Hanae Mori, le monde de la haute couture perd une grande dame de la mode

By on 18/08/2022

Complètement oubliée du grand Public, Hanae Mori fut pourtant la première asiatique a bénéficier du Label « Haute Couture » et l’une des premières femmes à faire carrière dans la mode au Japon. Retirée des podiums depuis 2004, cette grande dame de la mode vient de nous quitter le 11 août dernier à l’âge de 96 ans.

 

Née en 1926 au Japon, à Yoshika, Hanae Mori a grandi dans une atmosphère baignée de culture grâce à son père, grand amateur de littérature, de sculpture et de mode. Après sa scolarité, elle entame des études supérieures en littérature japonaise au Tokyo Woman’s Christian University, avant de commencer un apprentissage en couture.

Elle ouvre son premier atelier en 1951 à Tokyo avec la création de vêtements de prêt-à-porter. Elle se fait rapidement remarquer et entreprend de nombreuses collaborations pour la création de costumes de films.

Alors que le Japon se remet de la Seconde Guerre mondiale et s’ouvre sur les tendances mode occidentales, elle imagine des tenues pour l’épouse du Premier ministre Japonais Eisaku Sato. Lors d’un voyage aux États-Unis, cette dernière se fait vivement critiquer pour avoir porté une mini-jupe. Hanae Mori justifie alors sa création par le fait que la minijupe était le symbole dont les femmes passaient d’un rôle passif à une prise de pouvoir en exprimant leurs opinions.

Fascinée par la haute couture, elle part à la découverte de New York et surtout de Paris où elle fait la connaissance de Coco Chanel, lors d’une séance d’essayage. Cette rencontre sera décisive pour sa carrière, elle décide alors d’expérimenter cet art. En 1965, elle présente à New York sa première collection couture, baptisée « East meets West ». En 1977, Hanae Mori devient officiellement membre de la Chambre Syndicale de la haute couture parisienne et ouvre sa maison Avenue Montaigne. Immédiatement reconnaissable, son style expérimente un savant mélange entre mode occidentale et recherches expérimentales sur les arts textiles nippons.

En 1978, elle est invitée en Chine pour aider au développement de l’industrie de la mode.

En 1993, elle crée la robe de mariée de la princesse héritière Masako Owada.

Les années 2000 étant une période difficile pour l’industrie de la haute couture, elle vend sa marque en 2002 et stoppe la ligne haute couture en 2004, avec une collection dans laquelle elle met à l’honneur ses fameux papillons, qui lui ont valu le surnom de Madame Butterfly.

La même année elle reçoit le titre d’officier de la Légion d’honneur.

Le prêt-à-porter et la division parfum restent encore présents au Japon.

Hanae_Mori_1974_courtesy_Hanae_mori

Hanae Mori : 8 janvier 1926 / 11 août 2022.

Frédéric Blanc

About Fred

Frédéric Blanc, styliste photo, attaché de presse et fashion éditor de Fashion-spider, le magazine spécialisé mode et beauté, fait partie des figures incontournables de Paris.

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply