Paris s’enrichit de nouvelles boutiques pour toujours plus de shopping

By on 13/10/2016

Pour ceux qui pensent que le shopping s’est complètement déplacé sur le web, cette rentrée 2016 semble prouver le contraire avec une multitude de nouvelles boutiques permettant de faire ses achats en prenant le temps d’essayer, de toucher les matières et mieux comprendre l’univers des marques.

Entièrement revisitée, l’adresse mythique du maroquinier Longchamp, rue Saint-Honoré, vient de rouvrir ses portes après plusieurs mois de lifting. Pas moins de 700m2 sur trois étages ont été aménagés dans cet immeuble classé Monument Historique afin d’accueillir l’ensemble des collections de la marque.

Immeuble_Longchamp_ saint_honore

Le rez-de-chaussée propose une balade luxueuse au cœur des collections de maroquinerie. Le premier étage est consacré au prêt-à-porter et aux chaussures qui, pour la première fois, possède un espace entièrement dédié, démontrant ainsi la volonté de s’imposer comme une véritable maison de mode.

Le second étage, quant à lui, présente les intemporels « Le Pliage » s’exposant dans des structures de coloris et de bois clairs dans une atmosphère moderne et subtile.

Longchamp_boutique_Saint_Honore_paris

Les collections masculines, quant à elles, ont pris place juste en face dans un lieu aux allures plus brutes, permettant un shopping ultra rapide pour les hommes souhaitant trouver immédiatement les articles qui leur sont proposées.

Longchamp : 404 rue Saint-Honoré, Paris 1er.

 

Même principe pour l’incontournable boutique Emporio Armani de Saint-Germain-des-Prés qui reprend vie dans un nouveau style hyper contemporain où le plus médiatique des couturiers italiens a souhaité accueillir sa clientèle dans des espaces et des volumes plus aérés s’étendant sur 1460m2 répartis sur quatre étages. On y retrouve les lignes de prêt-à-porter féminin et masculin, ainsi que les accessoires, la ligne de sport EA47, celle des jeans, les montres, les lunettes et les bijoux.

Emporio_Armani_boutique_St_Germain_des_Pres

Emporio_Armani_St_Germain_des_Pres_Paris

Impossible d’imaginer les lieux sans le célèbre Emporio Armani Caffè qui reprend sa place sur 200m2

Le rez-de-chaussée accueille le café avec une zone détente et une terrasse ouverte toute l’année. Au premier étage, un restaurant, spécialisé sur la cuisine italienne, et un espace lounge cohabitent dans un ensemble fluide et intimiste.

Emporio_Armani_Caffe_St_Germain_des_pres_Paris

Entièrement conçu par Giorgio Armani et son équipe d’architectes, cet espace baigné de lumière par six grandes fenêtres donnant sur le boulevard reflète parfaitement l’univers de la marque entre classicisme et hyper modernité.

Emporio Armani : 149, boulevard Saint-Germain Paris 7.

 

C’est également à Saint-Germain-des-Prés que Bégum a choisi d’ouvrir son première boutique afin de présenter ses créations made in France en éditions limitées dans un décor raffiné rendant hommage au savoir-faire artisanal.

Si l’amour de la chaussure bien faite est aussi présent dans cette histoire familiale, imaginée par deux cousines, ce n’est pas un hasard. En effet, Héloïse n’est autre que la fille des propriétaires de la marque Delage, réputée par les grands noms de la mode pour la création de leurs collections.

Soucieuse du moindre détail, Bégum offre un service de personnalisation en s’adaptant au goût et à la morphologie de chaque cliente. Les chaussures sont fabriquées dans toutes les pointures et demi-pointures du 35 au 42.

Boutique_Begum

Bégum : 10 rue du Pré aux Clers , Paris 7.

 

Il a paru évident pour Philippe Audibert d’installer sa première boutique Rive Gauche afin de présenter ses créations dans une atmosphère Art Déco. Parce que les bijoux ne sont pas réservés exclusivement aux femmes, un espace est entièrement réservé à l’homme.

Pour celles et ceux qui souhaitent choisir en toute tranquillité, un salon V.I.P est à leur disposition sur rendez-vous.

Philippe_Audibert_Boutique_St_Germain_Paris

Philippe Audibert : 1 place Alphonse Deville, Paris 6.

 

Quel autre lieu pouvait mieux accueillir le nouvel écrin parisien du joaillier italien Damiani, que la place Vendôme !

Située à côté de l’hôtel Ritz, la boutique offre un espace aéré aux couleurs sobres afin de mettre en avant les nouvelles créations de la maison fondée en1924 et toujours dirigée par les descendants du fondateur.

Damiani-Place_vendome_Paris

Damiani : 19 place Vendôme, Paris 1er.

 

Déjà présente place Vendôme, Dior Joaillerie a choisi la mythique Avenue Montaigne pour ouvrir sa seconde boutique parisienne. Installée à l’angle de la rue François 1er et de l’avenue Montaigne, elle fait face au navire amiral de la marque qui s’impose un peu plus dans le triangle d’or. Imaginée par Peter Marino, on y retrouve les créations de Victoire de Castellane dans une ambiance claire, lumineuse et feutrée. Les vitrines, inspirées des maisons de poupées miniatures, mettent en avant les bijoux d’une façon ludique.

Dior_Joaillerie_Vitrine_montaigne_©_Olesya_Okuneva
A l’occasion de son ouverture, cinq pièces de joaillerie et deux d’horlogerie ont été créées spécialement pour le lieu.

Un salon V.I.P est également à disposition.

Dior_Joaillerie_Avenue_Montaigne_©_Olesya_Okuneva

Dior Joaillerie : 34 avenue Montaigne, Paris 2.

 

Très attendue depuis le retour en force de la marque sur les podiums, la première boutique Mugler vient enfin d’ouvrir ses portes. Imaginée par Jean-Christophe Poggioli et Pierre Beucler, on y retrouve immédiatement l’univers du nom dans une atmosphère futuriste où le métal et les miroirs ont la première place. Les 130 m2 accueillent les collections prêt-à-porter imaginées par David Koma ainsi qu’un bar à parfum couture pour une immersion totale dans l’univers de la griffe.

Mugler_Boutique_St_Honore

Boutique_Mugler_Saint_Honore

Mugler : 67 rue du Faubourg Saint-honoré, Paris 8.

 

Si au premier abord Cosmoparis n’a pas revu la décoration de son rez-de chaussée, c’est en fait le premier étage qui a fait peau neuve avec un concept tout à fait original. Baptisé « L’Étage Saint-Honoré », il se transforme en lieu de vie cosy et confidentiel dédié aux fans de la marque avec la possibilité de le réserver pour un shopping entre copines avec des services spéciaux :

« Lucky You » pour les enterrements de vie de jeune fille avec 2h de shopping party + pose de vernis offerte et conseils avisés d’experts de mode.

« Happy you », spécial mariée avec 1h30 d’essayage durant lesquelles les futures mariées peuvent venir accompagnées et prendre le temps de choisir leurs paires munies de leur robe.

« Only You » pour les filles overbookées qui n’ont pas le temps de chercher chaussures à leurs pieds. Pour cela, il suffit d’envoyer un e-mail à la marque en exprimant le but de leur recherche. L’équipe de style garantit une réponse sous 24h et propose sur place une sélection 100% personnalisée, pour prendre le temps d’essayer.

De plus, la marque souhaite en faire un QG incontournable avec une palette d’animations ou de services avec des ateliers DIY, tables rondes, sous forme de cours ou de drinks afin de mieux découvrir l’univers Cosmoparis.

Cosmoparis_l_etage_prive_Saint_Honore

Cosmoparis : 211 rue Saint-Honoré Paris 1er.

 

Que les fans de Paul Smith se rassurent, si la boutique Saint-Honoré a fermé ses portes c’est pour mieux les accueillir à quelque mètres de là dans un nouvel lieu accueillant les lignes prêt-à-porter et accessoires hommes et femme dans un espace respectant le caractère Haussmannien du quartier et aux proportions impressionnantes.

Paul_Smith_Boutique_Saint_Honore_Paris

Paul Smith : 223 rue Saint-Honoré, Paris 1er.

Parce que la griffe innove en permanence, une seconde boutique au cœur du Xème arrondissement va voir le jour le 18 octobre 2016 avec la nouvelle ligne de diffusion homme et femme PS by Paul Smith à des prix plus raisonnables, sans pour autant oublier l’esprit du créateur. A destination d’une clientèle plus jeune, la décoration jouera entre béton brut, rose néon et jeux de miroirs.

PS_by_Paul_Smith_rue_de_Marseille_Paris

PS by Paul Smith : 15, rue de Marseille, Paris 10.

 

La marque Italienne Furla, créée en 1927 par Aldo et Margherita Furlanetto, s’attache à mixer savoir-faire artisanal et modernité afin de s’inscrire dans un présent avant-gardiste avec ses créations novatrices sans cesse renouvelées. Pour mette en valeur ses produits, la maison a également choisi le 8ème arrondissement pour y installer son nouveau magasin parisien sur plus de 100m2.

FURLA_Paris_Flagship_Store

A l’image des créations, la décoration allie le charme du passé à la magie du présent dans une atmosphère baignée de lumière grâce aux deux grandes vitrines.

FURLA_Paris_Flagship_Store_interieur

A savoir que la boutique historique Furla du 281, rue Saint Honoré sera transformée en pop-up store entièrement dédié à l’homme devenant ainsi le premier flagship store Furla Homme d’Europe proposant les collections lifestyle, sacs et chaussures.

Furla : 414 rue Saint-Honoré, Paris 8.

 

Pour fêter ses 25 ans de Mode, Maji Masatomo , qui avait élu domicile jusqu’ici place des Vosges avec sa marque Rynshu, vient de déménager dans le 1er arrondissement pour y installer ses créations dans un espace entièrement pensé et conçu par lui même.

Fidèle à sa ligne de conduite, le créateur japonais continue de réinterpréter ses créations dans un style propre, reconnaissable au premier coup d’œil à destination d’hommes et de femmes à l’allure rock.

Boutique_Rynshu_Paris

Rynshu : 270 rue Saint-Honoré, Paris 1er.

 

C’est lors de la Paris Fashion Week que Vivenne Westwood a décidé d’inaugurer sa première boutique française.

Répartie sur deux niveaux ont y retrouve sur 300m2 les lignes de prêt-à-porter Andreas Kronthaler pour Vivienne Westwood, Vivienne Westwood homme et femme ainsi que les créations Anglomania.

Vivienne_Westwood_boutique_Paris

Ce nouveau flagship représente la nouvelle identité visuelle des boutiques dans le monde en mettant l’ADN Maison en avant et dont la spécificité est la déconstruction recomposée.

Un espace mitoyen viendra très prochainement compléter l’offre avec les lignes accessoires et evening. Un salon privatif sera également proposé pour des rendez-vous privés.

Vivienne_Westwood_Paris

Vivienne Westwood : 175 rue Saint-Honoré, Paris 1er.

 

Seconde boutique pour la Maison John Galliano qui s’installe dans le Marais au croisement de la rue des Archives et de la rue Sainte-Croix-de-la-Bretonnerie. Immédiatement reconnaissable grâce à sa façade noire néo-victorienne et son entrée à l’angle, le design joue les contraste entre passé, présent et avenir. Les 130m2 offrent la totalité des lignes mode homme, femme et enfant ainsi que les accessoires dans des espaces distincts. Un salon VIP privatisable est prévu par un simple jeu d’écran coulissant, assurant la discrétion.

Pour accentuer le style anglais et ses clubs privés, une sonnette à l’ancienne a été installée à la porte afin de prévenir de son entrée.

John_Galliano_Boutique_Marais_©_ Romain_Laprade

John Galliano : angle rue des Archives et de la rue Sainte-Croix-de-la-Bretonnerie, Paris 4.

 

We Are Not, la marque de sacs de luxe, qui a réussi à se faire un nom grâce à des pièces originales et de qualité à des prix raisonnables vendues exclusivement sur internet à ses débuts puis aux BHV, Galeries Lafayette, Printemps, et à la Galerie 66, a décidé de sauter le pas et d ‘installer son premier magasin au cœur du Marais. Afin d’optimiser au maximum les 20m2, la scénographie des lieux a été confiée à Samuel Nageotte qui œuvre depuis ses débuts avec Jean Nouvel.

Elle est orchestrée comme une vitrine de mode dont une partie des murs est recouverte de miroirs créant un effet d’optique interminable multipliant les modèles suspendus dans l’espace.

Cette nouvelle façon de présenter permet à la cliente de découvrir les pièces sous toutes les coutures et de les essayer en toute liberté.

boutiuqe_we_are_Not_Paris_Marais

We Are Not : 7 rue Malher, Paris 4.

 

Créée en 2011, la marque Flibustier Paris s’est rapidement créée une place dans l’univers ultra concurrentiel des bijoux. Conçus en France à la main comme les accessoires haut de gamme classiques, ces ornements se différencient par une inspiration issue de l’univers de la piraterie en mêlant argent, pierres fines et artisanats du monde entier.

A l’image du nom et des créations, la boutique est conçue dans un esprit « galion » sillonnant les mers du sud avec des présentoirs aux allures de tonneaux et où le bois apporte sa touche brute de cale de bateau.

Un service de customisation est également possible dans la boutique pour la création de bijoux uniques.

Flibustier_paris_boutique

Si à l’origine du projet ces créations s’adressaient à l’homme, elles ont rapidement conquis le cœur des femmes et pour encore mieux les satisfaire une nouvelle ligne de sacs à main dessinée en collaboration avec la créatrice Rossana de Sordi, vient de voir le jour avec des peausseries haut de gamme et dont le signe distinctif est l’apposition de bijoux en argent.

Flibustier_sac_mini

Flibustier Paris : 23 rue Germain Pilon, Paris 18.

Du mardi au samedi de 11h à 20h.

 

Pour fêter ses 10 ans, la marque française Olow, créée par Valentin Porcher et Matthieu Sorosina, ouvre sa première boutique à destination des hommes urbains amoureux du style casual.

Au delà de l’esthétique, le label prône une fabrication éthique et qualitative au Portugal dans des usines familiales avec des matières naturelles et des finitions haut de gamme.

En plus des collections saisonnières, des séries élaborées aves des artistes et autres talents sont régulièrement proposées comme celles de Jean Julien, Ricardo Cavolo ou encore Koralie,

Boutique_Olow_Paris
Olow : 48 rue Montmorency, Paris 3.

 

Si l’on constate la disparition des enseignes multimarques classiques, en revanche une nouvelle génération de concept stores se développe en se spécialisant sur un créneau à l’image de :

55 Croisette qui, après Cannes et Saint-Tropez, installe ses quartiers parisiens au Faubourg-Saint-Honoré. Pas moins de 400m2, dans un esprit industriel chic et contemporain, accueillent une large sélection de prêt-à-porter de luxe féminin ( Andrew Gn, Anthony Vaccarello, Alexandre Vauthier, Christopher Kane, Dice Kayek, Mugler, Zuhair Murad, Gianvitto Rossi, Preciously, D’Estree,…et en exclusivité les collections du créateurs Aadnevik) et masculin ( Versus, Versace, Neil Barrett, N°.21, MSGM, Roberto Cavalli, Dormrebel,…).

boutique-Croisette_55_Paris

Croisette 55 : 56/58 rue du Faubourg Saint-Honoré, Paris 8.

 

Pour les amoureuses des bijoux, Tilly, le nouveau concept store imaginé par Delphine Bedos, a toutes les chances de devenir un endroit incontournable. Pour cette inconditionnelle des accessoires et de l’art, il était important de faire partager sa passion dans un lieu intimiste qui lui ressemble pour y présenter des marques françaises, pour la plupart parisiennes comme Marine de Diesbach, Amélie Blaise, Eric & Lidye, Doson, Elisabeth Lecaude et de la RMM (Réunion des Musées Nationaux).

Parce qu’une atmosphère passe également par l’odorat, Delphine Bedos a choisi les bougies Popup avec leurs senteurs Bois de cèdre, Tubéreuse sauvage, Fleur d’oranger ou encore Nébuleuse d’Orion, qu’elle propose aussi à la vente et dont la particularité est de cacher un véritable diamant en leur cœur, avec une chance sur cinquante d’en trouver un !

Boutique_Tilly_Paris

Tilly : 15 rue Saint-Sulpice, Paris 7.

 

Les lunettes n’ont jamais été aussi à la mode et c’est pourquoi French Retro a décidé de mettre en avant les opticiens créateurs dans deux boutiques, respectivement dans le 5ème et le 20ème arrondissement.

Pour son troisième nouvel espace, au cœur du Marais, la marque a décidé de présenter en priorité ses propres collections avec des séries limitées à petits prix et vendues exclusivement dans ce lieu, tout en conservant quelques espaces pour des marques invitées.

Une nouvelle collection baptisée « Marais » propose une gamme de lunettes de créateurs, made by hand au design français.

French_Retro_Marais

French Retro : 18 rue des Ecouffes, Paris 4.

Du lundi au Vendredi de 11h à 20h ainsi que le dimanche.

 

Empreintes, le concept store des Métiers d’Art a ouvert ses portes sur plus de 600m2, répartis sur 4 étages, afin de proposer plus de 1000 produits, pièces uniques ou petites séries, réalisées à la main dans les ateliers des créateurs français.

Empreintes_Concept_Store_paris_©_claude_weber

On y retrouve toutes les catégories d’objets en passant par l’art de la table, la décoration d’intérieur, le design et l’art de vivre jusqu’à la mode avec une large sélection de bijoux avec les créations de Tzuri Gueta, Florence Croisier, Françoise Gold-Dalg, Medhi Harzallaoui, Criska, Fanny Morlon, …

Empreintes_concept_store_espace_Bijoux©_claude_weber

De plus, le lieu offre un coin détente bio et gourmand avec le café « by Season » qui propose toute la journée une carte avec des plats servis dans des créations métiers d’art.

Empreintes_Concept_Store_cafe_©_claude_weber

Un espace d’exposition est également ouvert donnant carte blanche sur une thématique, une matière ou un savoir-faire. Pour l’ouverture la scénographe, Elisabeth Leriche, a fait le choix du bois en sélectionnant six créateurs, Sébastien Panis, Benoît Averly, Bertrand Lacourt, Etienne Moyat, Julian Schwarz et Pascal Oudet, tous proches de cette matière.

Empreintes_Concept_store_exposition_bois_©_claude_weber

Empreintes : 5 rue de Picardie, Paris 3

Du lundi au samedi de 11h à 19h.

 

Pour les adeptes du sportwear et de la cool attitude, deux nouvelles adresses incontournables viennent enrichir leurs carnets d’adresses.

Le Coq Sportif avec son flagship international à Saint-Germain-des-Prés a ouvert sa 5ème boutique parisienne et 11ème sur l’hexagone, et poursuit son développement en puisant sur son savoir-faire et ses modèles historiques tout en flirtant avec le présent pour des amateurs de qualité et de style.

Hyper lumineux et aéré, l’espace a été conçu sous la direction artistique de Jean-Charles de Castelbajac mixant présent et futur. Le bleu blanc rouge image de marque du nom, devient le leitmotiv des lieux, et une fresque réalisée en live lors de la soirée d’inauguration par Jean-Charles de Castelbajac et Jordane Saget reprend les éléments de l’univers du nom faisant partie du patrimoine français.

Le_Coq_Sportif_Saint_Germain

Le Coq Sportif : 121 boulevard Saint-Germain-des-Prés, Paris 6.

 

Spring Court, créée par Georges Grimmeisen en 1936, s’est rapidement imposée, avec son modèle G2 sur les terrains de tennis pour jouer sur terre battue. Depuis les années 60, cette chaussure devenue emblématique grâce à John Lennon, qui l’utilisait au quotidien, est devenue un basique de tous les jours.

Dirigée sous licence depuis plusieurs années, la famille du créateur à repris en main le nom depuis 2015 afin de lui redonner ses lettres de noblesse. Il en résulte aujourd’hui une nouvelle boutique sobre et chaleureuse, agrémentée d’un mobilier des années 30 dans laquelle sont proposées les lignes adulte et enfant ainsi que quelques pièces de textile en série limitée.

Boutique_Spring_Court_Paris

Spring Court : 12 rue des Canettes, Paris 6.

 

Le 22 octobre le quartier Bastille va accueillir la seconde boutique parisienne Dr Martens. C’est dans un esprit industriel mixant matériaux bruts et visuels illustrant les liens étroits entre la musique et la marque, ainsi qu’un juke box à disposition des consommateurs, que va être proposé l’ensemble des collections Made in England de Dr Martens avec une mise en avant de la ligne Originals.

boutique-Dr_Martens

Dr Martens : 27 rue du Faubourg Saint-Antoine, Paris 11.

Frédéric Blanc

About Fred

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *