Sakina M’Sa, quand mode et écologie se marient avec style

By on 20/03/2020

Si aujourd’hui toutes les marques se veulent éthiques, écologiques ou responsables, celle de Sakina M’Sa n’a pas attendue ce vent green pour allier style, création propre et durable. Dans sa recherche permanente d’aller toujours plus loin pour développer des projets, qui font avancer le bien-être de la planète et l’être humain vers un monde meilleur, elle lance une nouvelle collection de pulls 100% bio, made in France à un prix abordable.

 

Face à la demande croissante d’une mode plus confortable, intemporelle, voire même transmissible, écoresponsable et non genrée, la plus engagée des créatrices françaises propose une capsule de pulls mixtes made in France. Disponibles sous quatre formes, ces pulls mi-saison pour tenir chaud sont réalisés en coton bio. La fabrication a été entreprise par un atelier familial qui existe depuis 1986 à Riorges dans la Loire, capitale du tricot français, et qui continue à réaliser des produits de qualité. Cette capsule conjugue savoir-faire ancestral et de créateur, pour des produits fonctionnels, séduisants et surtout 100% made in France, du tricotage en passant par la coupe jusqu’à la confection finale.

Sakina_Msa_Sweet_Pull_EcoFrenchy_Collection_Mixte_2020

La technique du jacquard piqué, utilisée pour réaliser ces pièces, permet d’offrir un sens du détail infini pour les typographies et des motifs d’une finesse remarquable. Ce savoir-faire nécessitant huit étapes avec un tricotage en jauge sept permet d’obtenir un bel aspect vintage et une résistance au lavage, même en machine.

Afin de protéger l’environnement, les fils de coton bio, certifiés GOTS et Oeko-Tex, proviennent du Rajasthan et sont teints au Portugal à Braga, au nord-est de Porto. Cultivé avec du compost naturel sans OGM, la consommation d’eau nécessaire pour sa culture est réduite de moitié par rapport au coton conventionnel. Sa fibre est blanchie à l’eau oxygénée et non au chlore. Les teintures sont réalisées sans métaux lourds et sans substances cancérigènes. La rotation des cultures dans l’agriculture biologique permet d’oxygéner la terre et d’en préserver la richesse.

Sakina_Msa_Sweet_Pull_EcoFrenchy_Leaves

Sakina_Msa_Sweet_Pull_EcoFrenchy_Africa

Comment acquérir ces pulls ?

Pour obtenir un tel prix, de 139€ à 179€, Sakina a opté pour le système de la précommande directe et sans intermédiaire sur le site Kisskissbankbank. Après la naissance de votre pull dans l’atelier, ce dernier est expédié à Paris chez Ares, une entreprise d’insertion qui accompagne les personnes en difficultés depuis 2008. Le pull est protégé dans un emballage réutilisable Repack après usage.

Sakina_Msa_Sweet_Pull_EcoFrenchy_Collection_2020

Originaire des Comores, Sakina M’Sa a grandi en France, à Marseille. Passionnée par la littérature et l’art, c’est au cours d’un spectacle de Tadeusz Kandor, où elle est touchée par le matériau du vêtement de la comédienne que sa passion pour la mode naît. À 14 ans, elle imagine alors sa première collection, entièrement réalisée dans des matériaux de récupération, qu’elle présente au collège en fin d’année scolaire. Repérée par Maryline Vigouroux, directrice de la Maison de la Méditerranée et fascinée par son énergie, finance une partie de ses études avec son institut. Parallèlement à cette formation, Sakina fait un stage auprès de Geneviève Sevin-Doering, qui transforme sa vision du vêtement. Elle monte à Paris en 1992 et commence à travailler sur un nouveau concept de mode à travers l’intégration des exclus par la mode en Seine-Saint-Denis. Elle collabore avec des maisons de retraite, des centres de quartiers, fait défiler des gens atypiques. À force de persévérance, elle se fait remarquer jusqu’à intégrer en 2001 le calendrier des créateurs de mode. En 2002, elle distribue ses collections aux Galeries Lafayette et en 2004 chez Maria Luisa. En 2006, le catalogue de la Redoute lui offre la consécration en lui permettant d’accéder à une distribution plus large et ainsi se faire découvrir par le grand public.

En 2007, elle présente l’exposition l’Étoffe des héroïnes au Petit Palais, mettant en lumière le vêtement recyclé, en collaboration avec Emmaüs et des associations de quartier.

Sa recherche sur le vêtement social l’amène à créer une entreprise d’insertion par le beau.

En 2010, elle expose au Musée d’art et du design de New York et reçoit la même année, le prix de la fondation PPR pour la dignité des Droits des femmes.

En 2012, elle fait défiler les détenus de la maison d’arrêt de Fleury-Mérogis, lors d’une « fashion week en prison », accompagnée par MC Solaar.

En 2015, elle transforme, sa boutique du 42 rue Volta, en concept store d’un nouveau style. Entièrement basé sur le concept d’une mode plus propre, ce lieu, baptisé Front de mode  est devenu un incontournable de Paris. Il propose aujourd’hui plus d’une cinquantaine de marques durables de mode et de lifestyle.

En avril 2019 sort son tout premier film « Mode d’évasion », co-réalisé avec Laurent Cantet, autour de son engagement pour l’insertion et le beau.

Sakina_M'SaSakina M’Sa

Frédéric Blanc

About Fred

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *