire remarquer chez Dior Homme, où de 2000 à 2007 il repositionne la marque comme l’une des plus pointue et des plus suivie en matière de mode masculine. En 2012, il rejoint Saint Laurent pour devenir le directeur créatif global de la marque, remettant ainsi le nom à la première place. En 2016, il donne sa démission, en partie en raison d’un parfum fabriqué par le groupe L’Oréal et non avalisé par lui-même.

Après deux ans d’absence, le créateur est arrivé chez Céline depuis le 1er février 2018, où en plus de la ligne féminine, il est responsable du développement des lignes: homme, couture et parfum.

Hedi_SlimaneHedi Slimane

 

La Semaine masculine a vécu le dernier défilé de Kim Jones, qui a commencé avec Marc Jacobs en 2011, lors des débuts de Louis Vuitton en Prêt-à-porter. Il termine, avec la collection Automne-hiver 2018-19, une mission exemplaire, dans laquelle il a su instaurer un style immédiatement reconnaissable pour des hommes adeptes de l’image sartoriale, urbaine ultra contemporaine.

Parmi ses succès, on se souvient de son coup de génie où en 2016, il ouvre le show, avec une collaboration siglée Louis Vuitton et Suprême, en parfaite adéquation avec l’esprit chic urbain de la nouvelle génération des consommateurs de luxe.

Pour son dernier opus, le designer conclu en famille avec Kate Moss et Naomi Campbell en imperméable à logo LV, rappelant l’ère Marc Jacobs.

Pour le moment, la maison n’a donné aucun indice sur l’annonce de son successeur. En ce qui concerne le futur de Kim Jones, il est certain que ce dernier ne restera pas très longtemps sans proposition.

Kim_JonesKim Jones

 

Bruno Frisoni, à l’origine de la renaissance de Roger Vivier, la marque de chaussures de luxe du groupe Tod’s, vient d’annoncer son départ, après de 16 ans au poste de directeur créateur.

Sa dernière collection sera présentée le 27 février 2018, pendant la semaine de la mode parisienne.

À l’heure actuelle, aucune information n’a été donnée sur la prochaine destination du designer ni sur celle de son remplaçant.

Bruno_FrisoniBruno Frisoni

 

Fondée en 1961 par André Courrèges, la marque reste aujourd’hui parmi les plus emblématiques du prêt-à-porter français. Repris en 2011 par le duo de publicitaire Jacques Bungert et Frédéric Torloting, le nom est aussi détenu à 40% par Artémis, la holding de la famille Pinault, propriétaire de Kering. En septembre 2015, la maison fait un retour très remarqué sur les podiums avec la présentation de la première collection désignée par Sébastien Meyer et Arnaud Vaillant. Après ce succès, les propositions du duo n’arrivent pas à replacer le nom dans le top des marques incontournables. En juillet dernier, une phase de réorganisation amène un terme à la collaboration avec le duo, ainsi que la fermeture de l’usine de Pau.

En cette mi-février, Courrèges annonce la nomination de Yolanda Zobel en tant que directrice artistique. Peu connue du grand public, cette franco-allemande a grandi en Allemagne dans une famille d’artistes et étudiée la mode à Berlin. Elle débute sa carrière chez Giorgio Armani en 1999. Elle a ensuite travaillé sur les collections femmes chez Chloé, Jil Sander et Acné Studios, où elle rencontre Christina Ahles, aujourd’hui à la direction générale de Courrèges.

Avec ce nouveau tandem, Courrèges espère retrouver sa place de premier plan.

Yolanda_ZobelYolanda Zobel

 

Alors que toutes les maisons s’arrachent les services d’un directeur artistique en monnayant à prix d’or leur créativité, Moncler, la maison de sportswear de luxe italienne, imagine un nouveau concept de création en mettant en place Moncler Genius.

Partant du principe que l’unicité fait la force, Remo Ruffini conçoit cette nouvelle entité comme un hub de grands esprits, qui travaillent ensemble tout en continuant de cultiver leur personnalité. Telle une république de l’imagination, Moncler Génius démarre aujourd’hui sa nouvelle voie en dévoilant le Moncler Genius Building, un lieu où se concrétise le regard à travers différentes collections. Constitué de plusieurs espaces, ce building est consacré à un esprit créatif qui, en synergie avec les autres, définit les différentes facettes de l’identité de la marque. Pour ce projet, chaque créateur parle une seule langue, celle de Moncler, capable d’atteindre le public tout naturellement. Présenté au Moncler Genius Building, le 20 février au soir, pour inauguré la Fashion Week de Milan, ce nouveau concept sera lancé à travers des projets individuels mensuels des collections avec les créations de :

1 Moncler Pierpaolo Piccioli

2 Moncler 1952-curated by Karl Templer

3 Moncler Genoble – Sandro Mandrino

4 Moncler Simone Rocha

5 Moncler Craig Green

6 Moncler Noir-Kei Ninomiya

7 Moncler Fragment – Hiroshi Fujiwara

8 Moncler Palm Angels – Francesco Ragazzi.

MONCLER_GENIUS _DESIGNERS_PORTRAIT

Frédéric Blanc

About Fred

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *