Vivienne Westwood à l’honneur au Musée des Tissus de Lyon

By on 23/09/2020

Après le succès de l’exposition Yves Saint Laurent, les coulisses de la haute couture à Lyon, le musée des Tissus, dans sa volonté de dynamiser son projet culturel, propose de faire découvrir le travail de la créatrice anglaise Vivienne Westwood.

Avec cette exposition baptisée Vivienne Westwood. Art, mode et subversion, le musée rend hommage au génie de cette icône incontestée de la mode depuis près de cinquante ans.

 

Pour organiser cette installation inédite en France, le musée s’est associé avec lee Price, collectionneur anglais, installé à Lyon et ancien collaborateur de Vivienne Westwood. Ce dernier présente ainsi sa collection personnelle qui dialogue avec les œuvres du musée, pour une plongée éclatante dans le processus créatif, les inspirations et l’imaginaire de la styliste depuis ses débuts.

LEE-PRINCE_©_SYLVAIN-PRETTOlee Price

Plus de 200 pièces textiles, costumes, accessoires, chaussures, objets d’art, tableaux et dessins embarquent le visiteur, de la genèse de son œuvre pendant la période punk, à ses productions illustrant tour à tour son regard décalé sur l’aristocratie et les traditions britanniques, sa fascination pour les costumes des XVIIe et XIXe siècles jusqu’aux combats écologiques actuels.

Defile_Vivienne_Westwood_par_GUY_MARINEAUVivienne Westwood

 

Pour une meilleure immersion dans l’univers de la créatrice, un parcours chronologique et thématique guide le public à travers de cinq parties allant du costume historique aux stéréotypes de la culture britannique. Cette démarche témoigne de la diversité de l’œuvre de Vivienne Westwood.

Investissant la totalité des salles du rez-de-chaussée de l’Hôtel de Villeroy, la déambulation propose une lecture de l’univers des collections du musée. Fidèle du Victoria & Albert Museum de Londres (modèle à partir duquel s’est construit le musée des Tissus au XIXe siècle), la créatrice anglaise s’est particulièrement inspirée de la peinture et des arts décoratifs français du XVIIIe siècle (motifs repris de tableaux de François Boucher ou de marqueterie de Boulle…) généreusement représentés dans le fonds Lyonnais.

Expo_Vivienne_Westwood_SCENOGRAPHIE_PIERRE-VERRIER_Musee_des_Tissus_de_Lyon_11

Expo_Vivienne_Westwood_SCENOGRAPHIE_PIERRE-VERRIER_Musee_des_Tissus_de_Lyon_02

 

Expo_Vivienne_Westwood_SCENOGRAPHIE_PIERRE-VERRIER_Musee_des_Tissus_de_Lyon_04

Expo_Vivienne_Westwood_SCENOGRAPHIE_PIERRE-VERRIER_Musee_des_Tissus_de_Lyon_05

Expo_Vivienne_Westwood_SCENOGRAPHIE_PIERRE-VERRIER_Musee_des_Tissus_de_Lyon_06

Expo_Vivienne_Westwood_SCENOGRAPHIE_PIERRE-VERRIER_Musee_des_Tissus_de_Lyon_07

Expo_Vivienne_Westwood_SCENOGRAPHIE_PIERRE-VERRIER_Musee_des_Tissus_de_Lyon_08

Expo_Vivienne_Westwood_SCENOGRAPHIE_PIERRE-VERRIER_Musee_des_Tissus_de_Lyon_09

Expo_Vivienne_Westwood_SCENOGRAPHIE_PIERRE-VERRIER_Musee_des_Tissus_de_Lyon_10

Expo_Vivienne_Westwood_SCENOGRAPHIE_PIERRE-VERRIER_Musee_des_Tissus_de_Lyon_13

Expo_Vivienne_Westwood_SCENOGRAPHIE_PIERRE-VERRIER_Musee_des_Tissus_de_Lyon_17

 

 

Le visiteur est ainsi plongé dans l’univers bouillonnant et fécond de la créatrice, grâce à des extraits vidéo et musicaux.

Les Cinq Parties :

De King’s Road aux podiums des défilés : cette première partie propose un regard sur les débuts.

Au cours des années 1970, Vivienne Westwood et son compagnon, Malcolm McLaren, contribuent à donner naissance à un mouvement artistique majeur, influençant aujourd’hui encore la musique et la mode : le Punk.

Expo_Vivienne_Westwood_SCENOGRAPHIE_PIERRE-VERRIER_Musee_des_Tissus_de_Lyon_01

Au début des années 1980, elle s’affranchit de son pygmalion et s’affirme en tant que créatrice. S’inspirant du costume masculin du XVIIIe siècle, son premier défilé, Pirate, présenté en mars 1981, souffle sur la mode un vent romantique nouveau.

EXPO_VIVIENNE_WESTWOOD_MUSEE_DES_TISSUS_DE_LYON_COLLECTION_PIRATE

 

 

Historicismes : le qualificatif « historiciste » s’applique avec évidence aux collections créées par Vivienne Westwood du milieu des années 1980 à la fin des années 1990. Dépassant l’écueil de la copie servile, le regard vers le passé nourrit sa créativité.

 

Les créations, inspirées par ce passé à la fois fantasmé et documenté, sont exposées en regard avec une sélection de costumes, objets d’art, pièces de mobilier et tableaux du musée des Tissus.

Expo_Vivienne_Westwood_Musee_des_tissus_de_Lyon_BOUCHER

 

Anglomania : cette troisième partie explore les multiples références à la culture britannique, en forme d’hommage ou de parodie, qui imprègnent l’œuvre de la couturière.

Non sans humour, elle détourne le « Tea Time » et les silhouettes rigides de l’aristocratie anglaise, s’inspire des célèbres tailleurs Savile Row et s’approprie les tartans et autres tweeds, pour composer une mode entre anticonformisme et tradition.

Expo_Vivienne_Westwood_SCENOGRAPHIE_PIERRE-VERRIER_Musee_des_Tissus_de_Lyon_12

Cet espace convie le visiteur à se plonger dans les secrets de l’atelier de la créatrice.

Vivienne_Westwood_POURPOINT_expo_Vivienne_Westwood_Musee_des_tissus_de_Lyon_2020

 

Fashion Activist : au milieu des années 2000, l’engagement politique occupe une place croissante dans la vie et l’œuvre de Vivienne Westwood. Les défilés deviennent le vecteur de diffusion de ses idées en faveur des droits humains et de l’écologie, avec la complicité de son mari et proche collaborateur, Andreas Kronthaler. Les pièces rassemblées par Lee Price permettent de rendre compte de son engagement renouvelé. Du Punk à l’activisme écologiste, elle trace son sillon de fashion activist.

Expo_Vivienne_Westwood_SCENOGRAPHIE_PIERRE-VERRIER_Musee_des_Tissus_de_Lyon_16

Expo_Vivienne_Westwood_SCENOGRAPHIE_PIERRE-VERRIER_Musee_des_Tissus_de_Lyon_14

Final_Show_Vivienne-Westwood_et_Andreas Kronthaler_©_GUY_MARINEAUVivienne Westwoodet Andreas Kronthaler

 

À la loupe : des focus ponctuant l’exposition présentent le modèle économique de la marque ou encore les souliers iconiques Westwood.

SOULIERS_EXPO_VIVIENNE_WESTWOOD_MUSEE_DES_TISSUS_DE_LYON-2020

Respiration dans le parcours, un catwalk permet au visiteur de s’immerger dans l’ambiance d’un défilé de mode.

EXPO_VVIENNE_WESTWOOD_MUSEE_DES_TISSUS_DE_LYON_SALLE_DES_©_TAPIS_SYLVAIN-PRETTO

Musee_des_tissus_de_Lyon_SYLVAIN-PRETTO

Exposition : Vivienne Westwood. Art, mode et subversion du 10 septembre 2020 au 17 janvier 2021

Musée des Tissus : 34 rue de Charité, Lyon 2e

Ouvert du mardi au dimanche de 10h à 18h.

Infos pratiques sur le www.museedestissus.fr

 

Frédéric Blanc

About Fred

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *