Suzanne Syz Art Jewels, la fin d’une belle histoire

By on 22/11/2020

L’univers des créateurs de mode est divers et varié. Derrière leurs marques se cachent des gens à la créativité sans bornes, utilisant leur art comme moyen d’expression. Souvent fantasques, ces personnalités atypiques éprouvent parfois le désir de tout stopper pour passer à autre chose afin de s’exprimer sur un autre support que celui de la mode. C’est ce que vient d’annoncer la créatrice de haute joaillerie Suzanne Syz.

 

Avant de créer sa marque, Suzanne Syz, qui vivait à New York avec son mari et ses enfants, était connue comme une grande collectionneuse d’art contemporain. Sa passion et son amour pour les artistes l’ont conduite à devenir proche de Jean-Michel Basquiat, Jeff Koons, Francesco Clemente ou encore Julian Schnabel. Cette proximité avec ces artistes, qui ne suivaient d’autres règles que les leurs, a forcément eu une influence sur son mode de pensée. Les nombreuses heures passées avec eux lui font découvrir le processus de création, et lui donnent envie de s’exprimer à son tour. C’est à travers sa seconde passion, les bijoux, qu’elle décide de s’exprimer et donne naissance à sa marque Suzanne Syz Art Jewels en 2002.

Suzanne-Syz_©_Ezra-PetronioSuzanne Syz par Ezra Petronio

En rupture totale avec toutes les règles de la haute joaillerie, cette passionnée de pierres commence par s’intéresser à des gemmes délaissées par les autres marques. C’est le cas de spinelles semis-brutes, diamants plats, en tranches, qui possèdent en eux de jolis paysages et dont elle fait le plus beau des usages. À l’origine créés pour elle, ses bijoux font immédiatement l’unanimité chez ses amis qui lui demandent d’en imaginer sur mesure, en accord avec leur personnalité et surtout en accord avec la fantaisie et l’humour de la créatrice, afin de raconter un peu l’histoire de celle qui le porte et où l’ordinaire n’a pas le droit de citer.

Suzanne-Syz_Art_Jewels-bagues_Razzel-Dazzle_et_La_vie_en_roseBague “Razzel Dazzle”en or rose, aluminium et tanzanite bleue. Bague “La vie en rose” en or rose, aluminium, Tourmaline et 60 diamants.

Elle crée avec cette liberté que possèdent les rêveurs ou les poètes et surtout sans les contraintes des marques de groupe. Une liberté qu’elle embrasse pleinement, empruntant des chemins de travers, lançant des défis extravagants aux ateliers qui la suivent depuis près de 20 ans. Elle assume sa prise de risques en osant imaginer des choses encore inédites. Inlassablement, elle recherche de nouvelles matières, d’autres manières de sertir des pierres afin de donner l’illusion qu’elles flottent dans les airs, par exemple un serti avec des griffes en titane, de la même couleur que la gemme qu’elles enserrent.

Suzanne_Syz_Art_Jewels_Manchette_Crush_for_youManchette “Crush for you”en or, aluminium sertie de 19 diamants.

C’est la couleur qui l’appelle en premier, plus que la forme, la nature de la pierre, ou sa préciosité. Comme un peintre et ses gouaches, Suzanne Syz envisage des mélanges de matières et de nuances. Elle aime les émeraudes, la gaîté des spinelles, les saphirs de couleurs comme les padparadscha et leur teinte abricot, les tourmalines paraiba aux nuances bleu piscine, les tsavorites lorsqu’elles sont intenses. Elle ne laisse le soin à personne d’acheter les pierres avec lesquelles elle va créer. Elles doivent lui parler, l’inspirer.

Suzanne_Syz_Art_Jewels_BO_Belles_belles_belles_et_Red_Snow_whiteBoucles d’oreilles: “Belles belles belles” en or, titane, spinelles et diamants briolettes. “Red Snow white” en or, titane, céramique, spinelles et diamants.

Elle n’en dessine pas, mais elle envisage en esprit l’objet terminé en trois dimensions. Quelques croquis l’aident à garder trace de l’idée et l’expliquer aux ateliers, situés à Genève. Sa production est confidentielle, 60 pièces par an, et chaque création est unique.

Suzanne_Syz_Art_Jewels_bague_Jewelled_ChesterfieldBague “Jewelled Chesterfield” en or, aluminium rubellite et 16 diamants

Ses bijoux lui ressemblent, ils sont rock avec un sens de l’humour et de la dérision, ils sont décalés et colorés, mais surtout totalement différents de ce que l’on peut trouver ailleurs.

Suzanne-Syz_Art_Jewels_BO_Tinker_Bells_dancing_et_CandygirlBoucles d’oreilles: “Tinker Bell’s dancing” en or blanc, céramiques et diamants briolettes. “Candygirl” en or, titane, céramique et 26diamants.

Cette histoire n’aurait jamais du prendre fin, mais cela n’est pas le désir de Suzanne Syz, qui au millième joyau, a décidé d’arrêter net sa création. Une décision murement réfléchie qui prend effet en cette fin 2020.

Cette pause artistique et créative ne va pas conduire la créatrice au repos, mais dans une nouvelle aventure en Toscane, à la Fattoria di Capri, au cœur de son vignoble biodynamique pour lequel elle souhaite se consacrer à temps plein.

Connaissant Suzanne Syz, il est fort probable de retrouver cette créative invétérée dans de nouvelles expériences artistiques dans les années à venir…

 

Pour en savoir plus sur Syzanne Syz et ses créations joaillières, retrouvez son parcours hors norme accompagné de clichés personnels et d’images emblématiques dans un très bel ouvrage, baptisé Syzanne Syz Art Jewels aux éditions Assoulines.

Suzanne_syz_Art_Jewels

 

 

Frédéric Blanc

About Fred

2 Comments

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *