DA mode, les derniers changements en date

By on 29/05/2020

Si l’activité mode a été à l’arrêt durant le confinement, les dirigeants des maisons n’ont pas pour autant chômé. Depuis la reprise des activités, les nouvelles ne cessent de tomber sur l’arrivée de nouveaux directeurs artistiques.

 

Alors que le 17 mars, Johnny Coca annonçait son départ de la marque anglaise Mulberry, on apprend aujourd’hui son arrivée au poste de directeur artistique des accessoires féminins de la maison française Louis Vuitton.

Aux côtés de Nicolas Ghesquières, le designer d’origine espagnole se retrouve à la tête de la création de la haute maroquinerie, des sacs femmes, des commandes spéciales et de la ligne de lunettes.

Ce nouveau poste de responsable des accessoires est un retour aux sources pour Johnny Coca qui, alors qu’il était encore étudiant à l’école Boulle, a signé son premier contrat avec la maison Vuitton en 1996. De plus, il est un habitué du groupe LVMH, puisqu’il a travaillé avec Phoebe Philo au sein du studio Céline.

Jonnhy_Coca_copyright_MulberryJohnny Coca

 

Changement de stratégie pour la marque française The Kooples avec la nomination d’un directeur artistique.

Depuis sa reprise en 2019 par le groupe MF Brands, la marque de prêt-à-porter de luxe accessible à l’esprit urbain et rock, maintenant dirigée par Romain Guinier, souhaite entamer un nouveau tournant dans son histoire en s’imposant comme une marque à l’identité forte. Pour cela, la direction a nommé Tom Van Dorpe afin de diriger l’équipe créative parisienne, mais aussi de travailler sur l’image mixte de la marque. L’ADN sera ainsi conservé, et le retour des campagnes publicitaires en duo fera son grand-retour.

D’origine belge, Tom Van Dorpe a commencé sa carrière comme Editor pour V magazine à New York. Installé dans la Grosse Pomme depuis 12 ans, il y cumule de nombreuses missions en tant que consultant pour différentes marques positionnées sur le segment du luxe accessible (Calvin Klein, Puma Fenty, Hugo Boss…)

Tom_Van_Dorpe_Courtesy_The_KopplesTom Van Dorpe

 

Suite au départ volontaire de Nathalie Colin, qui pilotait depuis 2006 la direction créative de la division des biens de consommation Swarovski, la maison autrichienne spécialisée dans le cristal a repensé complètement sa direction artistique. En effet, elle a décidé de confier à Giovanna Battaglia Engelbert (présente au sein du groupe depuis quatre ans), le poste de directrice globale. Elle a pour mission de réorganiser stratégiquement le portefeuille de marques et de produits de la maison. Elle supervise désormais la directrice créative de l’entreprise dans sa totalité et ses premières créations verront le jour pour la collection printemps-été 2021.

Giovanna Battaglia Engelbert s’est d’abord fait une solide réputation dans le monde de la mode en tant que rédactrice internationale pour le Vogue Japon et le W Magazine. Son œil averti attire de nombreuses marques de luxe qui lui permettent de devenir consultante et ainsi d’entrée à la division B2B de Swarovski en 2016.

Giovanna_Battaglia_Engelbert_courtesy_SwarovskiGiovanna Battaglia Engelbert

 

Signe des temps, où la création est dominée par le marketing, les maisons ont de plus en plus tendance à ne pas choisir de réels designers, mais plutôt des consultants en mode qui, de leur expertise en tant que spécialistes de mode, dirigent la création comme des chefs d’orchestre à l’affut des tendances, de ce qui se fait à gauche ou à droite. Le designer de son côté travaille de façon beaucoup plus personnelle, même s’il reste ouvert aux tendances, il impose sa vision de la mode, sa patte, tout en essayant de rester au plus proche de l’ADN de la marque. Il pérennise ainsi le nom, tout en respectant la volonté initiale de création unique et reconnaissable.

 

Frédéric Blanc

About Fred

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *