Designers Apartment présente la jeune création

By on 19/03/2019

Rendez-vous incontournable de la presse et surtout des acheteurs à la recherche de nouveaux talents, Designers Apartment s’est imposé comme un acteur primordial de la Paris Fashion Week. Présentée au départ sous forme de salon, cette pépinière de jeunes talents, soutenue par le DEFI et la Fédération de la Haute Couture et de la Mode, propose en plus de stands, des happenings ou des shows afin de mieux appréhender l’univers des créateurs qui y sont représentés.

 

Pour cette saison, 13 designers ont été sélectionnés, on y retrouve des habitués comme Arthur Avellano, Boyarovskaya, Dawei, GNDR, Kenta Matsushige, Mazarine, Proêmes de Paris et Savoar Fer.

KENTA_MATSUSHIGE_PaP_AH_2019-20_courtsy-Kenta_Matsushige_1Kenta-Matsushige_PaP_AH_2019-20_courtesy_Kenta-Matsushige-2Kenta Matsushige

BOYAROVSKAYA_PaP_AH_2019-20_©_Artem_Kononenko_1

BOYAROVSKAYA_PaP_AH_2019-20_©_Artem_KononenkoBoyarovskaya

GNDR_PaP_AH_2019-20_courtesy_GNDRGNDR

Mazarine_PaP_AH_2019-20_Courtesy-Mazarine

Mazarine_PaP_AH_2019-20_courtesy_Mazarine-2Mazarine

SavoarFer_PaP_AH_2019-20_Courtesy-SavoarFer-1

SavoarFer_PaP_AH_2019-20_Courtesy_SavoarFer_2

SavoarFer_PaP_AH_2019-20_Courtesy_SavoarFer_3Savoar Fer

 

De saison en saison, on découvre l’impact positif de cet incubateur de talents qui, petit à petit, intègrent le calendrier officiel de la Fédération, à l’image d’Arthur Avellano qui présente désormais ses collections homme et femme durant la Paris Fashion Week Féminine et Dawei qui vient officiellement d’intégrer le calendrier féminin.

Arthur-Avellano_PaP_AH_2019-20_@_imaxtree.com

Arthur-Avellano_Pap_AH_2019-20_@_imaxtree.comArthur Avellano

Dawei_PaP_AH_2019-20_©_Gaby_Acosta

Dawei_PaP_AH_2019-20_©_Gaby_Acosta-2Dawei

La Redoute, par l’intermédiaire de sa dénicheuse de talents, Sylvette Boutin Lepers, n’est d’ailleurs pas passée à côté de Designers Apartments. Elle permet au grand public de découvrir ces nouveaux noms à travers des collaborations exclusives. Après Coralie Marabelle, Koché, Kenta Matsushige, c’est au tour de Dawei de rentrer au catalogue pour la rentrée l’automne-hiver 2019-20.

De son côté Proêmes de Paris a remporté en janvier le Grand Prix Mode de la Ville de Paris 2019.

Proemes-de-Paris_PaP_AH_2019-20_Courtesy_Proemes-de-Paris-1

Proemes-de-Paris_PaP_AH_2019-20_Courtesy_Proemes-de-Paris-2Proêmes de Paris

Parmi les six nouveaux labels venant compléter la sélection, on retrouve :

Ester Manas qui s’est fait repérer lors du 33e Festival International de Mode de Hyères avec sa collection « Big Again » destinée aux femmes hors normes. Repérée à cette occasion par les Galeries Lafayette, qui lui remettent une dotation, elle réalise une collection capsule avec le grand magasin qui arrivera en boutique à partir du 28 avril 2019.

Cette appellation hors normes correspond à la perfection à son nouveau type de prêt-à-porter, pour lequel elle imagine un nouveau de genre de vêtements taille unique pouvant habiller les femmes du 34 au 50. Ces pièces, en total accord avec les codes de la mode actuelle, peuvent s’adapter à toutes les morphologies grâce à des astuces développées au sein de son atelier en Belgique. Fabriqués à base de matières spéciales et naturelles, ses vêtements multitailles s’harmonisent avec les corps par des jeux de serrages, de coupes et de structures spécifiques s’appuyant sur des effets de laçages, de boutons, de ceintures ou de drapés . Astucieuse, elle pense aussi aux problèmes de carrure, de longueur de bras ou de jambes en imaginant des systèmes coulissants ou à boutonnière.

Ester-Manas-PaP_AH_2019-20_courtesy_Ester_Manas-1

Artiste dans l’âme, Ester a d’abord suivi un cursus artistique aux Ateliers de Sèvres avant d’intégrer l’École de mode de la Cambre. Elle commence sa carrière professionnelle chez Balenciaga, Paco Rabanne, Annemie Verbeke puis Acné Studios avant de se lancer dans sa propre aventure. Depuis janvier 2019, elle est associée à Balthazar Delepierre, spécialiste de l’image et de l’identité des marques.

En plus de s’intéresser au cas des femmes loin des standards classiques, l’ensemble de la collection est produit à Bruxelles par des travailleurs sociaux, de l’association Mulieris, aidant ainsi la réinsertion socioprofessionnelle.

Dans un souci écologique, les lainages sont fabriqués à partir de déchets d’une usine basée dans le Tarn.

Ester Manas est certainement le projet le plus intéressant de cette nouvelle saison. Il permet de donner une nouvelle vision du prêt-à-porter pour femmes rondes tout en ne les excluant pas et surtout en donnant envie aux plus minces d’adopter ce dressing ultra sophistiqué.

Ester-Manas-PaP_AH_2019-20_courtesy_Ester_Manas-2Ester Manas

 

Le Studio Pierre a été fondé en 2017 à Paris par Tina Pierre et Thomas Bellegro. Loin d’un prêt-à-porter traditionnel, ils puisent l’inspiration dans l’art, le kitsch rétro et l’esthétique cinématographique. Adeptes de la mixité, les pièces exploitent la mince ligne qui sépare les vêtements pour femme de ceux pour homme afin de se révéler interchangeables. Pour cette nouvelle collection, le duo revisite les codes du glamour, qu’ils ont présenté sous forme d’happening, réinterprétant l’univers de la secrétaire.

Pas certain que ce vestiaire trouve sa place dans les bureaux, mais à coup sûr dans celui du monde de la nuit et des nightclubbeuses en recherche de tenues extravagantes ultras glam et décalées.

Le_Studio_Pierre_PaP_AH_2019-20_©_Frederic-Blanc-1

Le_Studio_Pierre_PaP_AH_2019-20_©_Frederic-Blanc-2Le Studio Pierre

Rouge Margaux a été lancée en 2016. Elle est rapidement rejointe par Cem Cinar, un désigner, néerlandais, d’origine turque, diplômé en Art à l’ArtEZ, l’Académie d’art et de design d’Arnhem aux Pays-Bas et en mode à Esmod, à la suite de son départ de chez Y/Project, où il exerçait le poste de responsable commercial.

Cultivant les deux fibres, commerciale et créative, il s’associe aux fondateurs de Rouge Margaux afin de développer les collections tout en s’occupant de la création, de l’image et de la distribution. À la ligne féminine vient rapidement s’ajouter une collection masculine basée sur le mélange des genres. Déjà présent dans de nombreuses multimarques, le label a ouvert en 2018, sa propre boutique à Paris dans le quartier de Saint-Germain-des-Prés.

Rouge_Margaux_PaP_AH_2019-20-1

Rouge_Margaux_PaP_AH_2019-20-Courtesy_Rouge-Margaux-2Rouge Margaux

Marianna Ladreyt est une designer de mode d’origine franco-chypriote. Diplômée de la Gerrit Rietveld Académie à Amsterdam et de l’École Nationale Supérieur des Beaux-Arts de Toulouse, elle se forme aux côtés de Melitta Baumeister, Hyun mi Nielsen et autres designers et artistes contemporains. Sa place de finaliste en 2017 au Festival International de Mode et de Photographie de Hyères avec sa collection « Planisphère », la pousse à développer son concept et ouvrir sa marque en 2018 avec une ligne de sacs à main. Depuis fin 2018, elle élargit son champ d’action avec une ligne de prêt-à-porter.

Marianna_Ladreyt_PaP_AH_2019-20_Courtesy_Marianna-Ladreyt-1

Marianna_Ladreyt_PaP_AH_2019-20_courtsy-Marianna-Ladreyt-2Marianna Ladreyt

Sadaels est un label créé par Juan Hernandez Daels. Diplômé de l’Académie Royal d’Anvers, il poursuit ses études à la Saint Martin School avant de lancer sa propre marque Daels, en exploitant l’équilibre entre esthétique classique et modernité radicale. Il ouvre sa première boutique en 2015 à Buenos Aires et installe sa marque à Paris en 2018, afin de poursuivre une formation à l’IFM. EN 2019, il rebaptise sa marque Sadaels. L’objectif est de créer des pièces à la fois architecturées et sensuelles à transmettre de génération en génération. Il aime y mixer savoir-faire, innovation et multiculturalisme.

Sadaels_PaP_AH_2019-20_courtesy_Sadaels-1Sadaels_PaP_AH_2019-20_courtesy_Sadaels-2Sadaels

Frédéric Blanc

About Fred

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *