La Paris Fashion Week Masculine Automne-Hiver 2019-20

By on 17/02/2019

Toujours en avance d’un an, la Paris Fashion Week Masculine 2019-20 a révélé les prochaines tendances hiver, tout en proposant des shows à la hauteur des attentes de la capitale de la mode.

 

Coup double pour Issey Miyake qui investit deux hauts lieux de la culture parisienne. Le matin, au Palais de Tokyo, avec son show Issey Miyake Men dans lequel Yusuke Takahashi, fait transparaître l’esprit de liberté et d’énergie que procure le vent. Le vestiaire minimaliste combine tradition et technologie afin d’apporter la chaleur tout en conservant une notion de légèreté. Très colorée, la collection ajoute une lumière particulière à ce vestiaire hivernal.

Issey-Miyak_Men_PaP_AH_19-20_©_Frederique-Dumoulin

Le 17 janvier au soir, rendez-vous au Centre Georges Pompidou pour découvrir la collection « PlayGround » de la ligne Homme Plissée Issey Miyake. Présenté sous forme d’une performance, imaginée par le chorégraphe américain Damiel Ezralow, ce vestiaire masculin créé par Issey Miyake et son équipe met en évidence trois points forts : le mouvement, le confort et la modernité.

 

Paul Smith continue de se jouer de la tendance sportswear pour retravailler le style anglais, à la fois chic et décalé. Rock, punk, tailloring sont donc les bases de ce vestiaire ultra contemporain, à destination d’hommes qui aiment les vêtements bien coupés, mais loin des standards classiques.

Pour le designer, la mode n’est pas faite pour s’ennuyer, c’est pourquoi, il mêle aux couleurs sombres hivernales, une multitude de tonalités ultras vitaminées apportant le punch nécessaire pour affronter les jours gris.

Paul-Smith_PaP_Homme_AH_19-20_©_Sonny_Vandevelde

 

Le jeune Arthur Avellano se place de saison en saison comme un incontournable de la semaine. Fidèle au latex, il étend ses propositions avec des lainages et des pièces en tartan, un des motifs phares de la saison.

Arthur-Avellano_PaP_Homme_AH_19-20

 

Boris Bidjan Saberi ne s’occupe pas des modes et des tendances. Très inspiré par la culture moyen-orientale, il travaille le vêtement comme une protection corporelle.

Boris_Dijdan_Saberi_PaP_Homme_AH_19-20_©_Gregoire_Avenel

 

La collection Christian Dada prend sa source dans la performance artistique « S/N », créée en 1994 par le collectif japonais multimédia Dumb Type qui questionne les notions d’identités, de sexualités, de nationalités et d’environnements. Cette pièce soulevait également le problème de la discrimination et rêvait du jour où le monde n’aurait plus de frontières ni de préjugés. Masonori Morokawa transpose ces thèmes dans des tenues riches en couleurs, d’imprimés, détails de construction et broderies qui traduisent cette idée de positivité : du chaos de nos sociétés modernes peut également naître l’espoir.

Christian-Dada_PaP_Homme_AH_19-20

 

Juun J revoit le vestiaire classique en effectuant un travail de reconstruction pour imaginer des pièces aux coupes impeccables et entièrement revisitées. Le sportswear côtoie ici encore le tailloring afin de répondre aux envies de chacun. À noter, la collaboration avec Canada Goose qui propose des accessoires et des doudounes chic, pratiques, et chaudes.

JuunJ_PaP_Homme_AH_19-20

 

LGN Louis Gabriel Nouchi s’est également spécialisée dans le vestiaire hybride entre tailloring et sportswear. La nouvelle collection prend ses racines dans l’œuvre « Nuit des temps » de Norman Maller qui raconte le parcours de réincarnation dans l’Égypte ancienne. Il en résulte un dialogue entre costumes classiques et vêtement de travail, en totale adéquation avec les attentes des hommes urbains.

Libérés des contraintes de l’image classique de vestiaire masculin, les imprimés s’affichent ouvertement avec des léopards, des tartans et des crânes.

LGN_PaP_Homme_SS-19-20

 

ONECULTURE est la marque à suivre. Présente pour la première fois en marge de la Paris Fashion Week, elle a accueilli les visiteurs dans une atmosphère de fête underground, proche de l’univers de son créateur Anthony Alvarez. En hommage à la ville de Détroit avec sa splendeur, son déclin et sa résurrection, la collection fait revivre ses grandes heures. On y retrouve des clins d’œil à l’industrie automobile, à la musique avec la Motown, à l’architecture et aux graffs par des tenues très inspirées par les grandes heures de la mode des années 60, 70 et 80.

ONECULTURE_PaP_Homme_AH_19-20

 

La marque nippone YoshioKubo qui s’était déjà faite remarquer la saison précédente avec sa collection mêlant mode et humour revient cette saison des pièces beaucoup plus portables, mais toujours aussi créatives. Si le sportswear reste une des affluences principales, il est complété par des pièces tailleurs colorées.

yoshiokubo_PaP_Homme_AH_19-20

 

Pour sa première présentation à Paris, le label coréen, SYSTEM STUDIOS a investi la salle du Yoyo, en la transformant en salle de boxe pour un défilé mixte. Le style de la rue est à l’honneur, toutes les tenues sont portables avec des mélanges de sportwear et de pièces chic et recherchées par leurs formes ou les matières utilisées. Elle est le reflet des attentes de la nouvelle génération.

SYSTEM_STUDIOS_PaP_AH_19-20

 

Philippe Paubert pour Ungaro continue de réinterpréter le vestiaire classique du businessman. Contrairement aux marques traditionnelles, il twiste avec maestria les coupes classiques à d’autres, plus modernes. En hommage au créateur historique, il puise dans l’héritage maison, des imprimés qu’il diffuse sur les chemises ou les doublures. Tous les ingrédients sont réunis ici pour conquérir une clientèle jeune à la recherche d’une garde-robe élégante aux touches contemporaines.

Ungaro_PaP_Homme_AH_19-20_©_courtesy_Emanuel-Ungaro

 

M.X par Maxime Simoens s’adresse aux jeunes adultes qui ne souhaitent pas ressembler à leurs ainés, sans pour autant tomber dans un street sans chic et sans personnalité. Toutes les pièces sont issues du vestiaire traditionnel de l’homme, mais sont revisitées avec les codes actuels de la mode. L’inspiration puise sa source dans la ville de New York et plus précisément les lumières de nuit de la capitale américaine de la mode.

M.X_Paris_PaP_Homme_AH_19-20_©_Quentin_Legallo

Frédéric Blanc

About Fred

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *