La Haute Couture Fashion Week Printemps été 2020

By on 09/02/2020

La Fédération de la haute couture et de la mode a présenté 35 défilés à son calendrier. À noter le retour de Bouchra Jarrar, qui avait mis sa maison en sommeil durant son passage chez Lanvin. Ce chiffre a comme d’habitude été doublé par de nombreuses maisons venues des quatre coins du monde afin de présenter leur collection.

 

Aux côtés des 19 marques bénéficiant du label haute couture, on retrouve les membres invités avec les maisons Aelis, Aganovich, Antonio Grimaldi, Azzaro Couture, Georges Hobeika, Guo Pei, Iris Van Herpen, Ralph & Russo, RVDK/Ronald Van Der Kemp, Ulyana Sergeenko, Xuan, Yuima Nakazato et Zuhair Murad. À ces marques se sont ajoutées celles de Maison Imane Ayissi (France, 2001), Julie de Libran (France, 2019) et Rahul Mishra (Inde, 2013).

 

Malgré l’attention générale portée au dernier défilé de Jean Paul Gaultier, de nombreuses maisons se sont fait remarquer par des collections particulièrement réussies. On y retrouve celles de :

Alexandre Vauthier, qui rend hommage à l’élégance féminine, mêle avec maestria le sexy et le chic sans jamais tomber dans la vulgarité. En véritable sculpteur du vêtement sur le corps de la femme, il réalise des tenues mettant les silhouettes en valeur.

Alexandre-Vauthier_AH_SS_2020

ALEXANDRE_VAUTHIER_HC_SS20

 

Franck Sorbier a créé la surprise en nous invitant au Mexique avec un vibrant hommage à Maria de Los Angles, plus connu sous le nom de Maria Felix. Le Garage de Lübeck s’est transformé en aras avec les chevaux de Mario Luraschi. Mannequins, chanteurs, écuyers et chevaux ont livré un spectacle mêlant mode et art équestre dans une ambiance festive et musicale. À l’image de ce thème haut en couleur, la collection reflète les multiples tonalités utilisées dans les habits traditionnels mexicains, sans pour autant tomber dans la caricature.

Fanck-Sorbier_AH_PE_2020

Franck_Sorbier_AH_SS_2020

Franck_Sorbier_Haute_Couture_PE_2020

Franck_Sorbier_HC_Printemps-ete_2020

 

Julien Fournié imagine la garde-robe d’une voyageuse. Comme au temps des années cinquante, elle promène son élégance parisienne à travers les contrées qu’elle traverse en piochant de-ci de-là des accessoires ou des tissus afin d’enrichir son dressing idéal. Si comme à l’accoutumer, les pièces du soir sont majoritaires, les tenues de jours ne sont pas pour autant oubliées et les businesswomans à la recherche de tenues ultra chic seront comblé par des vestes aux coupes parfaites

Julien-Fournie_HC_PE_2020

Fashion week, Haute Couture, summer 2020Julien Fournié

 

Pas de changement chez Armani Privé où la ligne semble être imaginée pour les avant-premières et les soirées de Gala avec des ensembles et des robes du soir. Les femmes élégantes, adeptes de looks classiques et subtils peuvent y trouver des tenues pour les cocktails.

Armani-Prive_AH_PE_20202

ARMANI_PRIVE_AH_SS20

 

Pour sa seconde collection Schiaparelli haute couture, Daniel Roseberry continue de laisser son empreinte dans l’univers surréaliste de la griffe. Grâce à des techniques que seuls les ateliers couture peuvent réaliser, il imagine des tenus aux volumes impressionnants ou aux tombés renversants. Il rend ainsi hommage au corps des femmes en les magnifiant. Comme pour son prêt-à-porter, il intègre de nombreux bijoux qui se transforment en parures de corps.

Schiaparelli_HC_PE_2020

Schiaparelli_HC_SS_2020

 

Alexis Mabille propose une carte blanche à ses clientes. Couleur du printemps-été et synonyme de pureté, le blanc révèle la beauté de la femme. Véritable ode au romantisme, la collection est comme une toile blanche sur laquelle la cliente peut apposer ses couleurs ou au contraire choisir la simplicité de cette non-couleur si lumineuse. En ouverture du défilé, la sublimissime Dita Von Teese a fait une apparition en smoking noir entièrement brodé de sequins.

Alexis_Mabille_HC_SS_2020

Alexis_Mabille_HC_SS_2020_Dita-Von_Teese

 

Ronald Van Der Kemp fait partie des rares couturiers à proposer une version de la couture avec des tenues de jour et de soir contemporaines. Sa ligne RVDK s’adresse à des femmes esthètes aimant porter des tenues d’exception et uniques et surtout loin des codes passéistes des grandes maisons de couture. Dans le sillage des créateurs sensibles à l’écologie, il réinvente une mode en valorisant l’artisanat, l’upcycling ou de nouvelles méthodes de production raisonnée.

RVDK_HC_PE_2020

RVDK_HC_SS20

 

Georges Hobeika rend hommage à la fête avec des tenues gaies, brillantes et colorées. Ici, pas question de passer inaperçue, et pour mieux se faire remarquer, la femme Hobeika assortie son compagnon de soirée à ses tenues. Comme pour elle, l’homme se joue sexy, séducteur et n’hésite pas à montrer son corps.

Georges-Hobeika-Couture-SS_20

Georges-Hobeika_Couture_PE_2020_Homme_Femme

Georges-Hobeika-Couture-PE_20

 

Zuhair Murad de son côté rend hommages à l’Égypte avec des déesses sexy, brillant de mille feux. Ses coupes, reconnaissables au premier coup d’œil, s’enrichissent de broderies frisant l’overdose. Cependant, le tout fonctionne grâce à son extrême maîtrise à rendre la femme belle en toutes circonstances.

ZUHAIR-MURAD_COUTURE_PE_2020

Zuhair_Murad_COUTURE_SS_2020

 

Guo Pei, qui visiblement a subi les effets du changement climatique, a présenté une collection plein hiver au milieu d’un décor de neige. Elle revisite les habits traditionnels chinois pour imaginer des tenues spectaculaires, où le travail de broderie des ateliers est au premier plan. Comme à l’accoutumer, on ne parle pas de défilé, mais de show.

GUO-PEI_COUTURE_PE_2020

Guo_Pei_COUTURE_SS_2020

Guo_Pei_couture_SS_2020_

 

À l’opposé de ce style extravagant, Antonio Grimaldi rend hommage au minimalisme et aux coupes architecturales qu’il maîtrise à la perfection. Loin du bling-bling italien, son sens de l’épure est sa signature. Il utilise la sobriété pour souligner la beauté des femmes qui arborent ses tenues.

Antonio_Grimaldi_Couture_PE_2020

Antonio-Grimaldi_Couture_PE_2020

Yuima Nakazato, seul créateur japonais inscrit au calendrier officiel est très certainement le plus avant-gardiste. Son travail se rapproche plus de celui d’un chercheur que d’un couturier. Il s’inspire cette saison de l’histoire du phénix légendaire traversant les cultures depuis des temps anciens. Passionné par la technologie, ses réalisations sont basées sur l’« Unit System », une approche modulaire inspirée de ses observations sur les cristaux naturels et les structures moléculaires. Depuis la saison automne-hiver 2019-20, ce dernier a développé le « Biosmocking », une méthode de modélisation textile afin de créer des textures tridimensionnelles. L’application de ce processus permet de proposer des pièces hautement personnalisées qui enveloppent le corps sans être coupés ni cousues. Il offre ainsi un potentiel infini de personnalisation.

Yuima_Nakazato_couture_PE_2020

YUIMA_NAKAZATO_Couture_SS_2020

 

Nouvellement arrivé au calendrier, Rahul Mishra s’est fait remarquer par ses créations aux sonorités romantiques. C’est au cours d’un voyage aux Maldives que lui vient l’inspiration de cette collection. Hypnotisé par la beauté du lieu, les nuances infinies de bleus, la richesse des formes abstraites en constante évolution, la vivacité des milliers de poissons évoluant dans des décors d’algues mouvantes et de coraux vifs, il prend une nouvelle fois conscience de la richesse de la nature. Un luxe spontané et sauvage, intimidant et inégalable à ses yeux. Chaque modèle est une ode à la nature.

Attentif à l’avenir de la planète Rahul Mishra estime que la couture est une réponse à la surconsommation. Son entreprise a diminué sa production de 10%, tout en augmentant sa croissance de 50%. En réduisant la quantité de vêtements produits, la marque permet à plus d’un millier d’artisans indiens de retrouver un rythme professionnel plus humain. Ici, le luxe est présent dans la création autant que dans le respect des collaborateurs impliqués et la valeur de l’environnement sauvegarder.

Rahul-Mishra_Couture_PE_2020

Rahul_Mishra_Couture_SS_2020

 

Frédéric Blanc

About Fred

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *