A la découverte de l’excellence avec l’exposition Luxes

By on 09/12/2020

Enfin les musées vont rouvrir pour les fêtes ! Une bonne occasion pour profiter d’un retour à la vie normale et des vacances de Noël pour visiter une exposition majeure sur le monde du luxe au MAD de Paris.

 

Inaugurée initialement en mai, puis ouverte en octobre et enfin rouverte le 15 décembre, l’exposition Luxes, en partenariat avec le Louvre Abu Dhabi, invite à la découverte de dix mille ans de luxe à travers un voyage de l’antiquité au monde contemporain, au gré des civilisations.

Si aujourd’hui, la notion de luxe fait référence à des articles de marques haut de gamme ou à un art de vivre plutôt onéreux, on s’aperçoit grâce à cette exposition que les sens et la matérialité du luxe, ses usages et ses expressions n’ont cessé d’évoluer. En se replaçant dans une perspective historique, culturelle et artistique, cette installation donne des clés allant de l’antiquité à notre époque actuelle afin de mieux comprendre la formation de cette notion de luxe.

Les œuvres présentées sont considérées ici comme des témoins de notre évolution et par conséquent de la notion de luxe et son emploi dans une civilisation donnée. Si aujourd’hui, il est associé à des marques de mode, l’idée ici n’est pas de s’y réduire, mais de l’étendre au mobilier et à des besoins aujourd’hui oubliés comme le sel ou les épices…

Exposition_Luxes_Mad_©_Olesya_Okuneva

Parmi les pièces de mode exposées on retrouve une veste d’armure japonaise en feutre de laine et soie façonnée de passementeries avec des plumes de paon, un symbole du luxe de l’époque Edo (1603-1868), une robe du soir en satin de soie brodée de fils métalliques et paillettes de Charles Frederick Worth (1885), un investigateur de la fédération de la haute couture. Indissociable du luxe contemporain, la maison Dior, symbolise depuis 1947 la renaissance du luxe à la française.

Guo_Pei_Robe_Magnificent-Gold_Expo_Luxes_MAD_©_Olesya_Okuneva

Dior_Defile_afrique_©_Dior

L’évolution de la notion du luxe, indissociable du contexte de l’époque à laquelle on la considère, se dessine sous nos yeux avec la sophistication et la préciosité du style maximale de l’Art Déco (1925-1939) à celui du minimalisme de la petite robe noire imaginée par Coco Chanel, qui reste aujourd’hui un incontournable. Les années 2020, annonciatrices d’un Nouveau Monde plus respectueux de l’environnement voient la disparition de l’utilisation des matières animales dans la création vestimentaire. Fini les signes ostentatoires du luxe avec la fourrure, l’ivoire et les garde-robes outrageusement luxueuses au profit d’un low profil composé de pièces issues de la transmission afin de se fabriquer son propre luxe chargé d’histoire.

Chanel_Exposition_Luxes_MAD_©_Olesya_Okuneva

Detail_robe_Chanel_Expo_Luxes_MAD_©_Olesya_Okuneva

Dans cette logique d’un luxe à porter de tous, le lin se place en maître des lieux. Il recouvre ainsi les murs des salles de toiles épaisses et dorées qui vont ensuite être recyclées ensuite dans des œuvres d’art. La confédération européenne du lin et du chanvre est par ailleurs mécène de l’exposition. Vertueux par nature, le lin codifie aujourd’hui une autre élégance, d’une sobriété exemplaire comme l’illustrent, ici, deux pièces historiques de dentelles de lin et une silhouette de la marque la plus recherchée du moment Jacquemus.

Expo_Luxes_MAD_Toile-de-Lin

Robe-Jacquemus_Expo_Luxes_MAD_©_Olesya_Okuneva

Pour jouer le contrepied de ce nouveau luxe simple, Olivier Gabet, commissaire de l’exposition et directeur du Musée a choisi une robe créée par Guo Pei en 2006. Baptisé « Magnificent Gold » ce modèle fait partie de la collection Samsara, une philosophie bouddhiste sur les cycles de la vie, de la mort, de la réincarnation et de l’immortalité. Elle se compose de longs panneaux, richement ornés de lotus et de guirlandes de fleurs, rebrodés de fils d’or. Elle a nécessité plus de 50 000 heures de travail.

Guo-Pei_Expo_Luxes_MAD_©_Olesya_Okuneva

Guo_Pei_Robe_Magnificent-Gold_Expo_Luxes_MAD_©_Olesya_Okuneva

Habituellement fermés au public, le salon 1900 et le salon des Boiseries font partie intégrante de l’exposition et sont l’occasion de découvrir des pièces exceptionnelles mettant en évidence le travail de différents corps de métier : architectes, ornementalistes, menuisiers, sculpteurs, peintres et doreurs faisant la part belle aux différents savoir-faire artisanaux.

MAD_Expo_Luxes_©_Olesya_Okuneva

Exposition Luxes du 15 décembre 2020 au 2 mai 2021

Musée des Arts Décoratifs : 107 rue de Rivoli, Paris 1er

Du mardi au dimanche de 11h à 18h

 

Frédéric Blanc

About Fred

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *