Anthony Vaccarello sublime le style Saint Laurent

By on 16/05/2021

Depuis l’arrivée de la Covid-19, le monde de la mode subit un énorme bouleversement. Les fédérations internationales ont perdu leur suprématie et les semaines de la mode se disloquent de saison en saison, au profit de présentations anarchiques aux quatre coins du monde. Précurseur dans ce mouvement, la maison Saint Laurent, après nous avoir transportés aux Canaries pour la saison été 2021, nous invite maintenant à découvrir la toundra islandaise, à l’occasion de son défilé automne hiver 2021-22.

 

En total désaccord avec la tendance sportswear actuelle, Anthony Vaccarello revendique une mode élégante, féminine et sexy. Une vision de la mode instaurée par Monsieur Saint Laurent dès la création de la maison.

Pour la prochaine saison, il revisite les codes vestimentaires de la bourgeoisie, retravaille les proportions et les adapte à une clientèle qui aime mettre son corps en valeur, loin du over-size proposé dans de nombreuses collections.

SAINT_LAURENT_WINTER21-SHOW_courtesy_Saint-Laurent

Pour ce dressing néo-bourgeois, Anthony Vaccarello prend appui sur l’allure de la chanteuse et artiste canadienne Peaches, réputée pour son style décalé, où le luxueux côtoie le ringard et ses titres avant-gardistes sur l’identité de genre. Si la patte rock du designer est bien présente, elle se mixe à de grands classiques de la maison : chapkas de cosaque en fourrure, cuissardes et stilettos, chemisiers de smoking, cuir, mini-jupes, brocards dorés, costumes en tweed des années 60 et ourlets en fourrure, et bien sûr bijoux qui perpétuent le style inimitable de Loulou de la Falaise, la célèbre muse et amie de la maison qui révolutionna le monde du bijou en son temps.

SAINT_LAURENT_WOMEN_WINTER21_FITTINGS_24_Courtesy_Saint_Laurent

Saint_Laurent_PaP_AUtomne_Hiver_2021-22_Courtesy_Saint_Laurent

SAINT_LAURENT_WOMEN_WINTER21_22_FITTINGS_43_courtesy_saint_laurent

Cette collection, présentée sur des mannequins très fines, en rupture totale avec la mode inclusive, dans un décor de fin du monde, aux confins de l’Islande, fait partie des collections les plus remarquées de la saison. Anthony Vaccarello confirme ici son attachement à l’ADN de Saint Laurent, en positionnant la griffe sur le créneau du style de la Parisienne dans lequel le chic côtoie l’irrévérencieux, le tout saupoudré d’une note rock, indissociable du style du designer.

Un combo parfait qui aurait très certainement ravi Yves Saint Laurent.

Frédéric Blanc

 

 

 

About Fred

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *