La Paris Fashion Week Printemps-été 2020

By on 10/11/2019

La grande messe de la mode a eu lieu à Paris, fin septembre, avec la semaine du prêt-à-porter féminin printemps-été 2020. Comme chaque saison, Paris garde sa suprématie en proposant de nombreuses nouvelles marques internationales et en soutenant la jeune création française.

 

Parmi les nouveaux inscrits au calendrier officiel, Kimhekim a fait sensation avec ses propositions féminines et portables. Imaginée par Kiminte Kimhekim en 2014, la marque fait coexister techniques coréennes traditionnelles et savoir-faire français de la couture. Diplômé du Studio Berçot en 2009, le jeune styliste intègre directement Balenciaga où il travaille entre le studio et l’atelier. Il y apprend l’importance de l’approche artisanale qu’il ne cesse d’utiliser pour ses propres collections.
Pour la saison estivale, il s’amuse à jouer sur les oppositions en mélangeant le costume traditionnel coréen et l’uniforme des lycéens au streetwear. Il revisite également la longue jupe traditionnelle coréenne, fabriquée par des artisans à Séoul, qu’il mixe avec des bodies ou des chemises d’homme.

Kimhekim_SS_2020

Kimhekim_PaP_SS_2020.Kimhekim

Mame Kurogouchi est la marque montante du Japon. Maiko Kurogouchi a fait ses classes chez Issey Miyake avant de lancer son label en 2010. Déjà très primée, la marque a reçu le Grand Prix de la mode Mainichi 2014 et le prix de parrainage Shiseido du meilleur nouveau designer ainsi que le Prix de la mode en 2017 de Tokyo. Le nom se place aujourd’hui comme numéro deux, derrière Sacai, parmi les meilleurs designers japonais selon le Senken Journal.

Pour sa nouvelle collection, la créatrice imagine des vêtements comme des « productions du corps pour emballer le cœur » en s’inspirant de l’histoire de l’emballage des confiseries Wagashi.

Mame-Kurogouchi_SS_2020

Mame_Kurogouchi_PaP_SS_2020Mame Kurogouchi

Née en 2016 de l’association de la Française Léa Dickely et du vietnamien-Américain Hung La, Kwaidan Editions s’est rapidement imposée comme la marque de luxe londonienne. Le style repose sur la multiplicité de leurs idées individuelles.

KWAIDAN_EDITIONS_SS_2010

Kwaidan_Editions_PaP_PE_2020Kwaidan Editions

Rendez-vous incontournable de Paris durant les Fashion Weeks, l’incubateur Designers Apartment continu de mettre en avant la jeune création. Développé par la Fédération de la Haute Couture et de la Mode et soutenue par le DEFI, il rassemble des marques de créateurs français et internationaux ayant tous choisi Paris pour exprimer leurs talents et fonder leurs structures. Installé au cœur du Palais de Tokyo afin de rencontrer la presse et les acheteurs, le showroom a accueilli 13 marques dont Arthur Avellano et Dawei, qui ont déjà intégré le calendrier officiel des défilés, Boyarovskaya, Marianna Ladreyt, GNDR, Sadaels, Kenta Matsushige, Ester Manas, Savoar fer, déjà présents la ou les saisons précédentes. Alphonse Maitrepierre, Gamut, Egonlab et Mossi les ont rejoint cette saison.

Arthur_Avellano_SS_2020Arthur Avellano

dawei_SS2020_©_YANNIS VLAMOSDawei

Marianna_Ladreyt_SS_2020Marianna Ladreyt

Sadaels_SS_2020

Sadaels_PaP_SS_2020Sadaels

Kenta_Matsushige_SS_2020Kenta Matsushige

SavoarFer_SS_2020Savoar Fer

Alphonse Maitrepierre, diplômé de la cambre (2016) intègre le studio haute couture de Jean Paul Gaultier dès sa sortie d’école. Il fait un break avec la mode en devenant costumier pour le cinéma avant de rejoindre Acné Studio en tant qu’assistant-styliste. Parallèlement, il commence à développer sa marque qui reflète son parcours : un style à mi-chemin entre le prêt-à-porter et la couture. Pour ses créations, il combine le savoir-faire d’artisans aux compétences bien inspirées que lui apportent son équipe et son entourage.

Alphonse-Maitrepierre_SS202Alphonse Maitrepierre

Gamut est un label animé par six créateur-trices de mode, issus de la Cambre à Bruxelles, et une directrice visuelle formée à l’ECAL, à Lausanne. Conçu comme un laboratoire, Gamut fonctionne sans chef, et prend vie à travers une recherche contributive, ouverte et collective. La création s’effectue dans une approche totalement collective et égalitaire. L’univers de chacun est respecté, mais envisagé comme la partie d’un tout, pour créer une cohérence souterraine qui dépasse les individualités et les centrismes. Chaque proposition est discutée et approuvée en commun, dans une démarche positive et bienveillante.

Gamut a déjà intégré le calendrier de la mode masculine et a présenté son deuxième défilé en juin 2019 avec un vestiaire ouvert et mixte.

GAMUT_SS_2020Gamut

Egonlab, fondée en janvier 2019 par Florentin Glémarec et Kevin Nomprex se positionne comme une marque artistique. Chaque collection doit évoquer l’esthétique qu’une œuvre d’art doit provoquer. Pour cela, elle s’inspire des mouvements artistiques qui ont fortement influencé la société contemporaine pour imaginer des collections fusionnant la mode, la musique, le motion design et l’art. Très masculine aux premiers abords, la collection s’adapte aisément aux deux sexes.

EGONLAB_SS_2020Egonlab.

Enfin, Mossi, la révélation de cette session se place comme la marque à suivre et semble la preuve que tout est possible dans la vie.

Mossi Traoré passe son adolescence dans une cité du Val-de-Marne et est surnommé « le Prince des voleurs » dans sa banlieue natale. C’est lors d’une de ses escapades parisiennes, dans un grand magasin, qu’il rencontre la mode qui lui apportera alors un sens à sa vie. Il se donne les moyens de réussir en intégrant en 2005 Mod’Art International, il enchaine depuis les collections afin de parfaire ses techniques et son style.

Parce que pour lui, la mode a été un déclencheur pour changer de vie, il décide alors de créer en 2015 Les Ateliers Alix, une école de haute couture et un organisme de formation dans les métiers de la mode, ainsi que l’association Les Ateliers Parisiens afin de permettre à d’autres jeunes en difficultés de vivre leurs rêves. Depuis 2018, Mossi est une marque de prêt-à-porter pensée dans un esprit d’intégration et de partage avec ses collections entièrement réalisées dans cette école et par conséquent 100% made in France. La marque se nourrit également de collaborations artistiques et de savoir-faire artisanal pour habiller des femmes à la recherche de pièces élégantes, raffinées aux tonalités couture.

Mossi_SS_2020

Mossi_PaP_SS_2020Mossi

Sortie du concept de Designers Apartment, Mazarine continue son chemin et défile avec le soutien de la Fédération de la haute couture et de la mode en marge du calendrier. Comme à son habitude, les silhouettes mixent désinvoltures et esthétiques structurées dans lesquelles le corps est mis en valeurs par des jeux de découpes. Les matières sont toujours issues des plus beaux ateliers français, italiens et japonais qui apportent rigueur ou légèreté aux pièces ultra féminines.

Mazarine_SS_2020Mazarine

Issu également de Designers Apartment, Nicolas Lecourt Mansion a préféré un happening, dans le cadre du Musée des Arts Décoratifs, pour présenter ses nouvelles créations. Si au premier abord ses pièces s’adressent aux femmes, il milite pour une mode transgenre. À l’image des grandes icônes de la mode des années 80, le glamour et la sexy attitude sont toujours au rendez-vous dans ses créations. Pour l’été, il pousse l’extravagance à son paroxysme, en s’inspirant du style de l’aristocrate allemande Gloria von Thurn und Taxi. Soutenu par Swarovski qui lui permet d’utiliser 385 000 cristaux pour parer son prêt-à-porter, il propose des tenues qui prennent des allures de pièces haute couture.

Nicolas-Lecourt-Mansion_SS_2020

Nicolas-Lecourt_Mansion_PaP_SS_2020_©_Jason_Lloyd_EvanNicolas Lecourt Mansion

Petit nouveau dans l’univers du prêt-à-porter, Ludovic Winterstan est pourtant loin d’être un inconnu du monde de la mode. Après plusieurs saisons à présenter, en marge du calendrier officiel, ses collections couture, ce dernier se concentre désormais sur une ligne plus portable au quotidien, tout en concevant quelques signatures maison comme l’utilisation de la dentelle et des découpes savamment étudiées. Cette première collection très prometteuse a toutes les chances de conquérir les dressings des jeunes Parisiennes à la recherche de pièces mode à fort caractère et aux finitions impeccables.

Ludovic_Winterstan_SS_2020

Ludovic_Winterstan_PaP_SS_2020Ludovic Winterstan

Frédéric Blanc

About Fred

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *