Défilé pharaonique pour Dior Homme

By on 04/01/2023

Dans un contexte où tout le monde prône les restrictions budgétaires, les circuits courts et la diminution de l’empreinte carbone, les marques de luxe semblent être exemptées de ces conditions pour l’organisation de leurs défilés. Parmi les derniers en date, la présentation de la collection Dior homme automne 2023 qui restera certainement l’un des plus beaux événements mode de 2022.

 

La maison qui avait déjà subi un premier rajeunissement de son style lors de l’époque Hedi Slimane avec l’entrée du rock, continue sur sa lancée le mixe des styles sportswear, workwear, no gender et le tailoring haut de gamme, depuis l’arrivée de Kim Jones aux commandes du style masculin.

Dior_Homme_Fall_23_Finale_©_Alessandro_Garofalo_courtesy_Dior

Organisé à Gizeh au pied de la grande pyramide, le show a commencé au coucher du soleil. Au fur et à mesure que la lumière change, des silhouettes en mouvement apparaissent dans le désert, reflétant les couleurs du ciel, du paysage et du temps qui passe. Au gré des looks, une gradation de gris laisse place à la palette des tonalités du désert, réchauffée par des touches de jaune, d’orange, de bleu et de rose symbolisant les couchers de soleil ardent ou des ciels étoilés. Les ensembles aux coloris neutres du début sont contrebalancés par un final où l’imprimé Galaxie vu au télescope trône en majesté.

Dior_Homme_Fall_23_LOOK02_courtesy_Dior

Dior_Homme_Fall_2023_courtesy_Dior

Dior_Homme_Fall-23_LOOK75_Courtesy_Dior

Fidèle à la volonté du directeur artistique de rester fidèle à l’ADN maison, il puise dans les archives des collections féminines afin de les retranscrire dans les collections masculines, grâce aux techniques uniques des ateliers Dior. Très attaché au travail de coupe, il s’inspire de celles du passé pour inventer la mode d’aujourd’hui dans le plus pur respect du tailoring.

Comme à son habitude, le designer joue sur les superpositions dans lesquelles les accessoires ont toujours une place prépondérante, pour former des looks « protecteurs ». Pour apporter une notion de légèreté et de fluidité, la transparence, devenue signature de la griffe masculine, vient se glisser ici et là. D’audacieux demi-kilts en laine, inspirés de la jupe plissée en biais d’une robe des années 50 nommée Bonne Fortune, deviennent à la fois un clin d’œil à la plus ancienne des tenues pour homme et une partie d’un nouveau langage technique, comme un sur-vêtement. Ce nouveau détail stylistique s’inscrit à la perfection dans le courant no gender.

Dior_Homme_Fall_23_LOOK06_courtesy_Dior

Dior_Homme_Fall_2023_show_courtesy_Dior

Dior_Homme_fall-23_LOOK74_courtesy_Dior

Très pointilleux, le couturier donne la part belle à une accessoirisation sans cesse renouvelée avec des sacs et des chaussures qui s’unissent, en revisitant les codes du cannage et du CD Diamond dans un mélange de procédés et de matières novatrices, des panneaux de néoprène à haute fréquence et du moulage par injection aux finitions en métal, anodisé. Rien n’est laissé au hasard, ni le besoin de confort, ni l’envie de praticité pour une collection de prêt-à-porter hautement luxueuse et tout à fait dans l’air du temps.

Dior_Fall_23_Finale_©_Alessandro_Garofalo

Frédéric Blanc

About Fred

Frédéric Blanc, styliste photo, attaché de presse et fashion éditor de Fashion-spider, le magazine spécialisé mode et beauté, fait partie des figures incontournables de Paris.

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply