Saint-Etienne met le ruban à l’honneur

By on 10/07/2016

Souvent oublié, le ruban fait pourtant partie des composants indispensables de nombreux vêtements et accessoires. Le Musée d’Art et d’Industrie de Saint-Étienne, centre historique de la création rubanière, met ce morceau d’étoffe à l’honneur afin de mieux le faire découvrir au grand public.

 

Utilisé depuis le 16e siècle, le ruban se retrouve dans toute la mode. Incontournable pour la réalisation de pièces de vêtements ou d’accessoires, c’est dans la région Stéphanoise qu’il prend sa source en transformant, dès la fin du 18e siècle, la ville et ses quartiers en employant jusqu’à 30 000 personnes au milieu du 19e siècle. Surpuissants, les fabricants de ruban occupent, à cette époque, une place de premier choix aux fonctions politiques et économiques dans une ville industrielle en plein essor.

expo-Le_Ruban_c_est_la_Mode_Echantillons_de_rubans_©_Laurent_GueneauRubans en gaze et satin avec mouchets et effets de roquetins, maison Chapuis, vers 1850-1865, Saint-Étienne, collection Musée d’Art et d’Industrie, don Chapuis-Ginisty. Rubans gros-grain, maison Guinard, vers 1900-1930, Saint-Étienne, collection Musée d’Art et d’Industrie. Rubans avec effets de fausse perles et filets de satin, maison Colcombet François et Cie, 19e-20e siècle, Saint-Étienne, collection Musée d’Art et d’Industrie. Rubans en gaze brochée avec franges et engrelûres, maison Chapuis, vers 1850-1865, Saint-Étienne, collection Musée d’Art et d’Industrie, don Chapuis-Ginisty.

Pour mieux faire comprendre l’importance de ce métier d’art, dont Saint-Étienne est le seul centre rubanier de France et d’Europe, le musée dédie deux salles d’expositions permanentes retraçant l’histoire de cette bande de tissu dont la spécificité est d’aller de 2 millimètres à 30 centimètres et comportant toujours une lisière. On y découvre les anciens métiers jacquard, les machines à perforer les cartes permettant la formation des motifs de différentes couleurs et une collection de plus de deux millions et demi de rubans formant le fonds du musée et dont le premier échantillon remonte à 1808.

Michel_Freycon_devant_son_metier_a_tisser_les_rubans_Planfoy_vers_1990_collection_Musee_d_Art_et_d_Industrie_©_Yves_BressonMichel Freycon devant son métier à tisser les rubans, Planfoy, vers 1990

Loin d’être tournée vers le passé, la visite de l’exposition se termine sur l’évolution de cette industrie, qui a su prendre le tournant de la modernité en étendant son savoir-faire aux nouveaux usages techniques et industriels, comme les ceintures de sécurité, les bandes médicales, qui font partie intégrantes du monde du ruban.

Rubans_elastiques_©_Laurent_GueneauCarte avec des rubans d’entredeux pour chemise, Marque les rubans de Mado, Maison Arbogast et Douroux, vers 1930, Saint-Etienne. Carte publicitaire pour ceinture élastique “Filver Sport”, maison les Fils de J-B Dumas, Vers 1930, Saint-Etienne, collection Musée d’Art et d’Industrie.

Contrairement à la soierie Lyonnaise plutôt concentrée, la rubanerie étend son territoire des monts du Velay aux monts du Lyonnais et dans le Forez. Table de géolocalisation, outils multimédias, photographies, tableaux et gravures viennent clarifier le propos et font revivre l’effervescence d’un riche milieu professionnel, voué au service de la mode.

L’exposition temporaire « Le Ruban c’est la Mode », quant à elle, nous plonge dans l’univers de la mode au sens large en partant de la lingerie, les costumes de cours, de théâtre, des tenues traditionnelles jusqu’au prêt-à-porter et la haute couture sans oublier les accessoires en passant par les chaussures et les chapeaux.

expo_le_Ruban_c_est_la_mode_archives-costumes_anciens_©_ Eric_Perrin_muse_d_Art_et_d_IndustrieCostumes anciens

expo_le_Ruban_c_est_la_mode_costumes_traditionnels_©_ Eric_Perrin_muse_d_Art_et_d_IndustrieCostumes traditionnels

expo_le_Ruban_c_est_la_mode_chapeaux_©_ Eric_Perrin_muse_d_Art_et_d_IndustrieChapeaux

expo_le_Ruban_c_est_la_mode_archives-rubans_©_ Eric_Perrin_muse_d_Art_et_d_IndustrieEchantillons rubans

Richement illustré par une mise en scène permettant de découvrir le ruban sous toutes ses coutures, la grande salle d’exposition fait voyager le visiteur entre passé et modernité au travers de pièces d’archives, de reproductions de costumes de scènes et des collections de prêt-à-porter contemporaines. Une partie de l’impressionnante collection de rubans du musée allant des plus décoratifs aux plus pratiques, comme l’élastique de slip ou le ruban des œufs de Pâques, montre l’étendue du savoir-faire. Final en apothéose avec les collections haute couture de Maurizio Galante, Eymeric François, Martin Margiela et Franck Sorbier.

expo_le_Ruban_c_est_la_mode_Maurizio_Galante_Franck_Sorbier_Eymeric_François_Martin_Margiela_©_ Eric_Perrin_muse_d_Art_et_d_IndustrieMaurizio Galante, Franck Sorbier, Eymeric François, Martin Margiela

Pour les passionnés des couvre-chefs, le Musée du Chapeau de Chazelles-sur-Lyon s’associe au Musée d’Art et d’Industrie de Saint-Etienne pour proposer leur concours international de créations de chapeaux auprès des modistes sur le thème du ruban. Plus de 50 participants répartis sur 4 continents sous le parrainage de Stephen Jones relèvent le défi lors d’une exposition de Mai à Octobre 2016.

Exposition Le Ruban c’est la Mode du 2 Juin au 2 Janvier 2016

Musée d’Art et d’Industrie : 2, place Louis Comte, 42026 Saint-Etienne.

Toutes les informations sur le www.mai.saint-etienne.fr

Frédéric Blanc

About Fred

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *