Les marques à suivre pour l’homme Automne-Hiver 2015-16

By on 27/02/2015

Parmi les nombreuses collections présentées dernièrement à Paris lors de la semaine de l’homme, Fashion-spider vous présente sa sélection représentant les grandes tendances de l’automne-hiver 2015-16.

Qui ne connaît pas Agnès b ? Parmi les quatras, qui n’a pas économisé, à l ‘époque de l’adolescence, pour se payer l’indémodable cardigan à boutons pressions ou les chemises rayées ou à pois, symboles d’appartenance d’une génération. Toujours actuel, le style de la créatrice fait toujours partie des valeurs sûres. Pour l’hiver prochain, elle image le vestiaire idéal de l’homme urbain, un brin bobo, dandy et chic en toutes circonstances.

Agnès_b_FW2015-16

Dior Homme donne le ton dès l’ouverture du défilé avec une série de smokings et de costumes noirs démontrant que l’élégance reste une base sûre . Les businessmen trouveront leur bonheur chaque jours, sans jamais tomber dans le 100% classique ennuyeux. Les détails, les motifs et les matières utilisées font toute la différence.

Dior_Homme_FW2015-16

Issey Miyake s’attaque aussi au vestiaire de l’homme élégant. Beaucoup plus de propositions classiques qu’a l’accoutumée, moins de sportswear, l’homme Miyake a pris en maturité sans pour autant tomber dans l’ennui. Il arbore des costumes qui s’illuminent de couleurs et de motifs. Décomplexé, il puise allégrement dans le vestiaire féminin pour se draper dans d’immenses ponchos et aime égayer ses tenues de grands foulards colorés.

Issey_Miyake_FW2015-16

Etudes Studio a su imposer son style et compte aujourd’hui parmi les marques qui font les tendances. Une vraie personnalité se dégage de l’homme qui porte ces créations, il passe du costume de couleur rouge ou bleu klein, à celui imprimé gratte-ciel ou à carreaux, à un look plus street tout en conservant sa personnalité arti sûr de lui ou rien ne lui fait peur, puisqu’il sait qu’il a trouvé son style.

Etudes_Studio_FW2015-16

Songzio aime le noir et l’élégance. Le vestiaire est hyper chic, bien coupé et pourtant peu classique. Les détails font toutes la différence, les cravates, les foulards, les mélanges de matières, les cuirs imprimés font de ce vestiaire celui du jeune homme prêt à affronter la vie active avec les nouveaux codes de l’élégance.

Songzio_FW2015-16

Rynshu aime le rock et l’assume. Pas toujours facile de s’enfermer dans un style et le décliner à l’infini sans tomber dans l’ennui. Pour sa nouvelle collection, l’inspiration est bien là. Les costumes ultra slim imprimés têtes d’aliens argent ou tachetés donnent un style affirmé et le cuir, toujours très présent dans ses collections, confirment que l’esprit rock n’a rien de démodé : bien au contraire il sait évoluer avec le temps quand il est bien traité.

Rynshu_FW2015-16_©_Umberto_Fratini

Juun J fait partie des défilés attendus. Véritable architecte autour du corps de l’homme, il imagine sans cesse une nouvelle allure dont il aime exagérer les formes. L’hyper large devient son nouveau credo avec ses maxi pantalons baggys, ses vestes ou ses blousons aux larges épaules réservés à des hommes de grandes tailles. Il imagine une autre façon de porter le costume rayure tennis avec la veste rentrée dans le maxi pantalon, qui risque de déranger dans le milieu des banques mais dont on espère qu’il rentera dans les moeurs avec les années.

Juun_ J_FW2015-16

22/4 HOMMES, marque allemande dessinée par Stéphanie Hahn, souhaite abolir la différentiation vestimentaire entre l’homme et la femme et dessine un vestiaire à la limite de la mixité. Hyper stylées, les tenues sont raffinées par l’utilisation de vraies et de fausses fourrures que l’on retrouve sur les manteaux, les pulls ou par touche avec des cols, des manches ou sur les chaussures. Beaucoup de bases classiques, mais revisitées comme les manteaux sans manches, les costumes avec vestes nouées rappelant les tenues d’intérieur des lords anglais ou les superpositions font de l’ensemble de réelles nouveautés.

22/4_Hommes_FW2015-16

Comme précédemment mentionné dans le sujet tendances, un nouveau courant de mode fait son apparition : le Healthgoth.

Inspiré d’un courant underground mettant en avant le côté sombre de l’homme, ce nouveau courant ne se base pas uniquement sur l’esthétique, mais également sur un mode de vie. Les adeptes de ce style se cachent derrière une apparence dark de mauvais garçons tout en mettant un point d’honneur à suivre une alimentation équilibrée hyper saine et la pratique du sport intensif.

Parmi les nombreux créateurs qui font de ce genre leur cheval de bataille, on retrouve Sandrine Philippe qui rend hommage à l’évolution, au passé et au présent dont l’étude du vivant et de l’organisme sont les fers de lance de ses réflexions.

Dans ses créations, les genres et les émotions se confondent emprisonnés comme dans une glace noire, le vêtement se fait cocon, s’enroule, se superpose, se noue pour protéger des agressions de l’espace et du temps. Les cuirs retravaillés font office de seconde peau et semblent avoir été prélevés tels quels d’une chimère inconnue dont l’épiderme aurait été brulé, noirci par le froid.

Sandrine_Philippe_FW2015-16

L’automne-Hiver 2015-16 sera placé sous le signe de l’élégance chic sans pour autant tomber dans l’ennuyeux. Amusez vous, détournez les codes, puisez dans différents styles pour créer le votre, n’hésitez pas à utiliser la couleur et les imprimés pour donner du peps à votre look.

Frédéric Blanc

About Fred

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *