La Haute Couture à travers le monde

By on 28/01/2021

Comme vu précédemment, Paris a souhaité conserver sa semaine de la haute couture malgré l’interdiction gouvernementale d’organiser des shows physiques. La forme virtuelle étant imposée, les couturiers du monde entier ont profité de l’occasion pour diffuser leurs nouvelles collections sur leurs réseaux. Même si Paris continue de mener la danse, une visibilité maximale est offerte à chacun pour dévoiler son savoir-faire.

 

À Paris pour ce deuxième jour :

Alexis Mabille s’inspire de son amour pour la Grèce pour imaginer le dressing de la déesse Volupté, fille de Psyché et Éros. Entre architecture et flou structuré, le style maison est fidèle, avec pièces qui se revisitent chaque saison grâce aux coloris, détails de coupes ou drapés.

Alexis_Mabille_Haute_Couture_PE_2021

Alexis_mabille_Haute_Couture_SS_2021

 

Vent de fraîcheur printanière chez Chanel, qui propose des looks dynamiques, jeunes et colorés. Virginie Viard a imaginé cette collection, comme le dressing parfait d’un cortège de mariés à la campagne. La bonne humeur qui émane de la présentation reflète l’esprit familial de la maison Chanel qui malgré sa puissance reste une maison où l’humain a toujours sa place, à l’image d’une grande famille.

La frivolité, qui nous fait tant défaut en ce moment, est symbolisée par la danse, au travers des mouvements de jupons, dans les multiples volants que l’on retrouve sur les robes, les jupes ou les boléros. Les babies sont un clin d’œil aux souliers des danseuses de tango. Chanel apporte un espoir pour des jours meilleurs.

Chanel_SPRING_SUMMER_2021_HAUTE_COUTURE

Chanel-Haute_Couture_Printemps-ete_2021

 

Face à la pandémie, la maison On Aura Tout Vu a décidé de changer son concept de présentation. Pas de collection, mais des pièces d’exception, qui seront proposées régulièrement tout au long de l’année 2021.

Pour ce premier opus, Livia Stoianova et Yassen Samouilov détournent l’actualité vaccinale avec un corset spectaculaire, entièrement brodé de cristaux et de 100 seringues remplies de vaccin « cristal ». Chaque aiguille se termine par une perle en forme de goutte.

La signature fantaisiste de la maison prouve qu’il est possible de détourner les codes de la couture, en transformant des objets du quotidien en riches accessoires, tout en respectant le savoir-faire du travail à la main.

On_Aura_tout_Vu_Couture_SS_2021_©_Virginie-Dubois

On_Aura_tout_Vu_Couture_PE_2021_©_Virginie-Dubois

 

Alexandre Vauthier rend une fois de plus hommage aux années 80, à la fête et à une mode décomplexée et sans barrières. La femme Vauthier ose tout et s’assume à 100%. À la fois, chic et sexy, elle envoute tout le monde sur son passage avec des looks qui mettent son corps en valeur. De l’ensemble de jour à la tenue du soir pour faire la fête, le couturier propose un dressing complet sans fausses notes.

ALEXANDRE_VAUTHIER_HC_SS-2021

Alexandre_Vauthier_Pintemps-ete_Haute_Couture_

 

Julien Fournié se joue couturier, réalisateur et acteur pour son film « Première Tempête ». Trois jeunes femmes traversent cinq décors dans lesquels elles découvrent des aventures qui les font évoluer comme des héroïnes de contes de fées. Les silhouettes longilignes, continuent d’être très présentes et en font un signe distinctif de la maison.

JULIEN_FOURNIE_HAUTE_COUTURE_FIRST_STORM_SS_2021

JULIEN_FOURNIE_HAUTE_COUTURE_FIRST_STORM_SS_2021

 

Enfin, la journée parisienne s’est terminée avec le grand retour d’Albert Elbaz et son label AZ Factory, la nouvelle marque de luxe du groupe Richemont.

Avec un concept révolutionnaire, le couturier propose une mode exclusivement numérique et ludique, loin des contraintes des codes de la couture.

Il s’adresse à toutes les femmes qui aiment le style, sans pour autant renoncer au confort. Pour cela, il allie le savoir-faire de l’artisanat traditionnel aux applications et technologies tournées vers l’avenir comme avec le tricot Anatoknit. Untextile, ultra doux et flexible. Composé de viscose et de lycra Enka, ce matériau est spécialement conçu pour sculpter et soutenir stratégiquement le corps, tout en permettant la respiration et des mouvements confortables. Ce matériau révolutionnaire permet ainsi d’imaginer des pièces de mode inclusives, tout en mettant le corps en valeur.

Dans ce même esprit de confort et de style, le concept MyBody réinvente la petite robe noire qui épouse les formes sans étouffer, en ayant l’impression de porter une robe faite sur-mesure.

AZ_Factory_MyBody_P_2021

AZ_Factory_Couture_PE_My_Body_Black-Dress

Pour les adeptes de la couleur My Body 2.0 propose une ligne ou le tricot s’empare de motifs colorés associés à des leggings assortis.

AZ_FActory_Couture_Printemps_Ete_2021_Switchwear

AZ_Factory_Pe_2021_Couture_My_Body

Avec cette collection, Albert Elbaz souhaite offrir des looks modulables et ludiques permettent de passer de l’allure casual à la couture en moins d’une minute, à l’image de ses pyjamas de soie offrant la possibilité de dormir ou de danser toute la nuit.

AZ_Factory_Couture_PE_2021_Switchwear

AZ_Factory_Couture_PE_2021_Switchwear_Pyjama

Enfin, pour un total look AZ Factory réussi, des lignes de bijoux over size et des chaussures hybrides, entre basket et chaussure à bout pointu, viennent compléter la ligne.

AZ_Factory_Couture_SS_2021_MyBody

La distribution mondiale d’AZ Factory est assurée par Farfetch et Net A Porter.

 

À l’étranger :

Comme annoncé dès le début de la pandémie, Giorgio Armani a décidé de présenter, jusqu’à nouvel ordre, toutes ses collections en Italie. Pas de dérogation pour le show Giorgio Armani Privé qui a été organisé au Palazzo Orsini, cœur de son atelier milanais. C’est dans ce décor sublime, à mi-chemin entre classicisme et modernité, que 50 modèles rendant hommage à son style ont défilé à huis clos.

Dès la première silhouette on retrouve le parfait équilibre entre fluidité et rigidité, où l’art des opposés s’alterne et se mélange pour définir la silhouette de la femme Armani. Les tenues de jour et de cocktail ouvrent le bal avant de laisser la place aux soirs de gala aux inspirations japonaises.

Giorgio-Armani_Prive_Printemps-ete_2021

Giorgio_Armani_Pive_Haute_Couture_SS_2021

 

Sorti du calendrier officiel de la Fédération de la Haute Couture et de la Mode, le couturier italien Antonio Grimaldi a présenté sa nouvelle collection à Rome. Fidèle à son style, l’architecture reste au centre de la création. Le corps de la femme sert de support au vêtement pour mieux le sublimer. Les silhouettes longilignes à l’apparence sobre sont rehaussées de découpes et de broderies de perles, de cristal ou de plumes, savamment dispatchées pour ne jamais tomber dans l’excès. La sobriété et l’élégance étant les signatures maison.

Antonio-Grimaldi_Couture_PE_2021_look-1

Antonio_Grimaldi_Couture_Printemps-ete_2021

Antonio-Grimaldi-Final_Show_Couture_PE_2021

 

La maison Valentino a également défilé dans un palais milanais.

À Dubai, Rami Al Ali a présenté sa passion pour l’architecture, qu’il décline dans sa mode féminine et contemporaine. Il évoque ici son héritage syrien au travers d’une soirée magique à Damas. Les tons chauds sont à l’honneur avec des beiges, des champagnes et des blushs qui s’entremêlent aux tons noirs lunatiques. Les tissus opaques sont coupés pour mettre en valeur les lignes architecturales et se rehaussent de broderies scintillantes de perles de cristal et de satin liquide reflétant la lumière à chaque mouvement.

Rami-Al_Ali_Couture_Printemps-ete_2021

Rami_Al_ALi_Couture_SS_2021

 

À Beyrouth, Tony Ward souhaite faire oublier les jours difficiles au profit d’un avenir radieux. Pour cela, il revisite son style avec une touche super-glam et une silhouette rajeunie dans une atmosphère de lumières stroboscopiques et de musique techno.

Pour son nouvel envol, le couturier s’essaye à l’homme, qu’il n’hésite pas à parer de broderies pour des soirées résolument festives.

TONY-WARD-COUTURE-SS_2021

Tony_Ward_Couture_Printemps-ete_2021

TONY_WARD_COUTURE_2021_Homme_Femme

 

À suivre

Frédéric Blanc

About Fred

2 Comments

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *